Imprimer

socgen.pngJe vous recommande cet article publié hier par François-Régis Chaumartin, qui me semble tout à fait pertinent. Il explore une possible opération d'intoxication de la Société Générale sur Twitter (1).


Extrait : 

"L'analyse de la semaine du 14 septembre 2011 concernant la Société Générale montre que le tweet le plus (ré)émis est « Depuis 2006, l'action Société Générale a chuté de 140 à 17? banque faillite CAC 40 ». Ce groupe compte plus de 600 tweets, soit sensiblement plus que ceux concernant le retrait des fonds de Siemens (138 tweets), la poursuite du site Electron libre en diffamation (122 tweets) ou l'enquête US sur le rôle de la banque dans une affaire de fraude (69 tweets).

 

Le problème vient ici du fait que ces 600 tweets n'ont pas été écrits par des humains, mais réémis en boucle automatiquement par un bot (robot logiciel) qui gère une vingtaine de comptes Twitter (ladydodo2, gisetta1, roussiama, rotatayoyoy1, hiroshigirl1, mylenana, cleamounette, krulyly, dilita2, semella1, eylisabetha, jordine3, olgach07, larabis1, Clisthna, lrah1). Certains des profils qui étaient gérés par le bot (clemental1, delphinie1, cybella2, freyha1, ingreed4, vaninahal) ont déjà été suspendus. Tous ces différents profils partagent les mêmes caractéristiques : un avatar féminin d'inspiration manga ; une émission automatique de tweet toutes les 3 minutes ; aucun following. En revanche, l'ensemble des profils compte plus de 1000 followers."

 

(1) : En toute honnêteté je n'ai pas vérifié toutes les infos, mais l'ensemble semble de très bonne qualité.  François-Régis Chaumartin base son analyse sur un outil qu'il a créé Proxem et qu'il commercialise.