Skip to main content
Intelligence Economique

Le retour du patriotisme économique

By 31 août 2007mai 2nd, 2022No Comments

Un très bon article du Monde intitulé « Ces Etats qui rachètent la planète », signé de Frédéric Lemaître*, aborde le sujet du patriotisme économique, avec franchise et pondération. Son propos peut se résumer comme suit :

La nouvelle puissance financière de certains Etats (Russie, Chine, ?) leur ouvre les portes des entreprises « occidentales ».
– Grâce à l’augmentation du prix des matières premières ou à leurs excédents commerciaux, certains pays ont de l’argent, qu'ils comptent bien investir.
–  La gestion discrète et passive que certains avaient dans le passé devrait de plus en plus se muer un des prises de participation visibles.
  o Je cite l'auteur : « Le fonds d’investissement de Dubaï vient de prendre 9,5 % de MGM Mirage, la société du milliardaire Kirk Kerkorian, qui possède le tiers des casinos et la moitié des chambres d’hôtels de Las Vegas. Par ses différentes filiales, le même fonds possède 3,12 % d’EADS. (?) En Russie, un « fonds des générations futures » verra le jour le 1er février 2008. Doté chaque année d’une quarantaine de milliards de dollars. »
  o « La Chine en particulier inquiète « Pékin a annoncé qu’un fonds public consacrerait environ 300 milliards chaque année à des investissements à l’étranger (?) Avec 300 milliards par an, la Chine pourrait, par exemple, s’offrir en cinq ans l’ensemble des entreprises françaises qui composent le CAC 40. »
– Le problème réside dans le fait que ces fonds sont le bras armés des Etats qui les possèdent. D'où l'interrogation de l'auteur « faut-il laisser des Etats étrangers faire leur marché et mettre la main sur les technologies occidentales ? »

Comment protéger les technologies et savoirs faire occidentaux sans être accusé de racisme larvé 

Quelques exemples de mesures de protections mises en place pas différents Etats :
– « Washington a décidé au début de cette année de renforcer le rôle du comité chargé de contrôler les investissements étrangers dans les domaines sensibles (transport, télécommunications, énergie, santé). »
– « Le commissaire européen au commerce, le Britannique Peter Mandelson, envisage de créer une « golden share européenne ».
– « Le Fonds monétaire international va se pencher sur les fonds souverains, susceptibles, selon l’un de ses dirigeants, de menacer « la stabilité globale ». »
La France, notamment par le biais d'Alain Juillet haut responsable à l'intelligence économique, ne sera certainement pas en reste.

Toutes ces mesures de protection provoqueront sûrement des réactions :
–  Car les pays occidentaux ont aussi leurs fonds, aux objectifs plus ou moins opaques. Et qui ne se privent pas d'investir où bon leur semble. 
– En outre, dans le domaine de l'économie et de la finance, l'argent est souverain. La raison va du côté du plus riche.
– Enfin, je me rappelle une conférence où l'ambassadeur de Chine en France avait dit que son pays représentait avant la révolution industrielle 25% du PIB du monde. L'empire du milieu se donnait jusqu'en 2050 pour retrouver ce ration. Comme ça, les choses sont claires. 

Jérôme Bondu 

* Article mis en ligne le 28 août 2007 sur le site du Monde
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-948335,0.html
 

Leave a Reply

Clicky