walter

J’ai lu "Le Coran révélé par la Théorie des codes" de Jean-Jacques Walter.

Le livre est très difficile à lire, et je dois avouer avoir passé pas mal de paragraphes très techniques sur les calculs mathématiques de l’auteur. Mais si l’on passe outre, la démonstration et ce qu’elle implique sont passionnants.

En effet l’auteur a réalisé une thèse sur les origines du Coran.
Comme vous le savez sûrement, l’origine divine du Coran est un tabou en Islam.
Selon la tradition musulmane, il a été dicté par Dieu* aux anges avant la création du monde. Dieu parlant arabe, … le Coran est naturellement écrit dans cette langue.

Si depuis des siècles, les savants européens (y compris les théologiens catholiques) se sont « attaqués » à la Bible et en ont décortiqué tous les versets, le tabou est encore très fort à propos du Coran. On sait donc que la Bible est une construction humaine, compilation de textes issus de périodes très diverses. Mais qu’en est-il du Coran ?

L’auteur utilise la théorie des codes et l’analyse ADT (analyse des données textuelles). Si vous voulez avoir une petite illustration de ce que peut faire un outil de ADT téléchargez Tropes (lien). Mais attention, les calculs de l’auteur vont 100 000 fois au-delà de ce que fait Tropes, et sont du niveau d’un normalien en mathématique. L’auteur, lui-même agrégé en math, avoue humblement avoir dû soutraiter pas mal de calculs.

Passons donc sur la méthode, je vous livre directement quelques-unes de ses conclusions :
- Il y a 19 auteurs clairement identifiés.
- 27% du Coran trouve sa source dans des écrits chrétiens (Bible, apocryphes, …). Ceci explique au passage que Jésus soit beaucoup cité (il l’est d’ailleurs plus que Mahomet).
- Ces écrits d’origine chrétienne sont des traductions de l’araméen. Et d’ailleurs le mot Coran ne vient pas de l’arabe mais de l’araméen !
- Les autres parties du Coran sont des textes plus tardifs écrits eux en arabe.
- L’ensemble est donc très hétérogène. Ce qui explique que certaines sourates se contredisent très clairement : certaines appellent par exemple aux respects des autres religions monothéistes (écrits dits de Médine), et d’autres à les combattre (dits de la Mecque).
- Le Coran est une compilation réalisée par des Califes autour du 9ème siècle à des fins politiques. Cette compilation a été imposée, et a remplacé les Corans antérieurs qui au passage ont tous été détruits ! Notons qu’actuellement détruire un Coran tient du blasphème.
- « L’auteur » de cette compilation avait bien conscience de l’hétérogénéité des textes. Pour la masquer aux yeux des lecteurs, le choix a été fait de classer les sourates par … taille décroissante ! Pas très logique me direz-vous. Exact, mais cela permettait de brouiller efficacement les différentes origines du texte.

Quel que soit votre position par rapport aux religions et à l’Islam en particulier, c’est une lecture passionnante. Elle jette un regard scientifique, d’une rigueur et d’un rationalisme absolu. Dans cette période où l’irrationnel occupe un espace médiatique bien trop important, cela fait du bien.

D’ailleurs, je suis persuadé que le terrorisme actuel en Europe vise notamment à casser le rationalisme occidental. Si les objectifs sociaux, politiques, économiques, … des terroristes sont clairement affichés, la volonté de saper de fondement de la culture rationaliste européenne ne doit pas être bien loin. Car un des dangers qui guette l’obscurantisme islamique réside dans cette arme imparable qu’est la science.

Que nous apprennent en effet les différentes formes de science ? Citons quelques exemples :
- L’archéologie montre les racines païennes, chrétiennes ou juives de la péninsule arabique.
- L’étymologie explique la construction de l’arabe… qui n’a rien de divin mais est une langue sémitique parmi d’autres.
- La sociologie explique les rapports entre les genres et la place des femmes dans les civilisations.
- L’analyse historique explique la construction des religions.
- La mythologie comparée analyse la construction des mythes.
- La génomique analyse la répartition des populations…

Le Savoir est une arme de destruction massive pour les obscurantistes qui dans leur propagande utilisent à forte dose l’irrationnel. Et à ce titre, on peut voir le livre de Walter sur l’origine du Coran comme une puissante munition. A lire donc …

Jérôme Bondu

*: j’utilise le mot Dieu (plutôt qu’Allah) volontairement car l’islam ne prétend pas remplacer le Dieu des Chrétiens ou des Juifs. Allah étant la traduction du mot « Dieu » en arabe. D’ailleurs les Chrétiens arabes prient Dieu avec le mot « Allah ».
Et pour ceux qui s’intéressent à l’étymologie, le mot Dieu vient d’une racine indo-européenne qui signifie « briller ». Dieu signifie donc … littéralement « lumière ». Cf les travaux du linguiste Alain Ray.

Acheter le livre

On pourra lire en complément le résumé plus détaillé que le lien sur le site Riposte Laïque, qui est clairement un site anti-clérical.

Et écouter l’auteur sur Radio Notre Dame, qui est clairement une radio pour les croyants.