Imprimer

thomas binant jerome bondu NPL

J’ai visité hier le salon Big Data et Intelligence artificielle à Paris. J’y ai retrouvé Thomas Binant devant le stand Geotrend
Thomas a par la suite animé une conférence avec Camille Pradel et la société Explore, sur une étude pour la Société du Grand Paris. Camille Pradel a notamment détaillé les rouages du traitement automatique des langues ou NLP. Domaine passionnant que Camille a bien su vulgariser. Il a par exemple rappelé la difficulté pour une machine de percevoir l’ironie. Il y a quelques années Bernard Normier avait déjà pointé cette difficulté (voir sa conférence au Club IES).

nothing to hide snowden

La maitrise de l’information est plus que jamais d’actualité. Outre les innovations mises en avant par les exposants sur le salon Big Data, j’ai bien aimé le mur « Nothing to hide » mis en place par la Gaitée Lyrique ! En rappelant le message d’Edward Snowden sur un mur complet et en offrant un cache webcam, cette œuvre alliait art, démocratie et activisme.

Hier paraissait aussi dans Les Echos un article au titre quelque peu pessimiste « Pourquoi l’intelligence artificielle cale ? » En réalité le contenu de l’article est plus nuancé que le titre, et souligne qu’il y a de très nombreuses tâches qui sont déjà confiées avec succès à des IA. Par contre, il y a encore des obstacles comme sur la reconnaissance d’images. C’est pour cela que les voitures sans conducteurs ne se sont pas encore imposées. Le mot de la fin est donné à Yann Le Cun, que l’on ne présente plus : « Il peut y avoir des progrès fantastiques dans quelques mois, quelques années, dix ans, vingt ans… ».

Prochain salon : i-expo ! J'animerai une table ronde mercredi 23/09 vers 13h sur le choix des outils de veille avec notamment Geotrend (encore :-) et Sindup. Titre de la table ronde : L’intelligence économique et la veille en 2020 : quelles plateformes choisir ? Comment automatiser votre veille ?

Au plaisir de vous y retrouver.


Jérôme Bondu