Petit billet pour rappeler de faire quand même un minimum attention aux propositions de contacts sur LinkedIn. 

Ce n’est pas compliqué de passer quelques secondes à regarder si le profil est crédible ou pas. Bien sûr, si vous avez 150 demandes par jour cela peut être compliqué. Mais si vous êtes un profil normal (comme moi) avec quelques demandes par jour, cela vaut le coup de faire attention.
Voici un petit florilège de faux comptes, photos à l’appui, et des signes qui devraient vous mettre la puce à l’oreille.

1/ Le profil a peine maquillé

Ici, le faussaire a carrément repris la photo d’une des plus célèbres femmes françaises. Je vous laisse deviner qui. Il ne s’est pas vraiment foulé.

faux contact Linkedin badinter

2/ Le profil trop parfait

Là le faussaire a voulu mettre toutes les chances de son côté pour capter sa cible. Il a multiplié les comptes plutôt séduisants. Le hic c’est qu’il a repris un même nom de poste et une même entreprise. Ce qui voudrait dire que la société STR a six postes de directeur/directrice marketing, dont certain(e)s pourraient faire la Une de magazines de mode (voir les profils de Sophie et Nicole). Quand la photo est trop belle, personnellement, je me méfie instinctivement.

faux contact Linkedin STR

3/ Le profil incohérent

Là c’est un profil d’une personne qui travaille dans une société nippone.

Il y a trois problèmes.
- D’abord, cette personne a un profil vide.
- Ensuite, elle n’a que 36 contacts. Ce qui n’est pas un mal en soi, il faut bien commencer un jour. Mais pourquoi me demander moi, pauvre petit frenchi, à la création de son compte. Pourquoi n’a-t-elle pas intégré ses -certainement nombreux- amis japonais. Ce n’est pas logique.
- Enfin, et c’est ce qui m’a poussé à écrire ce billet. Sur ses 36 amis, 29 sont des amis communs. C’est-à-dire que cette personne vise particulièrement des personnes dans l’intelligence économique. Et le pire, c’est que 29 d’entre eux sont tombés dans le panneau. Bon, je ne jette pas la pierre, j’ai dû aussi accepter une palanquée de faux profils.

faux contact Linkedin TCI

Sans compter qu'une petite recherche spécifique confirme que ce nom est inconnu. 
- La première requête ramène vers une page vide de Facebook.
- La seconde montre que ni son nom ni son prénom ne sont présents sur le site de son entreprise. 

faux contact Linkedin TCI verif

4/ Le profil difficile

Dernière demande en date, le profil ci-dessous.
Le personnage existe réellement comme le prouve cette photo trouvée grâce à Google image (on peut aussi utiliser Tineye pour la recherche d'image). 

ismail ismail5

Il y a quelques incohérences :
- Comme avoir indiqué parler l'espagnol alors qu’il aurait logiquement dû indiquer arabe et anglais.
- Et comme le choix parmi ses centres d'intérêt d'une université qu’il n’a pas suivie ! Mais bon, cela n'emporte pas la décision. 

Pour des cas difficiles comme celui-là, mon conseil est d’attendre… Et de revenir quelques jours plus tard pour voir comment le profil a évolué. Souvent cela permet de faire le bon choix.

Et en effet, après avoir attendu quelques jours je vois que ces centres d’intérêt ont radicalement changé.
- Sur la première image ci-dessous on peut lire ses centres d'intérêt le jour de sa demande.
- Sur la seconde image on voit ses centres d'intérêt une semaine plus tard.
Ce changement est sûrement fait pour appâter de nouveaux contacts potentiels.
Le doute est ainsi levé. Direction poubelle ;-)

ismail4

ismail7

Bien sûr, il n'est pas question de faire des captures d'écran sur chacun des profils louches qui nous demandent en contact. Ces captures ont été réalisées pour illustrer cet article. Mon dernier conseil est simple : n'acceptez pas tout de suite un profil dans lequel vous trouvez des incohérences. Revenez une semaine plus tard. Si vous voyez encore des incohérences, dans le doute, supprimez. Mieux vaut la qualité que la quantité. 

Mon grand-père m’expliquait que l’on reconnait un bon artisan au soin qu’il porte à ses outils. C’est toujours valable, même si nos outils sont de plus en plus numériques.

Jérôme Bondu