pratiquedesreseauxJ’ai lu « Pratique des réseaux – dix pistes pour progresser » de Marc Halévy. Ce petit livre de moins de 100 pages fait suite à « Réseaux – l’autre manière de vivre ». (voir mes deux notes de lecture précédentes 1  et 2 ).

Je reprends ci-dessous quelques passages particulièrement intéressants (citation entre guillemets) :

Sur les avantages et inconvénients du management pyramidal et en réseau.

Sa démonstration est un peu technique si vous êtes fâché avec les math. Mais en réalité elle est simple et limpide.
« Le modèle organisationnel traditionnel, la pyramide hiérarchique, est le modèle le plus pauvre en connexion entre acteurs. Mathématiquement, l’arborescence linéaire – c’est le nom savant de la pyramide – répond à l’exigence d’assurer la cohérence d’un système avec le nombre minimum de liens (L) entre les nœuds (N), alors L = N-1.
Si, en revanche, tous les nœuds (N) sont reliés dans les deux sens à tous les autres (c’est la définition du réseau maximal), le nombre total de liens (L) passe à L = N(N-1).
Le nombre de liens varie linéairement comme le nombre de nœuds, dans le premier cas, et exponentiellement comme son carré, dans le second. Tout le secret est là. Plus une organisation est pauvre en lien, plus elle est facile à contrôler et à diriger, mais plus elle est rigide et bureaucratique. Au contraire, plus elle devient riche en lien, plus elle devient réactive, créative, souple et agile … mais bien plus difficile à piloter »
Simple et génial n’est-ce pas ?

Sur les canaux informels

« Empiriquement, on a observé que 60% des messages au sein d’une organisation passent par des canaux informels. »
Encore un point qui me semble avoir été oublié dans l’organisation d’une veille ou d’une dynamique d’intelligence économique !

Sur la richesse informationnelle d’un réseau

La richesse globale d’un réseau (K) est le produit de six paramètres : le nombre d’entités (N), le nombre de canaux (L), l’intensité du flux (I), la fréquence du flux (F), la structuration utile des échanges (S), le contenu des échanges (C).
Soit la formule K = N x L x I x F x S x C

Sur la bureaucratie

« Dans son livre fameux, Le phénomène bureaucratique, dès 1971, Michel Crozier avait magistralement démontré qu’une bureaucratie développe, comme le cancer, une stratégie de croissance interne et de fermeture externe ».
Marc ne mâche pas ses mots.

Sur l’importance du passage à la stratégie réseau

« Ce qu’il faut retenir de toutes ces théories, c’est ceci : plus le milieu est instable, complexe et turbulent, plus la survie des organisations passe par une fractalité grande (…) et plus le passage à un fonctionnement très réticulé est vital, indispensable, incontournable. Notre monde réel d’aujourd’hui atteint des paroxysmes d’instabilité, de complexité et de turbulence. Donc … »
Je m’étais fait il y a pas mal de temps cette réflexion, mais avec une métaphore un peu différente.

Sur la dépendance aux États-Unis

« Le tout numérique n’est ni faisable, ni souhaitable (aujourd’hui, la plus grande part des moyens numériques est sous tutelle américaine et les États-Unis ne veulent pas que du bien aux entreprises européennes, comme on s’en rendra de plus en plus compte : l’Europe est l’ennemi économique n°1 des États-Unis … et réciproquement). »
C’est la dernière belle surprise du livre de Marc Halevy. Dans l’effervescence de sa pensée féconde, il a même intégré les notions de souveraineté numérique ! J’avoue que je suis totalement séduit.

Pour finir quelques pistes opérationnelles pour continuer :
- Présentation d’une de mes formations sur les réseaux humains 
- Présentation de la reconstitution d’un réseau de managers d’une entreprise
- Sur la souveraineté numérique, on pourra voir la vidéo de la conférence avec Alain Juillet, Ali Laidi et votre serviteur
  

Jérôme Bondu







halevy siteJ’ai lu « Réseaux. L'autre manière de vivre » de Marc Halévy. J'ai publié hier un permier article sur le début du livre. Voici aujourd'hui un second article qui reprend le chapitre « Quel avenir pour les réseaux ? ».

Quatre ruptures

« Quatre ruptures majeures et irréversibles se sont produites durant le XXème siècle qui marquent la fin de cette Modernité héritée de la Renaissance, et son culte du « Progrès » sans limite et de la « Croissance » sans fin. »
- Rupture écologique avec l’augmentation exponentielle de la population et donc de la demande.
- Rupture noétique avec la conquête de tous les territoires qui pouvaient l’être, avec la mondialisation d’une culture faite de marchandisation et de médiocratisation des activités humaines.
- Rupture technologique de la numérisation du monde, qui a totalement dépassé notre cerveau de Cro-Magnon.
- Rupture éthique avec l’effondrement des valeurs tant chrétiennes que modernes.
Face à ces quatre ruptures, il y a quatre solutions :
- Face à la rupture écologique : frugalité et simplicité, et donc un autre rapport à la nature.
- Face à la rupture noétique : immatérialité et intelligence. Les connaissances n’ayant pas de limite, ce seront les nouveaux territoires à conquérir. Par contre cela passera par une refondation du système éducatif qui empile des collections de savoirs, mais qui ne prodigue pas de connaissances.
- Face à la rupture technologique : fonctionnement en réseau. Remplacer le travail et les notions de contraintes, par des « activités » réalisées avec un maximum d’autonomie.
- Face à la rupture éthique : intériorité et spiritualité.
Il nous faut prendre en compte ces ruptures, et avoir le courage de changer de vie. Les cinq phases de la prise de conscience passent par le déni, la colère, la négociation, l’effondrement et la sublimation (passer outre et reconstruire).

Abandon des pyramides hiérarchiques

L’auteur désigne un ennemi : Le renouveau passera notamment par l’abandon des pyramides hiérarchiques qui sclérosent toutes initiatives. Dans l’article précédent, j’avais placé une interrogation de l’auteur sur la démocratie (lien). Le voici qui s’attaque à l’État.
- « L’échelon national n’a plus ni sens ni pouvoirs réels. Les grandes décisions sont prises à l’échelon continental et les problèmes réels trouvent leurs résolutions réelles à l’échelon local. Les niveaux intermédiaires sont devenus, déjà aujourd’hui, inutiles, encombrants, onéreux et superfétatoires. Ils doivent donc disparaitre ; ils disparaitront donc. Les institutions nationales n’ont plus qu’un seul pouvoir : celui de nuire. Nuire en freinant l’intégration continentale. Nuire en étouffant les résolutions locales ».

Economie immatérielle de la connaissance et de l’intelligence

« En conséquence, il faut préparer nos jeunes à cette économie immatérielle de la connaissance et de l’intelligence et les armer afin qu’ils ne soient pas, comme souvent aujourd’hui, relégués au rang d’handicapés culturels ». Marc Halévy propose ensuite six axes de développement mental :
- Réaliser sa vocation.
- Maîtriser ses énergies internes.
- Développer des territoires cognitifs.
- Construire une éthique comportementale.
- Elaborer des architectures mentales.
- Pratiquer une hygiène intellectuelle et mentale.
Actuellement, les structures éducatives font tout l’inverse : diplômisme, psychologismes, égalitarisme et centralisme. Les Universités qui étaient des temples dédiés aux savoirs devront devenir des réseaux de communautés dédiés aux intelligences. Voici un exemple édifiant que donne Marc Halévy entre savoir et intelligence : « savoir par cœur les équations et caractéristiques de la matière sombre ou de l’énergie noire est bien moins fécond que de savoir que ces deux hypothèses totalement artificielles n’ont pour seule justification que le sauvetage du modèle standard cosmologique et le refus, donc, de le remettre en cause dans ses fondements ».

Procès vivant de l’idéal de Progrès

Et il attaque à nouveau : « Tout le XXème siècle et toutes ses dérives (…) furent un procès vivant de l’idéal de Progrès. Après avoir cru avec les Grecs, que le bonheur viendrait de la Sagesse, avec les Romains qu’il viendrait de l’Ordre, et avec le Moyen-âge qu’il viendrait de Dieu et du Salut, l’homme occidental découvre avec stupéfaction que la promesse de la Modernité ne pourra pas non plus être tenue. Il découvre ébahi que la joie de vivre ne vient jamais de l’extérieur, mais qu’elle se désire, se veut et se construit de l’intérieur ».

L’ouvrage est centré sur les réseaux. Mais paradoxalement, c’est quand il s’écartait des réseaux que cela m’a le plus interpelé. Bravo Marc. Profond et irrévérencieux. Brutal et mais toujours structuré. J’ai aadooorééé.


Le livre est soutenu par de nombreuses structures où Marc Halévy intervient comme conférencier : les réseaux APM (Association Progrès du Management), GERME (groupe d'entraînement et de réflexion au management des entreprises), Réseau Entreprendre, Stratégie & Avenir, CJD (Centre des jeunes dirigeants d'entreprises). On pourra aussi regarder l’interview de l’auteur dans le cadre d’un extra-club de l’APM.


Jérôme Bondu






réseaux Marc Halévy 1J’ai lu « Réseaux. L'autre manière de vivre » de Marc Halévy. L’auteur est un spécialiste de la complexité, disciple d’Ilya Prigogine. Voici quelques notes en deux billets (tous les passages en italique sont de l'auteur). Ci-dessous le premier article.

Voici d'abord le résumé officiel du livre sur le blog de l’auteur :
"Les réseaux bouleversent toutes les dimensions de nos vies parce que le réseau est le modèle émergeant de toutes nos organisations sociales et communautaires, professionnelles et entrepreneuriales.
Le modèle pyramidal qui, longtemps, fut le grand modèle de référence des organisations humaines est devenu trop lent et trop lourd pour pouvoir affronter, avec efficience, l'effervescence, les turbulences et les complexités de nos environnements socioéconomiques."
Nous vivons en réseau, nous travaillons en réseau, nous évoluons en réseau ; il est temps de comprendre ce que "réseau" veut dire !

Le livre est très fécond, évoque beaucoup de sujets, ce qui en fait un ouvrage très riche. Marc Halévy tape dur et juste. Il est parfois même révolté. Et pour être franc, ce sont les passages que j’ai préférés, et donc voici quelques extraits. Florilège :

Il présente ainsi l’apport du réseau :
- « La plupart des sociétés humaines ont, depuis longtemps, été organisées sur le modèle pyramidal parce que, mathématiquement, l’arborescence est le mode de fonctionnement le plus économe en nombre de canaux d’interactions. Mais aujourd’hui, la complexification et l’accélération du monde entrepreneurial et économique rendent ce modèle organisationnel inadéquat parce que trop lent et trop lourd. Un nouveau modèle s’installe de plus en plus partout : le réseau, c’est-à-dire, au contraire de la pyramide, la maximalisation du nombre des canaux d’interactions ».

Sur le réel.
- « L’être humain vit dans une peur atavique du réel. C’est, on l’a vu, la cause profonde de toutes les fuites hors du réel par l’idéal et l’utopie, le rêve et le fantasme, l’alcool et la drogue, les divertissements et … les jeux vidéo. C’est aussi le moteur profond de ce que la Modernité appelle le « progrès » qui, au fond, n’est qu’une immense tentative (vaine et léthale) de réformer le réel et de le mettre à la botte des faiblesses humaines ».
Très pertinent !

Sur l’accoutumance des ados à leur téléphone :
- « Ces deux fonctions (du téléphone) coexistent et, finalement, convergent vers la même finalité : faire croire à son possesseur qu’il existe. Il existe puisqu’il est appelé. Il existe puisqu’il peut appeler. Il existe puisqu’il est connecté en permanence. Car, s’il n’était pas connecté, il serait seul face à lui-même, face à son vide intérieur et à son silence neuronal. Angoisse existentielle, donc, levée, comme chez le nourrisson, par la tutute. »
J’adore :-) à plusieurs reprises Marc Halévy explique détester le téléphone. On s’en serait douté.

Sur la vacuité du monde numérique :
- « Et la plupart des humains n’ont pas grand-chose d’intelligent à dire. La preuve en est étalée au vu et au su de tous dans les millions de forums ou de blogs, dans les milliards de communications téléphoniques quotidiennes. Car la toile et ses copains, c’est aussi cela : la preuve éclatante et incontournable du grandiose vide humain, un immense révélateur d’ineptie et d’imbécilité, d’ignorance et d’arrogance creuse ».
Franchement, vous voulez mon avis … il déchire Marc !!!

Et il s’interroge sur la démocratie. Ce passage m’a d’autant plus intéressé que je m’étais fait exactement la même réflexion :
- « Là aussi, la Toile interroge nos fondamentaux : la démocratie, c’est l’opinion des plus nombreux. Soit ! Mais la Toile révèle, mieux que jamais, la médiocrité de cette opinion de masse qui ne peut servir que l’ambition des démagogues, à leur seul profit. Alors ? »
- « En démocratisant les savoirs – ce qui est une excellente chose -, la Toile a dilué l’autorité authentique et légitime – ce qui l’est beaucoup moins ».
C’est violent, mais cela a me mérite de soulever un problème fondamental.

Sur le modèle économique d’internet :
- « Mais le mariage de déraison entre la Toile et la pub est pathétique. Cette union contre nature, incestueuse en somme, a enfanté du principe de gratuité. Ce qui est gratuit devant être financé, la pub devient pourvoyeuse de fonds ».
Le problème c’est qu’il n’y a pas de modèle alternatif. Ou alors il faut que le grand public accepte de payer pour le web… On pourra lire sur ce sujet mon compte rendu du livre (passionnant) de Nikos Smyrnaïos.

Une réflexion sur l’information :
- « Il y a trois grandes familles de flux immatériels : ceux-ci portent, respectivement, des informations, des émotions et des intentions. (…).
L’information informe (elle engendre de la forme intérieure). (…)
L’émotion émeut (elle fait se mouvoir hors de soi) (…)
L’intention tente (elle suscite une tension interne) (…) Si le message reçu répond à toutes ces attentes, à tous ces critères, alors la communication est pertinente. Sinon elle est inutile et polluante. Et la Toile est neutre face à ces notions de pertinence. Elle ne la fabrique ni ne la détruit. Elle est un médium et ne dit rien quant au contenu. C’est aux hommes qui l’utilisent de lui donner valeur et noblesse ! ».
Belle mise en perspective ! Et je me demande si les professionnels de la veille et de l’intelligence économique ne se sont pas trop préoccupés d’informations, et pas assez d’émotion et d’intention !

Le chapitre qui m’a semblé le plus riche s’intitule « Quel avenir pour les réseaux ? » et j’en parlerai dans mon prochain billet.

Jérôme Bondu





doublet lucLe jeudi 20 décembre 2018 à 19H30
Le Réseau Inter-Ligere, en partenariat avec SKEMA Lille
Vous invite à sa 31ème conférence-débat sur le thème :


L’intelligence collective à l’heure d’internet


Par Luc Doublet & Jérôme Bondu

________________________________
THEME :
Durant cette conférence, Luc Doublet et Jérôme Bondu évoqueront la révolution numérique en cours et ses multiples implications dans les différents niveaux d’organisation : la cité, le management des entreprises, les Etats. Ils se poseront notamment les questions suivantes :
- Comment mettre en place une dynamique d’intelligence collective dans les organisations à l’heure actuelle ?
- Comment rester maître de son destin numérique ?
- Quelle est la face cachée des géants de l’internet ?
________________________________
INTERVENANTS :
Luc Doublet est Président du Conseil de Surveillance de Doublet SA, leader européen dans la fabrication de drapeaux et de produits d'équipement et d'aménagement intérieur et extérieur. Acteur incontournable du Nord, Luc Doublet est par ailleurs Président de Nord France Invest, Président du Centre chorégraphique National de Roubaix, et Président du Conseil de Surveillance de la Société de développement régional.

Jérôme Bondu est créateur et directeur du cabinet de conseil en intelligence économique Inter-Ligere.fr. Il est intervenant pour la session intelligence économique de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale) et expert APM (Association pour le Progrès du Management).
Il dédicacera son dernier livre « Maîtrisez internet … avant qu’internet ne vous maîtrise » postfacé par Luc Doublé. (20 euros)

________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
19h15 - 19h30 : Accueil des participants
19h30 - 20h30 : Intervention de Luc Doublet et Jérôme Bondu
20h30 - 21h00 : Débat
21h :         fin de la réunion
_______________________________
LIEU :
Skema

______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE :
Entrée gratuite sur pré-inscription obligatoire via Meetup !

Cette conférence est organisée par le Réseau Inter-Ligere Lille, en partenariat avec Skema Lille.






Dans le cadre de mon activité je suis amené à réaliser régulièrement des analyses d’entreprise. Un critère intéressant peut être la répartition des postes au sein de la direction. Il y a bien sûr différentes solutions. Je vais en présenter une assez sympathique, basée sur une analyse des profils LinkedIn et une présentation cartographique.

L’étude commence par une requête complexe sur un moteur de recherche. Nous allons utiliser Google (en espérant qu’un jour Qwant soit aussi bon ;-)
Nous allons rechercher les profils dans LinkedIn qui contiennent dans leur titre le nom de l’entreprise XPO et le mot « director » (volontairement en anglais) et dont le profil a été indexé sur les deux dernières années (pour avoir des profils récents).

XPO logistics est une société américaine de 15 milliards $ de CA.

Voici la requête :

XPO requete
 
Cette requête peut bien sûr être optimisée pour minimiser le bruit (voir les biais méthodologiques en fin d’article). Mais dans le cadre de cet exemple elle est déjà largement satisfaisante.

Google ramène 99 résultats qui ont été intégrés dans un tableur. J’ai ensuite uniformisé certains titres pour donner plus de cohérence. Par exemple j’ai logiquement regroupé « Director Financial » et « Director Financiero ».

XPO requete3
 

J’ai ensuite intégré les données du tableur (sous format CSV) dans Gephi pour une cartographie des postes de directeurs.
On voit alors clairement que les postes de direction les plus présents sont :
- 13 postes de directeurs des opérations.
- 10 directeurs des ventes.
- 6 directeurs de « business unit ».
- On peut détecter qu’il y a autant de directeurs des Ressources Humaines que de directeurs IT (Information Technologie).
- …

J’ai volontairement réduit la taille des noms, mais sur une carto de taille « normale » tout est bien sûr parfaitement lisible ;-)

XPO requete5
 

C’est une bonne base pour :
- Un benchmarking entre structures concurrentes.
- Une analyse de l’évolution de cette société sur le long terme (avec des collectes à intervalles réguliers, par exemple tous les six mois).
- Une chasse de tête.
- Des actions d’influence.
- Et beaucoup d’autres choses …

Deux conclusions :
- Faire de l’analyse requiert des compétences de recherche, de tri, et de cartographie.
- Linkedin peut reconstituer les structures managériales de beaucoup de sociétés à travers le monde. En matière de protection de l’information et de souveraineté informationnelle, cela est préoccupant. On pourra lire à ce sujet mon article « Quelles entreprises font le plus d’Intelligence Economique ? ».

Et pour ceux que tout cela intéresse, ces techniques (et bien d’autres…) sont enseignées notamment dans la "formation Analyse" de mon catalogue ;-)


Jérôme Bondu

Comme toujours, je devance les futures remarques pertinentes de mes chers lecteurs avec la mise en avant des biais méthodologiques ! Ils sont surtout liés à la requête sur Google :
- Tous les directeurs n’ont pas forcément de profil dans Linkedin.
- Il faut qu’ils aient utilisés le terme « director » … ou alors il faut compléter la requête avec la traduction du mot « directeur » dans différentes langues.
- J’aurai pu rechercher XPO Logistics qui est le nom complet de la société (et non pas seulement XPO)
- Il faut que Google ait bien indexé Linkedin.
- Le choix d’un filtre temporel de 2 ans peut aussi être optimisé. S’il y a sur un même poste trois directeurs qui se sont succédés sur les 24 derniers mois… j’aurai alors trois occurrences alors qu’il n’y a qu’un poste.

Interroger Google plutôt que directement Linkedin a quelques avantages et un gros inconvénient :
- On peut faire ce travail sans abonnement LinkedIn.
- On peut récolter 100 résultats par page (pratique pour le copier-coller dans Excel).
- Mais les résultats sont évidemment moins pertinents qu’avec une interrogation directe de Linkedin. En l’occurrence LinkedIn présente plus de 703 postes de directeurs alors que Google en trouve environ 1200 (dont 99 ont été modifiés sur les deux dernières années).





suttermillsPetit coup de pouce à SutterMills (à la demande d'une de mes anciennes élèves de l'ESG Paris... que je salue au passage :-).

SutterMills cherche à recruter pour 4 postes :
. Consultant Digital Project
. Consultant Data Project
. Manager - Data Project Lead
. Manager - Digital Project Lead

Les annonces sont sur leur site http://suttermills.com

N'hésitez pas.

 

Jérôme Bondu

 

 

 

 

Inter-Ligere vous souhaite une bonne année riche de réseautages efficaces et productifs ;-)
Et pour bien commencer ... cette conférence va présenter tous les fondamentaux !

Le jeudi 28 janvier à Paris à 19h30
Isabelle Fetet et moi-même traiterons :
"Développer et exploiter ses réseaux relationnels".

Isabelle est déjà intervenue au Club IES ainsi qu'à Lille.
Vous pouvez voir une interview dans laquelle elle explique les principes de la synergologie.

Lire l'annonce complète de la conférence.

Au plaisir de vous y retouver

Jérôme Bondu

 

 

 

Itw Actuentreprise Isabelle Fetet

 

Lors d'un échange, on ne fait pas qu'écouter son interlocuteur. Nous prenons en compte la posture, les gestes, les expressions du visage ou encore des éléments du corps. Tout ces éléments, non verbaux, qui permettent de décrypter son interlocuteur.

 

Voici ce qu'en dite le site Synergologie

"La Synergologie est une discipline dont l'objet est de mieux décrypter le fonctionnement de l'esprit humain à partir de son langage corporel, afin d'offrir la communication la mieux adaptée. Elle est ancrée dans un champ pluridisciplinaire au carrefour des neurosciences et des sciences de la communication.

La Synergologie ou langage des gestes, met en oeuvre une méthode de classification de l'information non verbale.

Du point de vue du Synergologue, le cerveau et le corps sont une entité unique, qui constitue l’être humain.
Décoder le corps c’est décoder le cerveau, observer le corps agissant, c’est observer l’esprit en mouvement. A partir de cette constatation, est né le projet synergologique constitutif de la discipline."

 

Isabelle Fetet nous présente en une dizaine de minutes l'essentiel de ce qu'il faut savoir.

 

Isabelle a créé le cabinet Kiineo. Elle interviendra en conférence :
- A Lille, le 15 décembre 2015 à 19h30 
- A Paris, le 28 janvier 2016 à 19h30 

Kiineo et Inter-Ligere se sont associés pour organiser plusieurs formations sur le développement des réseaux humains, alliant les techniques issues de l’intelligence économique et de la synergologie :
Paris.
24 & 25 mars 2016
6 & 7 octobre 2016

Lille :
7 & 8 avril 2016
13 & 14 octobre 2016

Formulaire d'inscription !

 

 

 

Animateur de Stratégie et Intelligence Economique : Jérôme Bondu, Dirigeant d’Inter-Ligere
Production : Franck Herbault & Bernard Berge (Yodise TV)
Réalisation : Bernard Berge (Yodise TV)
Rédaction ActuEntreprise : Franck Herbault

http://www.actuentreprise.com/

 

 

Logo-ActuEntreprise-V2-entête-site-125x38-e1328701192119

 

 

Image formation

Développez vos réseaux relationnels

 

Nos réseaux relationnels (hors et en ligne) sont des vecteurs essentiels pour développer un portefeuille client, mener des actions d’influence, optimiser une stratégie de recherche d’emploi...

Inter-Ligere et Kiineo vous invitent, au cours d’une formation-action de deux jours, à remettre en perspective vos réseaux relationnels avec vos objectifs, à développer une stratégie couvrant le développement de vos réseaux en ligne aussi bien que dans la « vraie vie », et à acquérir des outils directement opérationnels pour renforcer vos relations, renforcer votre image et étendre votre influence.

 

Cette formation combine deux expertises pour vous outiller sur l’ensemble de votre stratégie relationnelle :
- Jérôme Bondu est expert des réseaux et de l’intelligence économique,
- Isabelle Fetet est experte du langage non verbal et des compétences relationnelles.


Cette formation est disponible en intra ou inter (2 jours)
Inscription en ligne

Objectifs
- Mettre en place une stratégie de développement des réseaux humains
- Développer sa notoriété numérique
- Maîtriser les rapports interpersonnels
- Maîtriser les clés du langage corporel dans les rencontres réseau
- Aiguiser son sens de l’observation et sa réactivité

Finalités opérationnelles (quelques exemples)
- Développer un portefeuille client
- Mener des actions d’influence
- Maitriser son image et sécuriser des négociations et communications sensibles
- Optimiser une stratégie de recherche d’emploi


Programme de la formation 

 

Premier jour  (9h - 12h30 et 14h - 17h)

Développer ses réseaux relationnels
- Mesurer ses réseaux existants, et les cartographier
- Définir ses besoins en matière de réseaux
- Etablir une stratégie et développer les contacts
- Travaux pratiques : réaliser une cartographie de ses réseaux

Développer sa visibilité sur internet
- Créer ses profils dans différents outils (panorama des solutions)
- Animer ses profils
- Travaux pratiques : tester des outils de diffusion d’informations

Veiller grâce à son réseau
- Paramétrer un système de veille
- Ramener des informations, des contacts, des affaires …
- Travaux pratiques : mettre en place un système de veille

 

Second jour (9h - 12h30 et 14h - 17h)

Comprendre le contexte et les règles du jeu dans l’échange
- Développer son écoute du langage corporel
- Identifier les postures des interlocuteurs : domination, influence, intentions
- Acquérir les premières clés d’observation
- Travaux pratiques : identifier les postures des acteurs dans une situation réelle filmée

Utiliser l’écoute pour développer la relation
- Caractériser rapidement les différentes situations : gêne, évitement, agressivité, contrôle, collaboration
- Adapter sa posture
- Manifester son écoute et utiliser le questionnement adapté
- Travaux pratiques : Utiliser l’écoute et le questionnement pour atteindre un objectif commun dans une mise en situation de groupe

Développer son impact
- Comprendre comment les autres perçoivent notre image
- Identifier les leviers pour augmenter son impact
- Travaux pratiques : Mettre en place un plan d’action personnel pour développer son impact 

Isabelle Fetet est experte en analyse du langage corporel et conseillère en image auprès de nombreux dirigeants.
- Elle a conçu et piloté la démarche d’innovation au sein du groupe Lagardère de 2009 à 2013, avant de fonder Kiineo (www.kiineo.com), cabinet de conseil et de formation pour des communications efficaces.
- Elle accompagne aujourd’hui des chefs d’entreprises et cadres dirigeants à mieux maîtriser leur image et à sécuriser leurs négociations et communications sensibles. Elle s’appuie pour cela sur la synergologie (analyse systématique du langage corporel), les techniques d’improvisation instantanée et une fine connaissance des entreprises.
- Elle est diplômée d’HEC et de la chaire de management de l’innovation de l’Ecole Polytechnique, et synergologue certifiée par l’Institut Européen de Synergologie.

Jérôme Bondu est expert dans le domaine de la veille et de l’intelligence économique.
- Il a dirigé l'Institut Français d'Intelligence Economique, puis été responsable marketing chez un éditeur de logiciel de veille, avant de fonder début 2008 son propre cabinet de conseil: Inter-Ligere.fr - - Il est ancien auditeur de la session IE de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale. Il préside le Club IES (IAE de Paris Alumni) au sein duquel il a organisé depuis 15 ans plus de 120 conférences. Il est animateur de l’émission « Stratégie et Intelligence Economique » de la Web TV ActuEntreprise.
- Il est titulaire d’un mastère en sciences humaines, en gestion d’entreprise, et en intelligence économique.

 

Inscription en ligne

 

Prochaines sessions
Lille :
24 & 25 mars 2016
6 & 7 octobre 2016

Paris :
7 & 8 avril 2016
13 & 14 octobre 2016

12 heures de formation réparties sur deux jours.
Tarif : 800€ HT - 920€ TTC

 

Pour les formations en intra et sur-mesure veuillez nous contacter.

 

Organismes de formation enregistrés auprès de la DIRECCTE

 

 

 

 

Le mardi 15 décembre 2015 à 19H30
Le Club des professionnels de la Veille - Grand Lille (CVL)
En partenariat avec Euratechnologies
Vous invite à sa 13ème conférence-débat sur le thème :


DEVELOPPER ET EXPLOITER SES RESEAUX RELATIONNELS


Par Isabelle Fetet & Jérôme Bondu

Inscription en ligne.

 

________________________________
THEME :
Durant cette conférence, Isabelle Fetet et Jérôme Bondu présenteront un panel de méthodes et d’outils pour mesurer, développer et utiliser ses réseaux relationnels. Leur présentation s’articulera en deux points :
Présentation technique :
- Comment mesurer et cartographier ses réseaux existants ?
- Comment développer sa visibilité sur internet ?
- Comment veiller grâce à son réseau ?
Présentation opérationnelle :
- Comment développer son écoute du langage corporel ?
- Comment optimiser son impact ?
________________________________
INTERVENANTS :
fetet2Isabelle Fetet est experte en analyse du langage corporel et conseillère en image auprès de nombreux dirigeants. Elle a fondé kiineo.com pour accompagner des chefs d’entreprises et cadres dirigeants à mieux maîtriser leur image et à sécuriser leurs négociations et communications sensibles. Elle s’appuie pour cela sur la synergologie (analyse systématique du langage corporel) et les techniques d’improvisation instantanée.

 

 

jerome bondu2Jérôme Bondu est expert dans le domaine de la veille et de l’intelligence économique. Il a fondé inter-ligere.fr pour aider les organisations à mettre en place une veille proactive de leur environnement concurrentiel, marketing, commercial, … Il est auteur du livre « Voyage aux pays des réseaux humains ».





________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
19h15 - 19h30 : Accueil des participants
19h30 - 20h15 : Intervention d’Isabelle Fetet et de Jérôme Bondu
20h15 - 20h30 : Débat
_______________________________
LIEU :
165 avenue de Bretagne 59000 Lille
http://www.euratechnologies.com/
______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE :
Entrée gratuite sur préinscription obligatoire
Cette conférence est organisée par le Club des professionnels de la Veille du Grand Lille, en partenariat avec Euratechnologies et le pôle Ubiquitaire.

 

logo euratech

 

LOGO POLE Ubiquitaire2