Skip to main content

L’empereur de la persévérance

By 29 décembre 2007No Comments

Une pleine page du Monde (du 13 décembre) invite à découvrir Luc Jacquet, génial réalisateur de « La marche de l’empereur », et plus récemment du « Renard et l’Enfant ». 

Si le monde entier a été touché par la vie extraordinaire des manchots empereurs, l’histoire de son tournage est tout autant épique.  » Lorsqu’il convainc la société de production Bonne Pioche de se lancer dans l’aventure, de risqué, le pari est devenu totalement fou. Les producteurs n’ont jamais fait un film de cinéma et encore moins un film animalier. Tout à failli s’écrouler à plusieurs reprises ? Bonne Pioche sera au bord de la faillite, l’équipe de tournage manquera de mourir dans une tempête… « . Les fondateur de Bonne Pioche ne manqueront pas d’humour en comparant Luc Chatel à quelqu’un qui marche tout droit, quelques soient les obstacles, et qui sait ce qu’il va faire. Ca ne vous rappel pas un animal qui vit sur la banquise ?

Loin des recettes faciles du show business, Luc Chatel a toujours refusé de faire une suite. Nous n’aurons jamais « La marche de l’empereur 2 ? le retour » ouf ! Le seul « retour » qu’il s’autorisera sera sur son propre parcours, pour faire ressurgir une émotion d’enfance, quand tout petit il croisa un renard. 

Depuis l’Ours en 1988 de Jean-Jacques Annaud, la production française a souvent rayonnée par la qualité de sa production cinématographique animalière. Le renard est un animal qui a déjà beaucoup fait parler de lui. Un des romans les plus célèbres du Moyen Age, a été « Le roman de Renard ». D’ailleurs, l’animal qui s’appelait jusqu’alors « goupil », a été rebaptisé « Renard », du nom du héros de ces histoires. Que Luc Chatel ait un succès similaire, c’est tout le mal qu’on lui souhaite. 

Etre témoin de la vie d’animaux qui luttent pour « marger sans être mangé« , quelque part, nous projette une image de nous-même que nous avons parfois tendance à enfouir derrière une travail mécanique et une vie aseptisée. Ce film Exupérien, rappelle aussi « qu’apprivoiser c’est créer des liens« . Et qu’apprivoiser n’est pas domestiquer !

Jérôme Bondu

Lien vers le film.

Leave a Reply

Clicky