J’ai posté récemment un article sur AgoraVox * qui a généré pas mal de réactions. Ce qui m’a surpris, c’est le nombre de personnes qui écrivent sous pseudo.

Internet est quand même un espace de liberté, et nous vivons dans une des démocraties les plus libres au monde. Pourquoi ne pas écrire sous son vrai nom ? Quel est l’enjeu de se cacher ?

D
ans le cadre d’un débat d’idée, se masquer derrière un pseudo permet certainement une plus grande liberté de parole. Surtout pour des personnes dont le métier ou l’employeur oblige à une certaine discrétion, par exemple les fonctionnaires.
Par contre, cela permet aussi de s’affranchir des règles de politesse et de courtoisie. J’ai l’impression que certains écrivent comme ils conduisent. L’anonymat qu’offre le pseudo ou la protection de la voiture (pour continuer la métaphore) permettant des excès de vitesses, queue de poissons, et autres infractions à la bonne conduite.

Ecrire sous son vrai nom, en revanche c’est affirmer sa pensée et son libre arbitre. C’est à mon avis tout l’intérêt du média internet. N’importe qui peut aujourd’hui affirmer ce qu’il pense, et si cela est de qualité, un texte, un article faire le « tour du monde ». Les anciennes discussions de bistrot qui ne pouvaient pas aller bien loin, peuvent aujourd’hui avoir une véritable résonnance.
L’invention des blogs est créatrice d’égalités. Rien n’est plus simple que de s’en créer un et de l’alimenter.
L’écriture est une thérapie bien connue, et écrire sous son vrai nom est à mon avis un véritable facteur d’épanouissement.

Jérôme Bondu

* http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=27924