renseignement


J’ai lu un exemplaire de la revue Prospective et Stratégie sur le thème du Renseignement (merci : Nicolas). L’occasion de creuser un peu le sujet.
Les auteurs sont bien connus du monde de l’intelligence économique : Nicolas Moinet, Franck Bulinge, Olivier de Maion Rouge, Christian Harbulot , Eric Delbecque, Ali Laïdi, Vincent Desportes. Il n’y a que deux auteurs que je ne connais pas : le préfacier Fabrice Roubelat. Et Yannick Pech qui est doctorant. Ce numéro est très bien conçu avec des résumés en français et en anglais de chaque article.

Voici quelques notes de lecture tout à fait parcellaires, subjectives et personnelles.

Nicolas Moinet pointe les disfonctionnements du cycle de l’information, et propose un autre axe de réflexion basé sur le couple paralysie-agilité.

Franck Bulinge part, lui, du dysfonctionnement dans la traque du terrorisme radicalisé. Il propose de nouveaux angles d’analyse.

Olivier de Maison Rouge évoque lui un angle mort du renseignement : la sécurité économique. Il présente un schéma très intéressant (p50) de ce qui pourrait être une organisation de l’IE en France. Il imagine une Agence Nationale de la Sécurité Economique et de l’Intelligence Stratégique (ANSEIS) sur le modèle de l’ANSSI.

Christian Harbulot fait une analyse historique passionnante du développement de l’IE en France. Il pose directement la différence entre souveraineté et puissante. La souveraineté est souhaitable. La recherche de puissance est plus problématique et peut déboucher sur des externalités négatives. La confusion entre ces deux concepts fait qu’en France, le refus de puissance entraine malheureusement un refus de la souveraineté.
Il promeut le concept de renseignement économique, pour des questions de sécurité, et en intégrant des notions de souveraineté et de puissance.

Eric Delbecque insiste sur l’importance de l’anticipation, dynamique sacrifiée sur l’autel des logiques de sécurité.

Yannick Pech explique que le monde du renseignement n’a pas encore pleinement intégré la dimension cyber. Il rappelle entre-autre ce que l’on peut faire avec les Google dorks dans le cadre du Google hacking ou l’utilisation de Google Map pour faire évader un prisonnier. Il invite à développer le renseignement d’origine sources ouvertes (ROSO / OSINT) à partir du cyber. Il évoque la naissance du ROMESO renseignement d’origine médias sociaux.


Ali Laïdi, toujours aussi passionnant, explique que le renseignement américain c’est toujours renforcé depuis Reagan jusqu’à Trump.

Dans un entretien avec Nicolas Minet, Vincent Desportes explique les composantes de la stratégie.

Un dossier intéressant à lire, qui malgré son titre parle pratiquement autant d’intelligence économique que de renseignement. Ce sera utile à tous les professionnels de la veille et de l’IE.

Jérôme Bondu




veille sous pression

J'ai le plaisir d'avoir participé au dernier numéro d'Archimag, avec un article sur la "mise en place d'une dynamique de veille sous pression".


Voici l’introduction de l’article, le plan et la conclusion.

----------------------------------------

Nous avons tous vécu des moments où la pression pour mener un projet nous imposait une cadence inhabituelle. Ces moments sont en même temps stressants, et en même temps intéressants car ils nous imposent de trouver des chemins de traverses, des nouvelles voies, pour arriver plus rapidement à destination. La veille n’est pas épargnée par ces coups de bourre professionnels. Et il est important de voir comment on peut mettre en place une dynamique de veille et avec quelques raccourcis salutaires. Voyons ensemble qui peut être concerné. La méthodologie de mise en place. Et la production des livrables.

1/ Qui peut être concerné ?

2/ Quelle méthodologie de mise en place ?
- Définition des besoins
- Choix des outils
- Paramétrage : intégration des sources et création des règles
- Et le réseau humain ?

3/ Quel mode de production des livrables ?
- Analyse des informations
- Diffusion

Pour finir, ne perdez pas de vue que l’on doit rendre des comptes. Dès le départ, fixez avec votre responsable hiérarchique les critères de satisfaction. Prenez des critères simples : Combien de sources, combien de clients internes, combien de livrables, quelle profondeur d’analyse ? N’oublions jamais que ce qui ne se mesure pas n’existe pas. Il serait trop dommage d’avoir fait tout ce travail en urgence … pour rien. Monter ce travail de veille rapidement, ne doit pas signifier le défaire tout aussi rapidement … et sacrifier la pérennité sur l’autel de l’immédiateté.

----------------------------------------

A lire sur Archimag...

Jérôme Bondu






nouveaux corsaires

Dans un précédent billet, j’avais recommandé la série d’émissions sur France Culture « Conversations secrètes, le monde des espions » produite par Philippe Vasset et Pierre Gastineau.  Ils ont sorti une saison 2, avec comme thématique les nouveaux corsaires. C’est passionnant et permet de découvrir un monde parallèle. Voici ci-dessous la liste des émissions.

Earthcube, vigie des données des services de renseignement français.

Michael Stock, l'administrateur privé des pays en liquidation.

Cyber-corsaires contre flibustiers du net.

Les auxiliaires privés du renseignement français, avec Bernard Barbier.

Carne Ross, l'ambassadeur des capitales qui n'existent pas encore.

Habib Boukharouba, "Top Gun" privé pour pays sans escadrille.

Tim Spicer, le pionnier de la guerre privée.

Jonathan Powell, le mercenaire de la paix.

On y apprend (en tout cas j’y ai appris) une multitude de choses sur le fonctionnement des milices. Bravo aux deux journalistes Philippe Vasset et Pierre Gastineau (Intelligence Online) qui font décidément un travail très intéressant de pédagogie sur des aspects extrêmement mal connus. Ils sont auteur de deux livres
- Conversations secrètes.
- Armes de déstabilisation massive.

Jérôme Bondu





sondage iae de parisL'IAE de Paris envisage de faire une formation en Intelligence Economique certifiante en ligne. Des étudiants de l'IAE sont en train de faire une étude de marché sur la base d'un petit questionnaire. Leur message est ci-dessous. Je serai ravi que vous puissiez prendre 2 minutes pour y répondre ! Vous pouvez y répondre de manière anonyme.

Au plaisir de vous revoir très bientôt,
Jérôme Bondu
Responsable du Club IES - IAE de Paris Alumni

-------------------------------------------

Les connaissances que l'IE englobe deviendront essentielles dans un monde de plus en plus digitalisé et en proie à des attaques toujours plus sophistiquées.
Et pourquoi ne pas dès maintenant commencer à vous former efficacement sur le sujet ?
L'IAE de Paris travaille sur une formation certifiante en ligne de 12h sur l'IE. De multiples professionnels réputés dans le domaine de la contre intelligence participeront à sa création et interviendront dans ce cours en ligne.

Six modules seront proposés :
-    Les concepts généraux, le cadre juridique et l'éthique
-    L'environnement stratégique de l'entreprise (méthode d’analyse & outils)
-    Le management de l'information pour la décision
-    L'action par l'information
-    La contre intelligence (influence / contre-influence, lobbying)
-    Cybersécurité  

Nous vous invitons à participer à un sondage en ligne portant sur votre possible intérêt pour une telle formation

Cordialement
IAE de Paris et ses étudiants






voeux 2021 inter ligere

digimindLa dernière publication de Digimind souligne l'essort de TikTok chez les jeunes.
Extrait :
"Chez la génération Z (15-24 ans), le top des plateformes sociales et messageries les plus utilisées est différent : les médias sociaux préférés sont YouTube (71 % des utilisateurs actifs de 15-24 ans sur au moins une plateforme sociale durant les 30 derniers jours), Snapchat (70% ) et Instagram (69%).
Mais les plus fortes hausses d'utilisation pendant le confinement placent en tête TikTok (+27 points par rapport à 2019 avec 35%), WhatsApp (+18 points avec 63%) et Discord (+9 points avec 24%)".

Lire la suite sur le Blog de Digimind

 

 

christophe binot clubiesLe jeudi 2 juillet 2020 à 19h
Le Club IES de l’IAE de Paris Alumni
Vous invite à la 155ème conférence-débat sur le thème :


Gouvernance de l'information

Par Christophe Binot

________________________________
THEME :
La révolution numérique a modifié profondément la gestion des informations dans les organisations. Christophe Binot présentera les enjeux de la numérisation à l’aune du XXIème siècle. Il détaillera notamment :
- Les étapes de la mutation numérique en cours.
- Les risques pour les organisations, liés notamment à l’utilisation d’une informatique pratiquement totalement américaine.
- Les chances pour réinventer de nouvelles manières de travaille ensemble.

________________________________
INTERVENANT :
Christophe Binot est Information Governance Manager chez Total.
Il a débuté comme chercheur en Automatique et Traitement du Signal dans un laboratoire associé au CNRS. Il a ensuite occupé après différents postes dans les DSI d'Elf, Sanofi et Total sur les domaines de l'Intelligence Economique, du Knowledge Management, de la Gestion Electronique des Document et de la Business Intelligence. Il a été ensuite Analyste Senior à la Direction de l'Intelligence Economique de Total. Puis il a développé l'e-learning à la direction Formation avant de créer le domaine de la Gouvernance de l'Information.

________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
19h00 - 19h45 : Intervention de Christophe Binot
19h45 - 20h00 : Débat

_______________________________
Inscription gratuite au webinaire  

 

Au plaisir de vous y retrouver
Jérôme Bondu





sondage

 

Bonjour à tous,

Ce n’est pas tout à fait un « appel du 18 juin » mais pas loin.
Les interrogations sur les perspectives du monde l’Intelligence Economique sont multiples. Si le Covid est un problème conjoncturel, il y a une interrogation plus structurelle sur l’impact de l’Intelligence Artificielle (IA), ses bénéfices et ses effets.
Dans ce cadre, je vous propose de consacrer 5 minutes (pas une de plus) à ce questionnaire qui nous aidera à y voir plus clair sur la place actuelle de l’IA, son impact, ses perspectives vis-à-vis de l’intelligence économique !

J’en ferai une restitution dans le cadre d’une conférence avec Veille Magazine, au Club IES (et sans doute dans d’autres événements à venir en cours de préparation).

Merci pour votre participation

Jérôme Bondu
Directeur Inter-Ligere.fr







ambassadeurs de la jeunesse

Je mets en ligne mon support de la conférence donnée aux Ambassadeurs de la Jeunesse (PDF de 3Mo). Merci à Aliénor Roblot qui a organisé cet événement.

J’en profite pour mettre en valeur l’interview de mars 2020 avec Aliénor : « L'intelligence économique en France. Un enjeu de sécurité économique pour l'État et les entreprises »

Fondée en 2015, l'association Ambassadeurs de la Jeunesse est un laboratoire d'idées et d'expérimentations d'intérêt général, dont l'objet est d'étudier les relations internationales et stratégiques, les enjeux diplomatiques et géopolitiques contemporains. Il produit en ce sens des analyses, informe l'opinion publique, forme et conseille des personnes physiques et des organismes privés et publics: agents économiques, institutionnels et diplomatiques.

Le terme "Jeunesse" figurant dans la raison sociale de l'association ne renvoie pas à une catégorie d'âge de ses membres ou à des destinataires de travaux, mais à l'idée de prospective. Il attire l'attention sur le fait que les travaux du think tank s'inscrivent sur le long terme et visent à être utiles à toutes les générations qui suivront.

 

Bonne lecture

Jérôme Bondu




cercle K2Je vous recommande la tribune de cette semaine du Cercle K2.
J'y souligne le cocktail détonnant de notre dépendance numérique, du droit américain et des affaires en Afrique.

Voici trois extraits pour vous donner envie de lire l'article  :
-----------------------------------

"Ainsi la dépendance de la France et plus largement de l’Europe envers les outils numériques américains, couplée à l’extraterritorialité du droit américain, et à une certaine culture des affaires en Afrique forment un cocktail pour le moins inquiétant."

"Notre dépendance n’a jamais été aussi grande. Dans le bras de fer que se livrent les deux poids lourds de l’économie mondiale, Chine et États-Unis, il est probable que ce dernier fasse peu de cas de ses alliés politiques d’un temps. La présidence de Trump a au moins eu le mérite de nous déniaiser sur ce point. Et en un sens, tant mieux. Car notre dépendance numérique n’est plus soutenable, il faut que nous ayons une indépendance informationnelle à la mesure de notre poids économique et de nos ambitions. De même que l’on parlait naguère de tiers-monde, il existe désormais un « tiers-numérique » dont nous constituons l’essentiel. En d’autres termes, dans ce monde numérique bipolaire, notre situation ressemble fort à celle des anciens pays non-alignés au temps de la guerre froide."

"De toute façon l’issue est malheureusement à l’image d’un bit informatique : binaire ! Ou bien nous entreprenons de recouvrer une indépendance informationnelle, une souveraineté numérique, ou bien nous n’existerons plus en tant qu’entité économique, culturelle, politique et sociale. Nous, qui vivons les prémices de cette révolution numérique, avons des droits, mais plus encore des devoirs."

-----------------------------------



Merci au Général Jean Pierre Meyer pour m'avoir donné l'opportunité de cette publication.

Bonne lecture sur le Cercle K2,
Jerome Bondu