Skip to main content
Stratégie

Carlos Ghosn : comment la fascination s’est muée en réprobation ?

By 21 janvier 2009janvier 5th, 2022No Comments

Chaque mois, je publie une alerte issue du Club des Vigilants, auquel j’ai le plaisir d’appartenir.  En lien avec mon billet d’hier, sur la popularité irrationnelle d’Obama, voici ci-dessous une alerte postée par Marc Ullmann sur la perte d’adhésion face au charismatique patron de Renault.

« Il n'y a pas si longtemps, Carlos Ghosn, patron de Renault et de Nissan, était donné en exemple. « Ghosnisme » était en passe de devenir un nom commun, synonyme d'efficacité. Aujourd'hui, la fascination s'est muée en réprobation. Ghosn « le sauveur » est devenu Ghosn « le sauvage ». La perte d'adhésion et d'implication du personnel et des cadres est patente. Le « soft capital » dont bénéficiait Renault a été, en grande partie, dilapidé. Pourquoi ? Parce que le maintien ou l'accroissement de la rentabilité à court terme semble avoir été le seul guide des prises d'orientation du tout puissant patron :

il sert les boulons au maximum, il fait régner la pression ; la presse se fait l'écho de suicides parmi les cadres.
il bichonne le cours de bourse en donnant priorité à l'actionnaire sur les autres parties prenantes (la vitalité durable de l'entreprise, sa cohésion, le maintien de l'emploi, la préservation des climats, etc.)
la réduction des effectifs est la première réponse à la baisse des commandes. Les autres mesures paraissent secondaires.
la politique de choix de modèles est à l'affût d'opportunités immédiates (la concurrence gagne de l'argent avec les 4×4 ; on décide d'être présent sur ce marché sans tenir compte de la tendance lourde perceptible depuis plusieurs années qui menace ce type de modèle).

Le fait que ces travers sautent maintenant aux yeux est (si l'on peut dire !) un bienfait de la crise. Un intéressant champ de développement pour les intervenants en entreprises s'ouvre ainsi. Il s'agit d'aider des entreprises immergées dans le capitalisme hyper-financier à réveiller une culture du long terme et à adopter des stratégies avisées.

Posté par Marc Ullmann sur le site du Club des Vigilants.

Leave a Reply

Clicky