siaeBonjour à tous,

Pour la prochaine réunion du Club IES (la 149eme !), nous nous rallions à la belle conférence organisée par le Club SIAE. Voici ci-dessous l'annonce complète !

Le lundi 24 juin 2019 à 19h15
Le Club SIAE, le Club IES et le Club Entrepreneurs de l'IAE Paris Alumni
vous invitent à leur table-ronde sur le thème :
CYBERSÉCURITÉ, DE LA TPE AU GRAND GROUPE INTERNATIONAL, NOUS SOMMES TOUS MENACÉS !

Des milliers d'articles, des centaines de conférences, la cybersécurité est un sujet essentiel ! Venez partager avec nos intervenants, autour d'une table-ronde, les menaces et les risques présents pour les entreprises de toute taille. Nous aborderons deux problématiques :
- Comment chaque acteur de la chaîne d'information fait-il porter des risques aux clients, aux entreprises et aux gouvernements ?
- Comment accompagner l'individu, le former et lui faire prendre conscience des risques ?

INTERVENANTS
- Nacira Salvan : Présidente du Cercle des femmes de la cybersécurité (Cefcys IDF). Docteure en informatique, Nacira Salvan a exercé, depuis plus de 15 ans, plusieurs métiers dans le domaine de la cybersécrurité : architecte, RSSI, responsable équipe run réseau/sécurité, consultante, et aujourd'hui responsable des opérations et de la surveillance SSI. Elle intervient sur tous les aspects stratégiques et organisationnels de la cybersécurité. Elle a créé le Cercle des femmes de la cybersécurité pour promouvoir et faire progresser la présence et le leadership des femmes dans ce domaine.

- Christine Castaing : Présidente Commission Expert Communication Organisation des très petites entreprises (ONTPE) - Responsable Développement LAB Compagnie Communication Globale et Digitale.  Expert Communication ONTPE. Christine accompagne les entreprises dans le développement de partenariats et dans leur développement (recherche de financements, stratégie commerciale, études de faisabilité, ...).
 
- Bertrand Helfre : Associé chez Weave  depuis 2017 - Diplômé de l’EFREI Paris. Il débute sa carrière comme ingénieur systèmes et réseaux chez Bouygues Telecom. Expert en sécurité de l'information
chez Accenture. Responsable sécurité des systèmes d'information (RSSI) au sein du groupe Société Générale pour le pôle des services financiers spécialisés (Assurance, ALD, automobile, Cnsumer Finance et Equipment Finance). Senior Manager chez EY Advisory.


LIEU
IAE de Paris - Salle A
38 Bis Rue de la Croix Jarry
75013 PARIS

DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE
19H15-19H30 : Accueil des participants
19H30-20H30 : Table-Ronde
20H30-21H00 : Echange avec les participants
21H00-21H45 : Cocktail dînatoire networking

INSCRIPTION & RÈGLEMENTINSCRIPTION & RÈGLEMENT
Adhérent-e : 6euro
Non adhérent-e & extérieur-e : 16euro

Au plaisir de vous y retrouver !
Sergio Moura de Castro
Jérôme Bondu
Patrice Waternaux/Anne-Françoise Côte

Sur le même sujet : Compte rendu de la conférence de Monir Morouche "Cybersécurité – Panorama des menaces"




bilderberg2


Le Nouvel Obs publie la liste des membres de la prochaine réunion du groupe de Bilderberg. Rien de secret donc à ce niveau. Ce qui m’a permis de faire cette petite cartographie des pays les plus représentés. J’ai utilisé Gephi avec la représentation Fruchterman Reingold.
On peut noter que :
- Les Etats-Unis d’Amérique sont surreprésentés avec 34 personnes sur 128, soit un quart du total.
- Les Anglo-Saxons sont bien présents avec (outre les 34 américains) 13 issus de la Grande Bretagne et 4 du Canada.
- On compte 9 Français dont le chairman Henri de Castries, ancien président-directeur général du groupe d'assurance Axa de 2000 à 2016.
- 8 Allemands et 7 Néerlandais (lié certainement au fait que cette réunion a lieu aux Pays-Bas).
- Mis à part la Turquie avec 5 représentants, on sent bien que c’est un club Occidental.
- On notera l’absence des Chinois et des Russes. Cela tire son origine de la vocation première de ce groupe qui est de renforcer les liens entre l’Amérique et l’Europe.
- Bien sûr la sur-représentation américaine est à relativiser si l'on prend dans son ensemble les pays européens.

On lit dans Wikipedia que ce « forum annuel a été inauguré en mai 1954 à Oosterbeek aux Pays-Bas, lors d'une réunion à l'hôtel Bilderberg (d'où son nom) et possède des bureaux à Leyde, Pays-Bas. Sa non-médiatisation et le caractère confidentiel du bilan des conférences suscitent régulièrement des controverses et alimentent des théories du complot relatives à son influence. »

Voici ci-dessous la liste classée par pays :
AUT    Hanappi-Egger
AUT    Scholten
AUT    Zeiler
BEL    Albers
BEL    Davignon
BEL    Leysen
BUL    Krastev
CAN    Arbour
CAN    Barton
CAN    Champagne
CAN    Sabia
CHE    Hirayama
CHE    Hoffmann
CHE    Kudelski
CHE    Maurer
CHE    Supino
CHE    Thiam
DEU    Achleitner
DEU    Boos
DEU    Döpfner
DEU    Jost
DEU    Kramp-Karrenbauer
DEU    Leyen
DEU    Teuteberg
DEU    Zetsche
DNK    Findsen
DNK    Hedegaard
DNK    Vestergaard
ESP    Arrimadas
ESP    Botín
ESP    Casado
ESP    Monzón
EST    Ratas
FIN    Liikanen
FRA    Castries
FRA    Barbizet
FRA    Beaune
FRA    Buberl
FRA    Caine
FRA    Godement
FRA    Le
FRA    Nora
FRA    Pouyanné
GBR    Adonis
GBR    Carney
GBR    Fleming
GBR    Garton
GBR    Lund
GBR    Minton
GBR    Sawers
GBR    Shafik
GBR    Suleyman
GBR    Tucker
GBR    Tugendhat
GBR    Wolf
GRC    Kerameus
GRC    Pagoulatos
GRC    Papalexopoulos
INT    Azoulay
INT    Sarts
INT    Stoltenberg
IRL    Donohoe
IRL    Gnodde
IRL    O’Leary
ITA    Feltri
ITA    Gruber
ITA    Renzi
NLD    Halberstadt
NLD    Buitenweg
NLD    Croiset
NLD    Kaag
NLD    Netherlands
NLD    Rutte
NLD    Uhl
NOR    Brandtzæg
NOR    Brende
NOR    Seres
NOR    Solhjell
POL    Pienkowska
POL    Sikorski
POL    Trzaskowski
PRT    Barbot
PRT    Barroso
PRT    Medina
SWE    Kristersson
SWE    Mazur
SWE    Rockström
SWE    Wallenberg
TUR    Balta
TUR    Ceviköz
TUR    Demiralp
TUR    Koç
TUR    Sitti
UK    Bostrom
USA    Kravis
USA    Abrams
USA    Altman
USA    Baker
USA    Cohen
USA    Daniels
USA    Ellis
USA    Ferguson
USA    Grant
USA    Henry
USA    Hobson
USA    Hoffman
USA    Jordan
USA    Karp
USA    Kissinger
USA    Kotkin
USA    Kravis
USA    Kushner
USA    McArdle
USA    McCaskill
USA    Micklethwait
USA    Mundie
USA    Nadella
USA    Petraeus
USA    Pottinger
USA    Rubin
USA    Sanger
USA    Schadlow
USA    Schmidt
USA    Singer
USA    Snyder
USA    Thiel
USA    Turpin
USA    Walker

Jérôme Bondu








EPGE

Je serai à la soirée de levée de fond pour l’Ecole de Pensée sur la guerre économique et j’espère vous y retrouver… L’annonce avait été faite lors de la conférence du 8 mars 2018 (lire le compte rendu).

On peut saluer cette initiative. Je reprends ci-dessous quelques extraits du manifeste :
----------------

« La guerre économique est un sujet resté longtemps ignoré par le monde académique. En 2018, il est devenu difficile de nier l’évidence. Le faire par l’incantation sur la nécessité de la défense du multilatéralisme ou de la défense du libre-échange ne change rien au problème de fond. C’est la raison pour laquelle les auteurs français qui ont écrit depuis un quart de siècle des ouvrages sur la guerre économique ont décidé de créer une école de pensée afin de sortir d’une nouvelle forme de somnambulisme, fortement pénalisante en termes d’approche des multiples qui fragilisent les relations internationales. Pour contenir les excès de la guerre économique et analyser avec lucidité les rapports de force économique, il est devenu nécessaire de penser autrement et de sortir du confort de pensée dans lequel nous nous sommes habitués à analyser l’évolution du monde depuis des décennies.

La volonté de créer une école de pensé sur la guerre économique est née d’une convergence d’idées entre cinq auteurs qui échangent sur ce sujet depuis de nombreuses années.
- Christian Harbulot
- Nicolas Moinet
- Ali Laïdi
- Eric Delbecque
- Olivier De Maison Rouge

Cette école de pensée de de la guerre économique a pour objectif de nourrir la problématique et de l’enrichir par des apports conceptuels ainsi que par la formalisation de nouvelles de grilles de lectures destinées aux différents publics qui ont besoin de comprendre et d’analyser la nature des affrontements économiques. Ses membres ne prônent pas la guerre économique. Ils souhaitent apporter un éclairage sur les questions qui enveniment de manière croissante les relations internationales. »
----------------

Pour venir :
- Présentation de la soirée
- Inscription à la soirée (gratuite)
- Participer à la levée de fond

Jérôme Bondu

NB : Je me permets juste deux idées (il n’est pas d’éloge flatteur sans liberté de blâmer :-) :
- L’EGE pourrait quand même utiliser Framaform pour leur inscription en ligne ! Franchement, cela fait quand même mal de devoir s’inscrire avec Google.
- Je suis étonné que la conférence soit si mal référencée. Le fait que l’annonce soit sous forme d’image n’aide pas à son référencement. D’ailleurs, la requête « EPGE vous invite à sa soirée levée de fond » ne ramène la bonne page ni par Google ni par Qwant ...


Sur le même sujet :
- Compte rendu de la conférence : Le droit nouvelle arme de guerre économique.





CE souveraineté numérique

Je vous recommande l'écoute de l'audition plénière "Commission d'enquête sur la souveraineté numérique" du jeudi 23 mai 2019.

Vous pourrez notamment écouter Christian HARBULOT. Un des points importants est abordé vers 14:54 quand il explique que jouer la Chine contre les Etats-Unis est une politique à courte vue. La seule qui vaille à long terme est de développer une force de frappe européenne.

Durant cette commission d'enquête vous pourrez écouter Julien NOCETTI, Christian HARBULOT et Nicolas MAZZUCCHI.
En face, vous avez notamment Gérard LONGUET et Catherine MORIN-DESAILLY.

Jérôme Bondu


evasion fiscale google

Ces deux graphiques sont tellement éloquents que l'on ne se sent même pas le besoin de rajouter du texte. Néanmoins, j'ai pioché deux extraits d'un article qui apportent un complément utile :

- "la revue Après-demain affirme que « les GAFA paient 2 à 3 % d’impôt sur les sociétés, alors que les entreprises du CAC 40 en paient 8% et les PME et TPE plus de 20%. Plusieurs études estiment que la localisation au Luxembourg et en Irlande ont privé les grands pays européens de 5 milliards d’euros de TVA en 2012."

- "Dans une étude publiée en 2017, effectuée par l’euro député Paul Tang et l’économiste Henri Bussink, l’évasion fiscale de Google et Facebook a privé la France de 741 millions d’euros."

Pour voir l'étude complète de Paul Tang (en anglais) c'est ici.

Jerome Bondu