Skip to main content

La révolution de l’écriture

By 25 décembre 2007No Comments

Chaque révolution apporte son lot de bouleversements. Avec internet et la création des blogs, nous assistons à une révolution de l'écriture, comme l'imprimerie a été une révolution de la lecture il y a 500 ans. Quels vont en être les conséquences ? Pour essayer de les envisager (sans pouvoir les deviner), regardons un peu en arrière.

Quels ont été les apports de la révolution de la lecture ?

Quand on analyse les conséquences de l'invention de l'imprimerie en Europe (1) on est stupéfait de voir à quel point les implications ont rayonnées dans tous les aspects de la vie de l'Homme.
– L'accès de plus en plus facilité à la lecture, donc aux connaissances, a entrainé une démocratisation du savoir et de la culture. Ainsi (corollaire important) qu'un développement de l'esprit critique
– Esprit critique qui s'est notamment exercé dans le champ le plus prégnant de la société de l'époque, le champ religieux ! La confrontation du savoir individuel acquis par la lecture d'une part, et de l'enseignement des  » intercesseurs  » qu'étaient les membres du clergé d'autre part, a généré une prise de conscience collective. 
– Prise de conscience que l'on peut formuler comme suit « ce que nous disent les membres du clergé et la hiérarchie catholique n'est peut être pas totalement juste ». D'où un mouvement en faveur d'une « réforme » de la religion catholique, et d'où l'émergence d'un mouvement de protestation (protestants). Sans une lutte acharnée de la hiérarchie catholique pour la préservation de ses « avantages » (dîme, et autres impôts) le continent aurait surement été emporté par cette vague de réforme plus en phase la révolution intellectuelle induite par la lecture.

Qu'en déduire pour la révolution de l'écriture ?

Dans la situation actuelle, la révolution réside dans la capacité de tout un chacun de pouvoir écrire. Cette révolution de l'écriture aura une portée au moins aussi forte que la révolution de la lecture. 
– Au-delà du développement de l'esprit critique (lecture), la capacité à écrire est une capacité d'influence, et est vecteur d’émancipation.
– Qui a le rôle aujourd'hui du clergé d'alors ? On pense tout de suite aux journalistes, qui jusqu'à présent étaient les « intercesseurs » entre les événements et les lecteurs passifs des journaux (papier, télévisés ou radiophoniques). Mais je pense que l'on peut inclure aussi les hommes politiques. Ces derniers n'ont plus le monopole des bonnes idées pour gérer la citée. Et la capacité d'influence viendra ou passera par les centaines de blogs influents qui feront et déferont les opinions. 
– Quel est le champ prégnant de la société actuelle ? Qu'est ce qui a remplacé la religion ? Quelle « réforme » est en marche, et qui sont les nouveaux « protestants » ? Quelles luttes cela va entrainer, et sous quelles formes ?

Il est sans doute un peu tôt pour le dire. Mais c'est une grille de lecture qui peut être intéressante.

Jérôme Bondu 

(1) Je précise  » Europe « , car je laisse de côté la Chine qui a vu la première l'invention de l'imprimerie.

Leave a Reply

Clicky