Skip to main content
Humour

On est bien a s’barraque !

By 24 janvier 2008No Comments
Un petit texte sympathique sur le Nord pour votre pause de 11h.

Jérôme Bondu
 
————————–

Vous savez que vous êtes de Lille quand:
 
– vous savez ce qu’est un welsh et ce qu’il y a dedans
 
– petit vous aviez des crayons de bois et non pas des crayons à papier
 
– vous vous méfiez en voiture des ‘ 62’
 
– vous comprenez le mot babache (et tant pis pour les babaches autour qui comprennent pas)
 
– pour le LOSC vous iriez loin… (Au moins jusqu’au grand stade de Villeneuve)
 
– en voiture on vous dit ‘remonte le carreau’, vous savez quoi faire!
 
– la ducasse n’est pas pour vous uniquement une bière
 
– prononcer le « t » à la fin du mot « vingt » ne vous paraît pas bizarre
 
– s'il ne pleut pas c’est qu’il fait beau !
 
– vous savez ce qu’est de la cassonade
 
– vous lavez par terre avec une raclette (voir un racleau) et une wassingue
 
– vous allez acheter l’essence et la bière en Belgique
 
– vous dites « mettre la porte contre » et la plupart des gens comprennent.
 
– vous dites « marcher à pied de chaussettes »
 
– vous jugez la convivialité d’une ville au nombre de ses cafés
 
– vous ne prenez pas les baraques à frites pour des gens du voyage.
 
– il drache… on sort couvert
 
– vous connaissez la recette secrète de la fricandelle et de la carbonnade
 
– Eurostar, Thalys et TGV sont des mots courants
 
– vous devez prétexter habiter dans un igloo et porter des peaux de bêtes pour plaire à vos connaissances parisiennes.
 
– vous connaissez la rue de la soif à Lille
 
– vous réalisez que Bruxelles est vachement mieux que Paris
 
– à chaque fois que vous partez en vacances vous trouvez qu’il y fait bon
 
– vous réalisez que vous êtes vachement plus musique électro-dance- techno que vos amis des autres régions
 
– la chanson d’Alain Souchon ‘ le baiser’ te rappelle tes aventures à Bray-Dunes
 
– vous confondez pas la voix du Nord avec une ligne de train
 
– Vous avez jamais prétexté une grève des conducteurs de métro quand vous arrivez en retard au taf.
 
– la définition du mot froid vous semble vraiment différente dans le sud
 
– Vous regardez A s’barraque de Dany Boon sans les sous-titres
 
– vos doigts sentent la moule le premier week-end de septembre
 
– La pluie ne vous empêche pas de sortir
 
– Les frites avec de la mayo ça vous parait normal
 
– Vous vous offusquez des reportages dans le Nord sur les chaînes nationales… mais ça vous fait quand même bien rire
 
– Dès le moindre rayon de soleil, vous squattez les terrasses (même en plein hiver).
 
– Vous dîtes ‘s’il vous plaît’ en tendant la monnaie pour payer vos achats
 
– Pour vous, le gris est une couleur
 
– Vous rêvez de vivre au soleil mais l’idée de quitter Lille est difficile.
 
– Vous savez prononcer Pot’je vleech (mais vous savez peut-être pas l’écrire)
 
– Vous trouvez le clapotis de la pluie romantique
 
– Pour vous « la métropole », c’est Lille et sa région… Pas la France entière
 
– Vous savez que Rijsel et Lille ne font qu’un
 
– Une semaine sans patate c’est impossible
 
– Pour vous, le carnaval à ne surtout pas manquer ce n’est ni Rio ni Nice mais celui de Dunkerque
 
– la phrase « je t’appelle et je te dirai quoi » n’est pas pour vous une bizarrerie mais un apport futur d’information
 
– Si on vous dit « ou que tu restes ? », vous savez quoi répondre.
 
——————-
 
Derrière le côté humoristique de ce petit texte, certains points m'inspirent quelques réflexions :
 
– Le Nord appartient à la sphère culturelle belge. Il y a peu de différences entre un Valenciennois et un Montois (habitant de Mons en Belgique). Par contre, il y a un fossé entre ce même Valenciennois et un Marseillais. D'ailleurs, Valenciennes et Mons étaient les deux capitales de Hainaut. Cette proximité culturelle est à l'origine d'expressions un peu particulières, de la dominance de la bière, des pommes de terre, de la culture des géants, ?
 
– Quand on connaît la Belgique et notamment Bruxelles, et que l'on a éprouvé la simplicité des relations entre les gens, on se rend réellement compte de la morgue toute aristocratique de certains parisiens. Il y aurait des « stages » d'apprentissage de la politesse intéressants à faire.
 
– Sur le temps : la différence de température, d'ensoleillement et de pluviométrie entre Lille et Paris est franchement négligeable. Le légendaire froid du Nord vient plus d'une perception que d'une réalité. D'ailleurs, si Paris a quelques degrés de plus, c'est notamment du à la pollution du bassin parisien !
 
 
 
 

Leave a Reply

Clicky