Print

Henri Martre signe un article dans le blog IE des Echos qui ne devrait pas passer inaperçu.
« Pour comprendre l'information, il faut être compétent » posté le 22 octobre 2007.

- D'abord, parce qu'il met en cause la compétence de nos dirigeants. Nous avons tous des discussions type « café du commerce » où il nous est facile de blâmer tels ou tels dirigeants. Mais quand cela vient d'Henri Martre (ancien président de l'Aérospatiale, de l'AFNOR, ?), cela a un autre poids.

- Ensuite, parce qu'il met le doigt sur un phénomène que nous, professionnels de l'IE, connaissons bien : Il s'agit de la difficulté de se faire comprendre des dirigeants qui n'ont pas la même culture de la gestion des informations et des TIC. L'exemple développé ci-dessous (à une autre échelle) traite en filigrane de cela.

- Enfin, l'article porte en substance sur les problèmes de management, de délégation de pouvoir et du type de management. Est-ce qu'un management plus transversal, moins pyramidal, aurait pu éviter ce problème ? La encore ce sont des questions récurrentes pour toutes dynamiques d'IE.

Il y aurait bien d'autres choses à dire. Le propos n'est pas blâmer outre mesure un fleuron européen (qu'il faudrait plutôt soutenir dans une période de turbulence) que d'en tirer des leçons. Leçons à diffuser et à appliquer dans d'autres entreprises pour éviter des conséquences similaires.

Ne pas tirer les conséquences managériales de cet "événement", serait certainement une seconde erreur, qui celle-ci pourrait couter beaucoup plus cher à la France que les retards de livraison d'Airbus !

Cordialement,
Jérôme Bondu