Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Un fauteuil sur la SeineJ’ai lu et beaucoup aimé « Un fauteuil sur la seine » d’Amin Maalouf.
L’auteur retrace l’histoire des 18 titulaires du siège numéro 29 de l’Académie Française, celui-là même que l’auteur occupe actuellement. Et certains prédécesseurs ont eu un parcours pour le moins éblouissant, tel Claude Levi-Strauss, Claude Bernard ou Ernest Renan. Amin Maalouf témoigne d’une belle culture historique et son ouvrage se lit aussi facilement qu’une bande dessinée.

Mais si j’en relate la lecture dans ce blog c’est à cause d’une citation du grand anthropologue, auteur de Tristes Tropiques, en conclusion : « L’humanité s’installe dans la monoculture ; elle s’apprête à produire la civilisation en masse, comme la betterave. Son ordinaire ne comportera plus que ce plat ».

Claude Levi-Strauss s’est éteint le 30 octobre 2009, soit près de 10 ans après le développement de Google, 5 après la création de Facebook. Je ne sais pas si, comme Michel Serre, il était techno-enthousiaste ou s’il voyait dans les GAFAM les producteurs d’une supra-monoculture qui allait tout écraser. En tout cas, il est plus que jamais essentiel de retrouver une culture historique et profondeur de réflexion. Ce livre y concoure avec bonheur.

Jérôme Bondu

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Un paleoanthropologue dans l entrepriseDans cet ouvrage, Pascal Picq mène une analyse critique des organisations actuelles avec son regard de paléoanthropologue. L’étude des temps longs (ses investigations l’amènent sur plusieurs millions d’années), le respect d’une discipline scientifique, ses combats contre les idées reçues, … donne à son regard une acuité particulière.

Sa connaissance de l’entreprise s’est formée notamment par la fréquentation des Clubs APM fondée par Pierre Bellon. Pascal Picq traite d’innovation, de développement durable, du réchauffement climatique, des scléroses que connait la France. Darwin et Lamarck sont partout présents dans son livre, qu’il mêle avec de nombreuses références industrielles. Il évoque par exemple l’innovation musicale qui part de l’inventeur Edison, jusqu’à la musique en ligne en passant par le gramophone. Son adaptation des mécanismes observés dans la nature sur les entreprises est particulièrement intéressante. Il évoque par exemple l’extinction des technosaures (dinosaures de la technique).

L’ouvrage met en valeur les idées de co-évolution, coopétition, communauté écologique, partage des compétences. Tout cela est riche d’enseignements en matière d’intelligence collective, de gestion des connaissances, et d’intelligence économique (ces trois expressions ne sont pas citées mais sont sous-jacentes).

Il prône une « entreprise darwinienne » qui saurait prendre en compte son empreinte écologique, économique et sociale. Qui serait apte à modifier ses facteurs internes, tout en étant sensible aux facteurs externes.

Il évoque une lutte difficile contre l’obscurantisme portée par le retour des fondamentalismes religieux et l’incroyable illusion des croyances finalistes qui voilent notre compréhension du monde. Ces théories finalistes sont de deux ordres : celles qui font croire que le monde s’est créé en 7 jours (fixisme). Ou celles qui, dans une version plus moderne, font croire que le monde a bien évolué mais uniquement dans le dessein de porter au pinacle l’Homme. Dans ces deux conceptions, il va sans dire que la Nature serait là uniquement pour nous servir ! Ces visions égocentristes sont à la base des ravages écologiques actuels.

C’est un ouvrage à lire pour ceux qui veulent comprendre les mécanismes qui régissent le monde, pour s’adapter, innover, en un mot pour évoluer.

Jérôme Bondu


Voir mes autres fiches de lecture sur Pascal Picq
- Les origines du langage, de Jean-Louis Dessalles , Pascal Picq & Bernard Victorri
- A la recherche de l’homme, de Pascal Picq et Laurent Lemire





Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

alternaMarjorie Meunier, fondatrice d’Alterna Recherche & Développement, est intervenue le 17 avril 2018 dans le cadre du réseau Inter-Ligere Lille. Sa conférence passionnante, intitulée l’inconscient des organisations, a été filmée, et je ne reprends dans ce court article que quelques éléments introductifs : mythes, rituels, tabous et représentation.

Les mythes d’entreprise sont introduits comme la mémoire d’entreprise théâtralisée. Ils permettent d’incarner les valeurs fondamentales de l’entreprise.
Il existe différents types de mythe :
- Mythe de fondation
- Mythe de refondation ou de transformation, pour redonner du sens.
- Mythe lié à un personnage.
- Mythe lié à des grandes erreurs, pour éviter de les reproduire.

Ces mythes peuvent être réactivés à travers des rituels.
- L’exemple des rituels maçonniques, souvent peu connus des profanes, ou encore, ceux très classiques des mariages ou enterrements ont permis d’illustrer leur part et poids dans le quotidien de nos sociétés. L’évocation des rituels d’entreprise comme la pause-café ou l’entretien d’embauche a permis à chacun de comprendre ce concept.
- Le processus d’intégration est un rituel que l’on retrouve dans l’entreprise au moment de l’embauche. L’embauche se découpe en trois étapes, qui sont des invariants dans beaucoup de cultures : d’abord l’exclusion du groupe, puis une ou plusieurs épreuves, le fameux entretien, puis la réintroduction dans le groupe avec la journée d’intégration.
- L’apparence, la tenue, aussi peut être très codifiée. Le port de la cravate ou du t-shirt implicite est très signifiant sur le style managérial.
- Ainsi ces rituels permettent de forger une identité de groupe, d’obtenir un engagement, de guider les actions vers des objectifs collectifs, et de scander les périodes de temps.

Les tabous sont aussi des éléments très importants car ils révèlent les enjeux du groupe. Mais comme ils sont le plus couramment non-exprimés, ils se révèlent en creux et sont difficiles à identifier. Ils sont pourtant souvent des freins majeurs au développement des organisations. L’anthropologue peut identifier ces freins, et les leviers de transformation associés.

Les « représentations » enfin sont un objet essentiel car elles créent un univers social, une réalité collective. En entreprise, on rejette régulièrement les innovations car elles ne cadrent pas avec les représentations et les manières de faire, matérialisées par cette réplique : « c’est comme cela que cela fonctionne ici » ou le « not invented here ».  

Tous ces éléments fonctionnent en système, selon les structures formelles et informelles. Le système sera animé par la « dynamique » impulsée volontairement ou non. L’anthropologue est un spécialiste des externalités positives liées à la mise en mouvement des groupes ainsi qu’à l’analyse de leur fonctionnement.

En décryptant le monde de l’entreprise au travers de cette grille de lecture, Marjorie Meunier apporte une vision nouvelle, pertinente et rafraîchissante. Ainsi c’est avec une certaine originalité qu’Alterna R&D apporte une contribution dans le traitement et la perception de l’information au coeur des organisations.

Jérôme Bondu

site : https://www.alterna-workdifferrant.com/ ou @WorkDiffErrant sur les réseaux sociaux. #WorkDiffErrant & #Anthroprise

Prochaine soirée sur Lille : le 7 juin 2018 avec Veille Connect



Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

sophie mazeJ’ai lu le Manuel d’autodéfense intellectuelle de Sophie Mazé. Ce petit ouvrage se lit vite et est très abordable. Il m’a fait penser au Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens de Joule et Beauvois. Ces deux ouvrages ont le mérite d’apporter au grand public des outils de compréhension des mécaniques de manipulation.

Dans le cas du petit manuel d’autodéfense intellectuelle, l’auteure passe en revue une multitude de sujets d’actualités. Par exemple :
- Les complotistes des attentats du world trade center.
- Les platistes américains.
- Les phénomènes de radicalisation en France.

Elle fait référence à de nombreux chercheurs et source et documente ses propos :
- Gérald Bronner dont le livre « La démocratie des crédules » m’avait passionné
- Laurent Bègue dont j’avais lu il y a quelques années le livre sur le bien et le mal.
- L’incontournable Noam Chomsky.

On y apprend une multitude de choses. Par exemple tout le monde est déjà tombé sur internet sur les 10 techniques de manipulation des masses édictées par Noam Chomsky. Et bien c’est un faux ! Chomsky n’a jamais établi cette liste.

A lire …
Jérôme Bondu




Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

renardLe jeudi 14 juin 2018 à 19H30
Le Club IES de l’IAE de Paris Alumni
Et le réseau Inter-Ligere Paris
Vous invitent à la 144ème conférence-débat sur le thème  :


Darknet, Mythes et réalités

Par Jean-Philippe Rennard  

________________________________
THEME :
Aux yeux du grand public, toujours friand de sensationnel, le Darknet n’est qu’un espace sinistre au service des crapules en tout genre. Pourtant, il est bien plus que cela. Le Darknet est un ensemble diversifié, à la fois sombre et lumineux, où se croisent truands, geeks, activistes et dissidents.
Jean-Philippe Rennard présentera :
- Les aspects technologiques : réseaux pair-à-pair, les mixnets, Tor, Freenet, ou Telegram.
- Les aspects sociologiques et comportementaux.
- Les aspects politiques.

INTERVENANT :
- Jean-Philippe Rennard est Professeur à Grenoble Ecole de Management. Economiste et informaticien il travaille sur les applications des algorithmes biomimétiques à l'économie et à la gestion. Il est ancien Doyen du Corps Professoral.
- Il est auteur de « Darknet, Mythes et réalités », Ellipses 2016

________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
19h15 - 19h30 : Accueil des participants par Jérôme Bondu
19h30 - 20h15 : Intervention de Jean-Philippe Rennard
20h15 - 21h00 : Débat avec la salle
21h00 – 21h45 : Cocktail dînatoire

_______________________________
LIEU :
IAE de Paris. 8 bis, rue de La Croix Jarry
Paris 13ème

______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE (lien) :
Inscription en ligne ou par chèque.
- 6€ pour les membres de l’AAE IAE.
- 16€ pour les non membres, dont 10 € remboursés aux IAE en cas de cotisation payée sur place ou dans la semaine qui suit l'événement.

Jerome Bondu