Au hasard de mes pérégrinations sur les médias participatifs, je suis tombé sur un site qui se veut une plateforme de pétitions. Le site Mesopinions.com se présente comme "un site de pétitions entièrement gratuit et accessible à tous. Il a pour vocation de vous permettre de créer facilement une pétition, de la gérer et de l'exporter au format PDF."  L'univers participatif est décidément bien vaste. Après les textes, les photos, les vidéos, les présentations PPT, les élucubrations de moins de 140 caractères, ? les signatures.

A y regarder de plus près, on découvre des choses intéressantes. Pour preuve cette pétition qui demande au président Sarkozy de rembourser une dépense. "Petition pour le remboursement de la douche à 245 572 euros de Sarkozy." Extrait : "vous devez donc montrer l'exemple en remboursant cette douche à 245 572 euros, douche jamais utilisée, construite à l'occasion du sommet de l'Union pour la Méditerranée, à 500 mètres de votre logement de fonction."


Réflexe de veilleur, je n'ai pas pu résister à mener une petite recherche : Si certains sites reprennent cette information comme impots-utiles.com, d'autres sources apportent des précisions utiles.

- Arrêt sur Images précise « ce n'est pas la douche seule, mais la "zone bureau" de Nicolas Sarkozy, ainsi que les "salles d'entretiens bilatéraux", dont le coût se monte, selon la Cour de comptes, à 245 572 euros ».

- 20minutes cite Mediapart qui nous apprend qu'il s'agit de l'argent européen (et pas seulement français) « Le budget de la présidence française de l'UE, d'après Médiapart, s'est élevé à 171 millions d'euros pour six mois. Le sommet de Paris, organisé le 13 juillet 2008 pour lancer l'Union pour la Méditerranée, aura coûté 16,6 millions d'euros. Le prix d'une douche luxueuse pour Nicolas Sarkozy, au Grand Palais, lieu des débats, qui n'aurait jamais servi : 245 572 euros... »

- Courrier international ajoute sa pierre à l'édifice avec cette mise en perspective : « Le gouvernement français a précisé que les dépenses (liées au budget à la présidence française de l'UE) ont été équivalentes à celles de la présidence allemande en 2007. »

Au final, chaque internaute pourra penser ce qu'il veut sur cette affaire. L'objet de ce billet n'est pas de faire de la politique, mais simplement de constater que le web participatif peut être la meilleure, et la pire des choses. A moins qu'elle ne soit simplement le reflet de la société. Pour plagier une citation célèbre : « Nous avons le web que l'on mérite ».

Jérôme Bondu