neuromarketingJe vous propose de donner un petit coup de pouce pour la thèse professionnelle de Gautier Grellety, qui a suivi avec passion (n'ayons pas peur des mots :-) mon cours sur l'intelligence économique et le benchmarking à l'IESEG Paris (Executive Master Spécialisé Direction Marketing & Digital - Part Time).

Gautier est en train de réaliser une étude quanti sur le Neuromarketing et la gestion des données RGPD. Il a mis en place un questionnaire qui dure 3 minutes.

N'hésitez pas à lui apporter vos réponses. Les questions sont intéressantes et les réponses sont anonymes (aucunes données personnelles enregistrées :-).

Merci
Jerome    

question livreJe suis en train de finir l’écriture d’un livre ! Je me suis amusé à faire des parallèles entre le monde des organisations (entreprises) et le monde animal. C’est un petit livre sans prétention, qui vise à sensibiliser sur le monde économique et la merveilleuse nature. J’ai besoin d’un coup de main pour choisir la couverture ! Merci de m’aider entre ces trois belles propositions réalisées par la jeune société Lili's Papers Co, joignable à contact [at] lilispapersco [dot] com

Voici une présentation de l’ouvrage :
Si les animaux chassent leurs proies pour se nourrir, les entreprises chassent pareillement des informations pour alimenter leurs décisions et leurs orientations stratégiques. Si les animaux partagent, analysent des informations et se défendent, les entreprises font de même. Ce livre s'adresse à tous ceux qui veulent avoir une vision sérieuse mais ludique du monde de l'entreprise au travers des pratiques animales.


Pour voter, rendez-vous sur Framaforms.

Merci pour votre aide !

Jérôme Bondu






geotrend covidFrance 3 Occitanie a présenté Geotrend et son moteur sur le cornavirus.

Exrtait : « Pour aider les entreprises dans leur veille économique, La startup toulousaine Geotrend, vient de créer le « Corona Virus Search Engine ». Ce premier moteur de recherche d’information stratégique autour du Covid-19, permet de fouiller parmi les 2 milliards pages web consacrées à la pandémie. »

J’ai eu le plaisir d’y apparaitre quelques instants pour promouvoir Geotrend et ses solutions innovantes dans l’intelligence artificielle.

- Voir la vidéo (Durée totale 2 min 30 / je dis un petit mot à 2 min 05)
- Lire l’article complet.
- Pour tester le moteur.


Jérôme Bondu

archimag lobaratoire africain intelligenceéconomiqueVous retrouverez ce mois ci l'intégralité d'Archimag en ligne ! Page 28, j'ai eu le plaisir de signer l'article sur "le laboratoire africain de l’Intelligence Economique".

En introduction, je rappelle que l’Afrique est le creuset de cultures multiples : Les cultures traditionnelles avant tout, Arabes et Berbères, les influences latines (françaises, espagnoles et portugaises), anglo-saxonnes, russes ou chinoises. Le développement de l’intelligence économique, coloré de toutes ces influences, y est donc spécifique. D’où l’intérêt de regarder ce qui s’y passe et se poser quelques questions : Comment s’est développé l’IE en Afrique ? Comment caractériser cette dynamique ? Quels sont les enjeux ? Qu’avons-nous à y apprendre ?

J'ai interviewé une dizaine de professionnels de l'intelligence économique, connaissant parfaitement les spécificités afraicaines. Qu’ils en soient tous chaleureusement remerciés (présentation par ordre alphabétique) :
- Philippe Clerc, président de l’Association internationale francophone d’intelligence économique
- Guy Dweth, fondateur de Knowdys Consulting Group, et président en exercice du CAVIE
- Arsène Emvahou, ancien élève de l’Ecole de Guerre Economique
- Valérie Houphouet Boigny, Responsable du Club Afrique de l'AEGE
- François Jeanne-Beylot, Gérant-fondateur de Troover, fondateur des Assises africaines de l’intelligence économique
- Alain Juillet, ancien haut responsable chargé de l’Intelligence économique au sein du SGDN
- Jean-Michel Lavoizard, Directeur général de la compagnie pan africaine ARIS
- Mounir Rochdi est secrétaire Général du Forum des Associations Africaines d’Intelligence Economique (FAAIE)

Merci à Charles Pahlawan (directeur adjoint de l’EGE) pour les mises en relation avec les étudiants de l’EGE :
- Laurene Montalbano, Coordinatrice 2019-2020 du Club Afrique de l’AEGE
- Master 1 : Noa Eklo et Karl-Hervé Sehr
- Master 2 : Karima Alami et Chris Behanzin


Sur le même sujet, on pourra aussi lire ma tribune au Cercle K2 : Le cocktail détonnant de notre dépendance numérique, du droit américain et des affaires en Afrique.

Jérôme Bondu








cercle K2Je vous recommande la tribune de cette semaine du Cercle K2.
J'y souligne le cocktail détonnant de notre dépendance numérique, du droit américain et des affaires en Afrique.

Voici trois extraits pour vous donner envie de lire l'article  :
-----------------------------------

"Ainsi la dépendance de la France et plus largement de l’Europe envers les outils numériques américains, couplée à l’extraterritorialité du droit américain, et à une certaine culture des affaires en Afrique forment un cocktail pour le moins inquiétant."

"Notre dépendance n’a jamais été aussi grande. Dans le bras de fer que se livrent les deux poids lourds de l’économie mondiale, Chine et États-Unis, il est probable que ce dernier fasse peu de cas de ses alliés politiques d’un temps. La présidence de Trump a au moins eu le mérite de nous déniaiser sur ce point. Et en un sens, tant mieux. Car notre dépendance numérique n’est plus soutenable, il faut que nous ayons une indépendance informationnelle à la mesure de notre poids économique et de nos ambitions. De même que l’on parlait naguère de tiers-monde, il existe désormais un « tiers-numérique » dont nous constituons l’essentiel. En d’autres termes, dans ce monde numérique bipolaire, notre situation ressemble fort à celle des anciens pays non-alignés au temps de la guerre froide."

"De toute façon l’issue est malheureusement à l’image d’un bit informatique : binaire ! Ou bien nous entreprenons de recouvrer une indépendance informationnelle, une souveraineté numérique, ou bien nous n’existerons plus en tant qu’entité économique, culturelle, politique et sociale. Nous, qui vivons les prémices de cette révolution numérique, avons des droits, mais plus encore des devoirs."

-----------------------------------



Merci au Général Jean Pierre Meyer pour m'avoir donné l'opportunité de cette publication.

Bonne lecture sur le Cercle K2,
Jerome Bondu