darkweb 1J’ai de plus de plus de questions sur le darkweb lors des formations sur les techniques de recherche et de veille (… dans le clearweb). D’où ces deux références (livre de Rayna Stamboliyska  et Jean-Philippe Rennard), leurs deux conférences (celle de Rayna est passée mais celle de Jean-Philippe Rennard est à venir / inscription en cours), et l’actuel billet.

La société Hyperion Gray a fait un beau travail de recensement puis de cartographie de sites sur Tor. https://www.hyperiongray.com/dark-web-map/
Sur les quelques 60 000 sites sur Tor, la société en a détecté près de 10% (6 608 sites très exactement). Même si ce pourcentage peut sembler faible, et si Tor n’est pas à lui seul le darknet (il faudrait y ajouter notamment Freenet et I2P) c’est quand même un très beau travail.

La méthodologie et les regroupements (cluster) sont bien expliqués sur leur blog.  

Inutile de dire que le meilleur (en l’occurrence des sites de lanceur d’alertes) côtoie le pire (négationnisme, vente de drogue et pédopornographie). Néanmoins il convient de relativiser. On voit clairement un groupe de sites qui se présente comme des « red room » (en gros des films dans lesquels on voit des sévices et des exécutions). Rayna Stamboliyska a bien expliqué lors de sa conférence au Club IES et dans son livre qu’elle pense que ce sont surtout des « pots de miel » pour détecter les doux-dingues qui seraient intéressés par ces horreurs. Donc ce n’est pas parce un site du darkweb affiche faire ceci ou cela, qu’il le fait réellement…

darkweb 3

Comme on le voit sur la capture ci-contre, on peut zoomer dans la cartographie jusqu'à pouvoir lire la page d'accueil des sites. En l'occurrence ci-contre des sites tout ce qu'il a de plus classiques de journaux ...

Merci à Christophe Willaert (alias https://twitter.com/cyberlabe ) pour m’avoir indiqué cette belle cartographie.

Jerome Bondu

--> Inscription pour la conférence sur les Darknets






guillaume sireJe recommande chaudement "Les moteurs de recherche" de Guillaume Sire. Bien que grenouillant dans le domaine depuis des années j'ai appris quantité de choses. L'auteur dresse en à peine plus de 100 pages un portrait éclairant des moteurs de recherche, et notamment de Google.

Le plan est bien équilibré, entre une description sociotechnique (chapitre 2), une description des stratégies économiques (chap 3), des aspects juridiques (4), normatifs (5), des controverses (6), et finalement des alternatives et perspectives (7).

La conclusion est plus optimiste que je ne le suis moi-même. L'auteur rappelle le pouvoir de l'internaute sur la popularité des moteurs. Il explique à juste titre que nous avons la capacité de choisir les moteurs que l'on veut utiliser. Mais je pense personnellement que c'est un pouvoir que nous avons renonçé à exercer : Pour la grande majorité de la population par ingnorance des enjeux, et pour les autres par défaitisme.

Le livre est à lire car il propose une très bonne grille de compréhension de ce qu'est un moteur de recherche, de son fonctionnement technique, et de sa place dans la société.

Sur le thème des moteurs de recherche on pourra se reporter à ces quelques articles (au choix) :

- Google, un colosse aux pieds d’argile, dont le succès repose sur la confiance aveugle et l’ignorance
- Les renseignements en ont rêvé, Google l’a fait : MyActivity de Google
- Les dangers du monopole de Google dans la recherche sur le web
- Quel moteur rapporte le moins de résultats entre Google, Bing, Yahoo et Exalead ? Ne pariez pas… vous allez perdre !
- A lire : Article "Google vs Qwant : un combat stratégique" publié dans Archimag

Enfin Serge Courrier, lui-même expert dans le domaine, a fait une excellente note de lecture. Il pointe quelques oublis ou imprécisions de l'auteur. Son article a été publié par Cairn et est consultable en PDF (page 9).

Jérôme Bondu




tout sur les siJe recommande le livre "Tout sur les systèmes d'information", de Jean-François Pillou, Pascal Caillerez.

J'avais croisé Pascal Caillerez lors d'une mission précédente pour un grand compte. Et j'ai été ravi de lire son livre.

Ce qui m’a plus en quelques lignes :
- Un panorama complet des SI. L’explication d’énormément de sujets complémentaires, qui permet d’avoir une vue globale. Personnellement j'ai pu ainsi ordonner dans mon esprit des thématiques que j'ai croisé au cours de mes 20 années d'activités professionnelles : client lourd/léger, accès par pont, ERP, CRM, GED, ILM, BPM ... Le grand plus de ce livre est d'avoir -en moins de 200 pages- une revue globale extrêmement riche et bien synthétisée.
- Les auteurs parlent de KM et même de veille. Et dans un paragraphe sur les métiers connexes, ils placent l’intelligence économique (page 160) à côté des ingénieurs en intelligence artficielle et des data scientists ... ce qui ne peut que faire plaisir.
- Le livre se lit rapidement. C'est un format poche qui se transporte facilement.

Voici la présentation officielle de l'ouvrage:
"Dans un environnement fortement concurrentiel, les entreprises dépendent directement de la valorisation de l'information concernant leur environnement et leurs processus internes. Un système d'information (SI) représente ainsi l'ensemble des éléments participant à la gestion, au traitement, au transport et à la diffusion de l'information au sein de l'entreprise.
L'objectif de cet ouvrage est de présenter un panorama de ces différentes "technologies", des sigles associés, et des nouveaux modes d'organisation qui en découlent. Cette 2e édition mise à jour tient compte des évolutions dans le domaine notamment : virtualisation des données, réseaux sociaux, mise en commun des ressources (grid et Cloud) et logiciel libre.
En fin d'ouvrage, un index très détaillé vous permet de trouver directement les réponses aux questions que vous vous posez."

Voici le sommaire :
- Avant-propos
- e-entreprise
- Client/serveur
- Réseau d'entreprise
- Sécurité
- Qualité
- Système d'information
- Technologies pour l'entreprise
- Technologies pour le client
- Technologies pour les fournisseurs
- Technologies pour les décideurs
- Gestion de projet
- Technologies pour les décideurs
- Conduite du changement
- Métiers de l'informatique
- Annexe : conduite de réunion

A lire donc pou rse faire une bonne culture globale des systèmes d'information.

Jérôme Bondu

 

 

 


Dans le cadre de ce billet je vais analyser un aspect du monde numérique actuel : Celui de la transparence (de la nudité devrait-on dire) de l’internaute vis-à-vis des outils qu’il utilise. Et pour ce faire, je vais rentrer en profondeur dans mon utilisation de Youtube. L’objectif, n’en doutez pas une demi-seconde, est de vous faire un peu peur. Car chaque nouvelle intervention en conférence ou formation me convainc davantage de l’importance de sensibiliser le grand public sur le monde en train de sourdre (ouais…j’aime bien les mots compliqués ;-).

Problématique


La question est la suivante : comment les outils que l’on utilise au quotidien peuvent-il déterminer votre personnalité ? Pour cette démonstration, je vais « simuler » ce que pourrait faire Google en analysant mon utilisation de Youtube. Avançons pas à pas !

Première piste : Google Myactivity

J’ai d’abord été sur Myactivity. Cet espace auquel chaque détenteur d’un compte Gmail peut accéder, vous permet d’avoir une vue sur toutes vos activités dans la Googlosphère.
J’ai utilisé le moteur de recherche qui permet de retrouver des vidéos vues sur Youtube. J’ai testé le moteur en recherchant le mot « tourterelle » (évidemment je suis sûr d’avoir préalablement vu une vidéo sur les tourterelles).  Le moteur de recherche de Myactivity ne me donne aucun résultat. Donc, il n’a pas un historique intéressant. Fausse piste.

takeout1
 

Seconde piste : Google Takeout


Puisque la première piste ne fonctionne pas, nous allons sortir l’artillerie lourde. La page Google Takeout vous permet de récupérer toute votre activité sur Google.
J’ai donc téléchargé toute mon activité Google (cf capture d’écran ci-dessous). Attention cela prend des plombes.

takeout2 

On voit bien le dossier YouTube. J’ai ouvert le fichier « watch-history.json » avec Notepad++  (logiciel gratuit à installer). On voit ci-dessous la description d’une vidéo vue sur Harari.
 

takeout3

On voit qu’il y a un champ « description » qui correspond à la description des vidéos visionnées
Grace à notepad++ et une recherche du mot « description » (CTRL F) j’ai pu isoler toutes les descriptions. Je les aient copiées dans un nouveau document texte.
 

takeout4

Pour tester ce gros volume de texte, j’ai d’abord utilisé un générateur de mot clés.
Mais le résultat est relativement décevant.

takeout6
 

Analyse sémantique et cartographique avec Tropes


J’ai ensuite utilisé le bon vieux Tropes (outil gratuit à télécharger, et qui existe depuis 1994) pour mener une analyse plus fine. Tropes est un logiciel d'analyse sémantique de textes. Grace à l’analyse de Tropes sur les descriptions des vidéos vues, je peux faire ressortir mes centres d’intérêts :
-    Télécommunication (le concept est présent 1299 fois dans les 700 descriptions)
-    Communication (901)
-    Internet (688)
-    Réseaux sociaux (365)
-    …
Tropes va analyser les concepts liés. Comme la capture d’écran ci-dessous le montre : Le concept de "communication"  est précédé des concepts : écrit, informatique, commerce, …  et est suivi des concepts : informatique, média, communication, électronique, … De quoi bien mesurer ce qui m’intéresse !


 takeout5

Autre exemple avec ce zoom sur le mot informatique qui est un des concepts les plus présents dans les vidéos regardées. On y voit par exemple les liens avec les mots sécurité, secret, cognition (sur la gauche) et histoire, droit, … (sur la droite).

takeout7


Je peux surfer d’un concept à un autre et naviguer ainsi dans les entrailles de mes centres d’intérêts. Et parfois découvrir des « signaux faibles », des éléments peu présents mais ayant une signification importante.

Réponse à la problématique et conclusion

Comme je fais l’analyse de mon propre compte, je suis bien placé pour savoir à quel point ces cartographies font bien ressortir ce qui m’intéresse et mes centres d’intérêt.

Il va sans dire que l’utilisation de Tropes n’est rien à côté de ce que peut faire Google. Cela donne une petite image de ce que le géant peut faire en termes d’analyse de la personnalité.

Ce petit billet se veut une mise en garde pour ceux qui doutent des capacités de collecte et d’analyse des outils gratuits que l’on utilise (si c’est gratuit c’est toi le produit). Et en conclusion, paraphrasons Lavoisier « sur internet, rien ne se perd, tout se récupère ».


Jérôme Bondu

NB :
Pour toutes demandes de formation ou de conférence, c'est ici.
On pourra lire aussi ce billet sur la capacité d’analyse de la personnalité de Facebook
J’ai fait aussi pas mal de billet à partir d’un autre outil de cartographie absolument génial Gephi.
Il y a aussi cette vidéo (sur YouTube ;-) sur le fait que votre smartphone enregistre ce que vous dite.

 

 

101astucespenserJ’ai lu le dernier livre de Xavier DELENGAIGNE : « 101 astuces pour mieux penser ».

J’ai apprécié le format sous forme de fiche, que l’on peut consulter en « saute-mouton ». La table des matières détaillée permet d’aller directement sur les fiches qui nous intéressent.
On retrouve les spécialités de Xavier, notamment le Mind Mapping, mais aussi des informations sur les sciences cognitives, les formes d'intelligence, le développement des sens, des outils de mémorisation (méthode des loci), de pensée « hors cadre », …

C’est une lecture rafraîchissante qui permet de s’aérer l’esprit en piochant dans une boite à outils très complète. Je recommande.

Pour compléter ce petit billet, voici la présentation de l’éditeur :
"En 101 astuces, découvrez les extraordinaires pouvoirs de votre cerveau et améliorer vos capacités mentales et cognitives !

Etayé de nombreuses recherches scientifiques, de cas, de points de vocabulaire et de chiffres clés pour mieux comprendre le fonctionnement de cette merveilleuse machine, cet ouvrage offre un programme d'entraînement complet pour mobiliser vos ressources et désencombrer votre mental.

Chaque astuce formule des conseils simples et des propositions d'exercices faciles à mettre en oeuvre qui permettront de développer votre mémoire, vos sens, votre concentration, votre créativité, bref, de mieux penser !"

A lire !

Jérôme Bondu

 

 

C a noter recherche emploi


Troisième vidéo sur le thème des techniques de recherche d’emploi. Cette fois-ci j’ai pris l’exemple d’une recherche d’emploi. Bien sûr on aurait pu en dire beaucoup plus, être plus fin dans l’analyse des opérateurs et des alertes Google. Mais cette vidéo de vulgarisation est faite avant tout pour les néophytes. Format court et peu de messages.
Néanmoins, si cela peut contribuer à augmenter le niveau … ce sera déjà ça de gagné !


Voici la présentation de la vidéo :
-------------------------

Vous recherchez un emploi ? Vous passez votre temps à rechercher des offres d’emploi sur internet ? Et cela ne donne pas grand-chose ?

Dans cette émission « C à Noter », Jérôme Bondu, directeur d’Inter-Ligere, vous propose de rechercher des offres d’emploi de manière très ciblée. Puis de mettre en place une veille sur ces offres.
Les résultats obtenus seront beaucoup plus pertinents. Cette vidéo est à diffuser largement, surtout si vous avez des amis en recherche ;-)

Jérôme Bondu



C a noter danger monopole google

Dans cette nouvelle vidéo « C à Noter » je dénonce (gentiment hum hum) le monopole de Google. Pour ceux qui me suivent, vous savez que j’aborde régulièrement le sujet. C’est qu’à mes yeux il y a urgence. Bing ne survit que parce qu’il est adossé à Microsoft. Les autres moteurs ont du mal à se faire connaître. Quand nous n’aurons qu’un seul et unique moteur de recherche, ce sera une vraie catastrophe. En tant que professionnel de l’information (si du moins je peux m’autoproclamer de la sorte) je ne peux pas accepter cela…

Le pire c’est que ce n’est pas tant de la « faute » de Google, qui est au demeurant un excellent moteur, que de l’ignorance des internautes. Notre mode de fonctionnement grégaire et suiveur, « mouton de panurge », construit une situation totalement inédite.

-------------------------------------------

Voici la présentation de la vidéo sur ActuEntreprise :

Google est-il le meilleur moteur de recherche ? Il est incontestablement le plus utilisé. Il représente en effet 94 % des requêtes en France, et 70% dans le monde. C’est considérable. Jamais un outil de communication n’a eu une situation autant monopolistique.
Mais à quand remonte la dernière fois que vous avez comparé les résultats de Google avec Bing, Yahoo, Exalead ou Qwant ? Finalement, sur quelles bases ce moteur est-il considéré comme le meilleur ?
Dans cette émission « Cà Noter », Jérôme Bondu vous propose un petit test. Et vous allez avoir des surprises. Car si une comparaison qualitative est difficile, la comparaison quantitative n’est pas flatteuse pour le géant de Mountain View.
Jérôme Bondu conclue sur la responsabilité que nous avons tous dans la création d’un monopole dans la recherche d’information. Il faut être conscient des dangers en terme de pluralité, d’influence, de manipulation … que cela entraîne. Il faut utiliser différents moteurs, sou peine de le payer très cher.




C a noter opérareur google

Bon OK, j'y vais un peu fort dans cette vidéo. Mais je pense qu'il faut marquer le coup. Le "mensonge par omission" est réel. Google ne cesse de masquer les possibilités de recherche avancée... jusqu'au jour où elles disparaitront complètement. 

Voici ci-dessous la présentation officielle de cette vidéo :
-----------------------------

Tout le monde pense savoir utiliser le moteur de recherche Google. Alors qu’en fait, pour l’immense majorité du public, Google est un inconnu.
Dans cette émission, Jérôme Bondu vous donne les meilleures astuces pour trouver des résultats pertinents. Il présente comment écrire des requêtes très ciblées en utilisant des d’opérateurs de recherche.
Il rappelle au passage le vrai métier de Google, qui est une régie publicitaire. Et il explique pourquoi Google vous a maintenu dans l’ignorance totale de l’utilisation des opérateurs. Un beau mensonge par omission !

Suivez la démonstration !!!


nuageLe mardi 21 mars 2017 à 19H30
Le Réseau INTER-LIGERE Lille, en partenariat avec SKEMA Lille
Vous invite à sa 22ème conférence-débat sur le thème :

Le cloud : problématiques, dangers, opportunités

La Sécurisation du Cloud, et plateformes cryptées professionnelles

Par Geoffroy GARÇON
________________________________
THEME :
La data est l’or noir du 21ème siècle. Si sa collecte, son stockage et sa diffusion atteignent un paroxysme, il en est tout autrement de sa sécurité. Que ce soit à des fins de vol, d’espionnage industriel, de destruction d’un système d’information ou de rançons, la sécurisation des données d’entreprises -hébergées en Cloud- revêt une importance majeure. En Europe, les remparts juridiques sont démunis face à l’évolution des enjeux sécuritaires liés au Big Data. Les récents évènements nous incitent à comprendre ces menaces, et à exploiter les nouvelles solutions de stockage en Cloud, privées et cryptées.
Geoffroy GARÇON articulera sa présentation en trois points :
1. Etat des lieux de la sécurité des données hébergées en ligne
2. Technologies de chiffrement
3. Solutions de cybersécurité ; leur accessibilité publique et professionnelle

________________________________
INTERVENANT :
Geoffroy GARÇON est Data Analyst, passionné de high-tech et particulièrement sensible aux questions de cybersécurité. Il a été précédemment consultant en Data Mining chez Cap Gemini.
Il est également jeune entrepreneur en formations et services informatiques, depuis 4 ans (société Tech4Start). Ambassadeur Microsoft de 2013 à 2014.

________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
19h15 - 19h30 : Accueil des participants par Jérôme Bondu
19h30 - 20h15 : Intervention de Geoffroy GARÇON
20h15 - 20h45 : Débat
21h : fin de la réunion
_______________________________
LIEU :
Skema - Avenue Willy-Brandt 59777 Lille
Accès possible par le bâtiment d’Euralille (à côté de la gare Lille Flandre)
http://www.skema-bs.fr/campus/lille/

______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE :
Entrée gratuite sur pré-inscription obligatoire :

Cette conférence est organisée par le Réseau Inter-Ligere Lille, en partenariat avec Skema Lille.

 

Jérôme Bondu

 

 

data intelligenceOrganisé par Reed Expositions France en partenariat avec Veille Magazine, Documation sera l’occasion de décerner les prochains Trophées Data Intelligence Awards. Concourez dès maintenant !

Les Trophées Data Intelligence Awards sont destinés à récompenser tout logiciel, initiative, processus, service ou solution, relatifs au domaine de la Data Intelligence !

La « Data Intelligence » impacte aujourd’hui l’ensemble des technologies de l’information et de la connaissances dans les environnements privés, publics ou associatifs, en France et à l’étranger.

La solution, la réalisation ou le projet proposé devra présenter des bénéfices objectifs (caractère innovant, caractère opérationnel, efficience, ergonomie, compétitivité, …) dans un ou plusieurs de ces catégories.

La Data Intelligence, dans le contexte de ce concours, recouvre trois domaines :
- Data Visualisation
- Data Science
- Prédictive Analytics

Documation se tiendra 29 & 30 MARS 2017 // PARIS PORTE DE VERSAILLES – HALL 2.2


Consultez l’annonce et téléchargez le dossier de candidature :
- sur le site de Veille Mag
- Sur le site Documation


Jérôme Bondu