Skip to main content
Réseaux humains

Le droit à l’anonymat sera bientôt payant

By 11 août 2007octobre 19th, 2021No Comments

Vous connaissez tous Spock ! Le charmant vulcain dans Star Treck adepte du culte de l' »hyperlogique » et dénuée d'émotion.
Spock est aussi maintenant le nom d'un moteur de recherche* qui vient de sortir en version grand public. Sa spécificité est de ne rechercher que les informations sur des personnes, à partir de toutes sources qui contiennent des données personnelles (notamment dans les réseaux sociaux), de les agréger et de les restituer à l'internaute. Spock va rechercher les données qui ont été fournies par l'internaute lui-même sur ces sites de partage et de réseau.

On peut facilement imaginer tout ce à quoi ce type de solution pourrait servir. Depuis la mère de famille qui voudra vérifier les fréquentation de ses enfants, jusqu'à l'entreprise qui voudra vérifier le profil d'un candidat à l'embauche. Bernard Benhamou, professeur à Sc Po, traite des dangers pour la vie privée que cela représente dans un article sur Rue89 **. Il évoque aussi l’intrusion dans la vie privée que représente l'utilisation extensive des technologies miniatures de collecte d'information (puces RFID).

On voit dans les nombreux commentaires qui suivent son article que la peur de perte d'anonymat est forte. Même si les données que Spock ramène ont forcément été déposées par l'intéressé (dans mon cas, Spoke a trouvé mon profil sur LinkedIn que j'avais moi-même rempli), le fait qu'un outil les rassemble inquiète.

Cela me fait penser que de nouveaux types de métiers proches de l'IE pourraient bientôt se généraliser. Comme celui de « nettoyeur » ou de « blanchisseur » de profil. Il s'agirait de faire disparaître une information, un profil, ou de le modifier sur tous les supports et dans toutes les bases de données. Se faire un lifting numérique en quelque sorte.
A moins que le fait de ne pas avoir de profil ou de visibilité n'inspire la suspicion. Qu'à t'il à cacher ?
On peut aussi imaginer le métier-voyou de créateur de faux profils. Il s'agirait pour une société indélicate de demander à un prestataire non éthique de créer des profils avec les noms des managers de la société concurrente. Histoire de leur construire une mauvaise réputation.

Le droit au silence et à l'anonymat va bientôt se monnayer ?

* www.spock.com le moteur est encore en version Béta
** article :   http://www.rue89.com/2007/08/09/spock-com-le-droit-au-silence-des-puces 

Leave a Reply

Clicky