Skip to main content
Benchmarking IE

Benchmarking des pratiques de l’IE : Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) – Maroc

By 13 janvier 2008janvier 5th, 2022No Comments

Extrait du mémoire de M. Rida CHAFIK, intitulé « Etude Empirique sur les Pratiques des Entreprises Marocaines en Matière d'Intelligence Economique« . Présenté en 2007 à l’Université Hassan II, Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et sociales Ain Chock, Maroc.

 
Cet extrait est diffusé avec l’accord de M. Rida CHAFIK, qui a suivi pour son mémoire la méthode de benchmarking mise au point lors de ma thèse professionnelle.
 
Vous trouverez ci-dessous la présentation de l’entreprise : Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) – Maroc
(Voir autres extraits). 
 
Présentation des besoins de veille 
 
Présentation générale de l’entreprise
La Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) est une institution financière, créée sous forme d'établissement public par le Dahir du 10 février 1959.
Taille, secteur d’activité, type de produits
La CDG a pour rôle central de recevoir, conserver et gérer des ressources d'épargne qui, de par leur nature ou leur origine, requièrent une protection spéciale.
 
Les métiers du groupe :
-Gestion de fonds institutionnels et des retraites ;
– Banques, Finances et Assurances ;
– Développement territorial.
Culture de l’entreprise
Les valeurs du Groupe : Innovation, Synergie, Performance et Citoyenneté.
Environnement concurrentiel
Le groupe opère dans plusieurs domaines d'activités, il évolue dans un environnement changeant et par nature concurrentiel.
 
Présentation de l’interlocuteur
Chef du service veille stratégique.
 
 
Présentation du système de veille
 
Description du système de veille
 
– origine, création
La nécessité d'être à l'écoute de son environnement a amené la CDG à créer un service de veille stratégique au sein de la direction Etude et Stratégie.
 
La veille est récente, elle date du début 2007.
 
La CDG a commencé par analyser l'existant, ensuite elle a réalisé une enquête auprès des filiales pour détecter leurs besoins en matière de veille.
 
Dans une deuxième phase, elle a lancé un appel d'offre pour solliciter les services d'une société spécialisée en termes d'outils de veille et d'accompagnement pour la mise en place du système.
 
Dans une troisième étape la CDG s'est penchée sur la définition des domaines d'activité à veiller.
 
– objectifs
– Avoir une vision globale sur l'environnement de l'entreprise ;
– Maîtriser l'information nécessaire à la prise des décisions stratégique.
 
La veille est menée dans une logique d'anticipation et de prospection.
– effectifs
Une soixantaine de personnes.
– organigramme de la veille
Il existe une organisation centrale de la veille (service de veille stratégique) qui travaille en coordination avec les entités de veille au niveau des filiales.
 
– budget alloué à la veille
Confidentiel
Soutien de la direction
 
– implication de la direction
Oui, une forte implication de la direction.
Le fait de créer un service de veille stratégique montre que la direction est consciente des enjeux et de l'importance de la veille.
Cette implication se manifeste par l'affectation des ressources financières et humaines.
 
– détection des besoins de veille au niveau de la direction
D'une part le chef de service propose des sujets de veille à la direction, d'autre part la direction peut fournir des thématiques à traiter.
 
Implication du personnel
 
– implication du personnel
Le personnel est fortement impliqué dans la veille y compris le personnel des filiales.
– formations, sensibilisation du personnel
Des séminaires de formation ont été organisés par la société et animés par des experts.
Pour que les gens s'approprient le système il fallait les former et les initier aux outils et méthodes de veille.
Structure
 
– nombre et répartition des entités de veille
– domaines de veille
 
– coordination, comment ? (livrables ?)
Il existe une coordination au niveau de la CDG avec les entités de veille des filiales.
 
 
Présentation du processus de la veille 
 
Soutien de la hiérarchie 
Oui, le service de veille stratégique est directement rattaché à la direction Etude et Stratégie. Le budget alloué à la veille semble important, preuve d
e l'importance accordée à la mission du service.
 
Détection des besoins
Définition des domaines d'activités à veiller.
Collecte, traitement, diffusion et mémorisation/capitalisation
Un logiciel est utilisé pour la collecte, le traitement, la diffusion et la mémorisation de l'information. Cet outil est paramétré d'une manière à intégrer l'information dont la CDG a besoin y compris l'information terrain.
 
Réflexion sur la corrélation entre « besoins de veille » et « système de veille »
 
Indicateurs d’évaluation de la veille au niveau de l’entreprise
La société du consulting a formalisé une méthode de calcul du retour sur investissement (ROI) du progiciel de veille et des méthodes qu'il permet de déployer.
Evaluer le ROI du progiciel de veille, c'est calculer l'ensemble des coûts et des bénéfices enregistrés depuis le début de la construction du projet de veille :
 
– La réduction des coûts liés au travail répétitif de veille (collecte, recoupement et diffusion de l'information).
– L'amélioration quantitative et qualitative des flux d'informations.
– L'émergence d'une veille collaborative au sein de l'organisation, où l'information circule en flux tendus.
 
Points forts, et points à améliorer de l’organisation de la veille
Points forts :
 
– Prise de conscience de l'intérêt de la veille.
– Utilisation d'un progiciel de veille jugé performant ;
– Coordination avec les entités de veille des filiales ;
– Accompagnement et formation de personnel sur les outils de la veille par une société de renom dans le domaine
 
Corrélation entre besoins et système de veille
Oui, le système de veille répond aux besoins de la CDG.

Leave a Reply

Clicky