logo Club IES Guy Philippe Goldstein Image association sorbonne

 

Le jeudi 25 mars 2020 à 18h
Le Club IES de l’IAE de Paris Alumni
Et l’association Sorbonne Competitive Intelligence & Strategy

Vous invitent à la 155ème conférence-débat sur le thème :

Cyberdéfense & Cyberpuissance au XXIème siècle

Par Guy-Philippe Goldstein

 

Préinscription obligatoire. Evenement gratuit

________________________________
THEME :
La révolution numérique est une révolution des systèmes de décision. Cela se marque par la montée en puissance des grands acteurs du numérique qui aident à la prise de prises de décisions, individuelles (par exemple Google Search, Waze, …) autant que collectives (par exemple les outils de stockage d’AWS). Parallèlement, les attaques cyber visent justement à dégrader la qualité les prises de décisions adverses.
Dans ce cadre Guy-Philippe Goldstein analysera
- Les caractéristiques de la cyber-guerre.
- Les impacts, depuis l’échelon de l’entreprise, jusqu’aux échelons stratégiques des gouvernements et des nations.
- Les moyens de se préparer dans une optique de cyber-puissance.

________________________________
INTERVENANT :

Guy-Philippe Goldstein est senior advisor sur les questions de cybersécurité pour le cabinet PwC et pour le fond d’investissement ExponCapital. Il est enseignant à l'Ecole de Guerre Economique et expert sur les questions de cyberdéfense au sein du MBA Executive Management des Risques, Sûreté Internationale et Cybersécurité MRSIC. Il est également contributeur au journal académique de l’INSS à Tel-Aviv sur les questions de cyberdéfense.
Il est enfin auteur de deux romans "Babel minute zéro" et "Sept jours avant la nuit". Ainsi que de l’essai "Cyberdéfense et cyberpuissance au XXIe siècle".

________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
18h00 - 18h10 : Accueil des participants par Jérôme Bondu (Club IES) et Adrien Raymond (SCIS)
18h10 - 18h45 : Conférence de Guy-Philippe Goldstein
18h45 - 19h00 : Débat

_______________________________
LIEU :
Réunion virtuelle

______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE :
Préinscription obligatoire. Evenement gratuit


Jerome Bondu









veille sous pression

J'ai le plaisir d'avoir participé au dernier numéro d'Archimag, avec un article sur la "mise en place d'une dynamique de veille sous pression".


Voici l’introduction de l’article, le plan et la conclusion.

----------------------------------------

Nous avons tous vécu des moments où la pression pour mener un projet nous imposait une cadence inhabituelle. Ces moments sont en même temps stressants, et en même temps intéressants car ils nous imposent de trouver des chemins de traverses, des nouvelles voies, pour arriver plus rapidement à destination. La veille n’est pas épargnée par ces coups de bourre professionnels. Et il est important de voir comment on peut mettre en place une dynamique de veille et avec quelques raccourcis salutaires. Voyons ensemble qui peut être concerné. La méthodologie de mise en place. Et la production des livrables.

1/ Qui peut être concerné ?

2/ Quelle méthodologie de mise en place ?
- Définition des besoins
- Choix des outils
- Paramétrage : intégration des sources et création des règles
- Et le réseau humain ?

3/ Quel mode de production des livrables ?
- Analyse des informations
- Diffusion

Pour finir, ne perdez pas de vue que l’on doit rendre des comptes. Dès le départ, fixez avec votre responsable hiérarchique les critères de satisfaction. Prenez des critères simples : Combien de sources, combien de clients internes, combien de livrables, quelle profondeur d’analyse ? N’oublions jamais que ce qui ne se mesure pas n’existe pas. Il serait trop dommage d’avoir fait tout ce travail en urgence … pour rien. Monter ce travail de veille rapidement, ne doit pas signifier le défaire tout aussi rapidement … et sacrifier la pérennité sur l’autel de l’immédiateté.

----------------------------------------

A lire sur Archimag...

Jérôme Bondu






nouveaux corsaires

Dans un précédent billet, j’avais recommandé la série d’émissions sur France Culture « Conversations secrètes, le monde des espions » produite par Philippe Vasset et Pierre Gastineau.  Ils ont sorti une saison 2, avec comme thématique les nouveaux corsaires. C’est passionnant et permet de découvrir un monde parallèle. Voici ci-dessous la liste des émissions.

Earthcube, vigie des données des services de renseignement français.

Michael Stock, l'administrateur privé des pays en liquidation.

Cyber-corsaires contre flibustiers du net.

Les auxiliaires privés du renseignement français, avec Bernard Barbier.

Carne Ross, l'ambassadeur des capitales qui n'existent pas encore.

Habib Boukharouba, "Top Gun" privé pour pays sans escadrille.

Tim Spicer, le pionnier de la guerre privée.

Jonathan Powell, le mercenaire de la paix.

On y apprend (en tout cas j’y ai appris) une multitude de choses sur le fonctionnement des milices. Bravo aux deux journalistes Philippe Vasset et Pierre Gastineau (Intelligence Online) qui font décidément un travail très intéressant de pédagogie sur des aspects extrêmement mal connus. Ils sont auteur de deux livres
- Conversations secrètes.
- Armes de déstabilisation massive.

Jérôme Bondu





digimind article

J'ai eu le plaisir d'écrire récemment un article dans le cadre du nouveau "Guide des tendances 2021 en digital, veille, marketing & social média" édité par Digimind. Ce guide compile les points de vue de 35 spécialistes.

- Je développe pour ma part l'idée que les professionnels de la veille sont particulièrement « bien placés » pour bénéficier de la révolution numérique que nous sommes en train de connaitre.
- Mais je m'interroge sur notre capacité à tirer parti de cette révolution de l’information ! En effet, les professionnels de la veille et de l'intelligence économique auraient pu être promoteur d'une utilisation avancée des moteurs de recherche, des médias sociaux, d'outils et d'organisation favorisant l’Intelligence collective, ou plus récemment dans la détection des infox. Or il me semble que notre profession a été atone sur ces sujets. Elle tout cas, elle n’est jamais apparue sur le premier plan.
- La maîtrise de l’IA me semble est une véritable opportunité pour nous. C'est le dernier train à ne pas rater.

En conclusion, il me semble essentiel de tirer la profession vers l’IA. Les plateformes de veille doivent montrer l’exemple. Certaines le font déjà comme Digimind avec AI Sense. Mais c’est toute une profession qui devrait se mobiliser pour gravir cette nouvelle marche. L’avenir peut être passionnant, pour peu que nous nous y préparions convenablement.

L’article complet est à découvrir sur Digimind.
Bonne lecture

Jerome Bondu





ega

J'ai eu le plaisir de rejoindre en février 2021 le Conseil scientifique de l'Institut d'Études de Géopolitique Appliquée en tant que chercheur associé. J'en ai profité pour publier un premier article sur notre perception d'internet : Vivre dans la vie réelle comme sur internet serait un enfer !


Voici l'introduction :
"Il est saisissant de comparer ce que l'on peut faire dans la vie réelle et dans la vie numérique. Dans la vie réelle on peut se déplacer librement, acheter un produit et le réparer, lire un livre sans être épié, acheter un produit sans que le prix évolue en fonction de l'intérêt qu'on lui porte... Mais sur internet tout ceci est anormal ou interdit ! Pour bien comprendre la situation, je vous propose d'imaginer trois situations : Que nous vivions sur internet comme dans la vie réelle. Que nous vivions notre vie réelle comme sur internet. Et pour finir, que nous continuions à faire comme si de rien n'était... Partons voyager ensemble sur le numérique."

Et comme je l'écris au milieu de l'article :
"Le modèle actuel de l'internet est infernal, mais le grand public ne s'en rend pas compte, car nous nous y croyions libres. Nous nous y croyions libres parce que l'on peut s'y mouvoir librement, naviguer, acheter, lire, visionner. Mais où est la liberté quand tout est surveillé ? Où est la liberté quand on ne maitrise rien des règles du jeu ? Il faut construire un autre modèle ! Mais comment ?"

 
Voici quelques commentaires reçus après une publication sur Linkedin:

- "Très juste et très pertinente cette analyse."

- "Bravo pour cet article très explicite et concret !"

- "Excellent  papier"

- "Merci pour cette excellente démonstration et votre « appel » à une véritable souveraineté numérique dont vous donnez les grandes lignes."



C'est à lire sur le site de l'Institut EGA !
Bonne lecture.

Jerome Bondu