ali laidi

Ali Laidi nous fait une belle démonstration de la prégnance du concept de guerre économique.

On sent le souci chez ce spécialiste de l’Intelligence Economique d’appuyer sa démonstration sur la réalité historique. Loin d’asséner des vérités sur la Guerre Economique, il a pris un soin extrême à analyser les grandes phases de l’histoire du monde et à dégager la dimension « Guerre Economique ».
- Il a poussé le scrupule jusqu’à remonter aux temps néolithiques, et présenter les thèses les plus récentes des paléoanthropologues qui confirment les violences entre les Hommes pour leur subsistance.
- Du moyen-âge, il fait émerger quelques moments clés, comme les croisades ou la Hanse. Même où l’on ne s’attendait à trouver que le fait « religieux » ou politique, il démontre la violence économique.
- Les guerres pour le nouveau monde sont bien sûr riches en conflits ouverts pour le commerce.
- Il finit son panorama avec les guerres mondiales et l’histoire récente.
- En tout ce sont 5 parties, 430 pages, d’une analyse fine, passionnante, vivante de plus de 3000 ans d’histoire.

La 6ème et dernière partie nous met au pied du mur. Ayant fait la démonstration de la prégnance du modèle de la Guerre Economique au fil des siècles, il s’interroge sur notre situation actuelle. Or il ne fait pas de doute que nous vivions un moment charnière.
- La fin de la guerre froide a réaffecté les forces d’espionnage politiques vers l’économique.
- La mondialisation du commerce rebat les cartes des positions dominantes.
- La révolution numérique actuelle nous rappelle à bien des égards la conquête du nouveau monde.

Or que se passe-t-il ?
- L’Europe semble être le dernier acteur à croire dans les vertus d’une mondialisation heureuse où il n’y aurait que des gagnants. Ali Laïdi évoque une « Candide Europe » qui se refuse à voir la violence des marchés.
- Il s’interroge sur notre cécité actuelle. Et son interrogation est non seulement légitime mais indispensable.

 

Jérôme Bondu

Voir la vidéo de sa conférence

Voir l'annonce de la conférence

Voir les autres conférences du Club IES.