smash image

J’ai été sidéré par la lecture de l’article des Echos « Smash à la conquête des transferts de fichiers » (daté du 27 et 28 septembre 2019 pour la version papier).

La présentation de l’entreprise française de transfert de fichier est connotée totalement négativement. Voici quelques extraits issus de l’article :
- La start-up lyonnaise s’infiltre en version gratuite…
- Elle essaie d’imposer sa solution…
- … vous êtes dans la cible
- Les Lyonnais ont adopté la stratégie du cheval de Troie pour s’adresser à…
- Smash se répand de façon virale
- L’offre gratuite est un appât

Cela rime à quoi cette présentation totalement biaisée, ce champ sémantique digne d'une opération d'infiltration de la CIA ou de la Stasi ? Il y avait tant de choses intéressantes à dire... Pas un mot, par exemple, sur le fait que Smash assure un stockage en France ! Ce n’est pas un détail, car depuis le cloud Act du patron des patrons américains, toutes vos données stockées sur des serveurs américains (même en dehors du territoire états-unien) "appartiennent" à … la NSA ! Welcome to USA …United Surveillance of America.

Le même journal par contre ne voit rien de mal quand les Gafam se proposent de prendre les données des patients (voir mes analyses lexicales des articles des Echos / mais aussi dans la même veine du Figaro ). Quand Google se propose d’aider la pauvre industrie pharmaceutique à traiter ses données (pardon NOS données) le journal économique ne parle pas du tout de stratégie du cheval de Troie… Là par contre tout va très bien.

C’est du grand n’importe quoi !! En tout cas de la part des journalistes. Pour ce qui est du lobbying des Gafam, là par contre, c'est du beau travail.

C’est d’autant plus dommage que l’autre article de la même page est passionnant « La Silicon Valley ne donne plus de pouvoir aux gens, elle les déresponsabilise ». Le journaliste Guillaume Bergeras a interviewé Roger McNamee, ancien investisseur de Facebook. Il explique que le modèle économique des GAFAM « est basé sur une surveillance de masse. Ces entreprises tentent de transformer une expérience humaine en données, pour les mouliner avec du machine learning et ensuite créer un avatar virtuel de chaque personne, qu’ils utilisent ensuite pour créer des prévisions comportementales, vendues aux personnes du marketing ».

Jérôme Bondu





dicod2

La DICOD recherche un Analyste senior du pôle « alerte-analyse-opinion »


Description synthétique

Le pôle Alerte – Analyse – Opinion a pour mission d’informer et de décrypter l’actualité de défense dans les médias, internet, les réseaux sociaux et l’opinion publique.

Ce pôle élabore à l’intention des hautes autorités du ministère une synthèse de presse quotidienne centrée sur l’actualité de défense, des alertes et des analyses de la perception par les médias des questions de défense. Il mène également des consultations et des enquêtes d’opinion sur les problématiques de défense.

Il accompagne le développement de la DICoD en repérant et analysant les informations utiles aux décisions stratégiques et à l’anticipation des risques.

L’analyste senior assure avec le chef de pôle le suivi de l’ensemble des produits élaborés. Il pilote avec le chef de pôle le suivi des marchés publics dont le pôle a la responsabilité, veille à la qualité des prestations externalisées et peut être amené à représenter la direction lors de réunions interministérielles au SIG. Son expertise est mobilisée dans le cadre des évolutions à apporter aux différents produits du bureau. Il participe enfin à l’entretien du réseau des correspondants de veille rattachés aux services/bureaux homologues au sein des autres ministères et organismes de l’Etat.

Activités principales attachées au poste
- Présenter la presse le matin en réunion de direction en alternance avec le chef de pôle ;
- Etre force de proposition pour initier des évolutions concernant les différents produits du pôle, actuels et futurs ;
- Proposer des fiches thématiques d’analyse médias centrées sur des problématiques Défense utiles à l’information des autorités du ministère ;
- Valider avec le chef de pôle un certain nombre de produits médias et réseaux sociaux d’information et d’analyse, et de visibilité de la ministre et de la secrétaire d’Etat…) ;
- Suivre les différents marchés publics et définir les expressions de besoin pour le pôle ;
- Entretenir un réseau interministériel de responsables de veille afin de partager des retours d’expérience, bénéficier de flux d’informations spécifiques et éventuellement permettre la mise en place de produits communs.

Activités annexes
- Participer en tant qu’intervenant à des actions de formation sur le thème de l’analyse médias au profit des communicants du ministère des armées ;
- Représenter la DICoD, avec ou en présence du chef de pôle, lors de réunions interministérielles au SIG ;
- Anticiper l’émergence de nouveaux besoins, en proposant une évolution des produits existants en matière de veille médiatique et en concourant à l’élaboration de produits ad hoc.

Spécificités du poste
Grande disponibilité. Sollicitations possibles en dehors des horaires de service en cas de crises médiatiques
Le poste peut être soumis à astreinte.

Compétences mises en œuvre dans le cadre du poste
- ORGANISATION
- RIGUEUR
- SYNTHESE
- ANALYSE
- TECH SONDAGE ET RECUEIL ET ANALYSE INFO
- EXPRESSION ECRITE JOURNALISTIQUE

Expérience professionnelle souhaitée
Disposer d’une première expérience professionnelle d’encadrement d’équipe.
Détenir un niveau d’expertise en analyse de données médiatiques et d’alerte.
Une expérience de plus ou moins 5 ans sur un même type de poste serait  fortement appréciée.
Posséder un bon niveau à l’écrit en anglais et si possible également en allemand et en espagnol
Etre titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur de type Master en sciences politiques, géopolitique, relations internationales, d’un IEP ou d’une école de journalisme.

Localisation
Rue : 60 boulevard du Gal Martial Valin
Code postal : 75015
Ville : PARIS

Pour postuler : dicod-recrutement [at] dicod [point] fr

Jérôme Bondu




 decaux

Je publie nous nouvelle offre très intéressante. Et l'équipe veille est vraiment extra !

Jérôme Bondu

----------------------------------

À propos
JCDecaux est une entreprise familiale française créée en 1964 qui fournit des mobiliers et services financés par la publicité pour rendre la ville plus agréable, accueillante et responsable.

JCDecaux est, aujourd’hui, présent dans plus de 80 pays et compte plus de 13000 collaborateurs dont 3600 en France. Ils travaillent pour faciliter la vie des citadins et des voyageurs au quotidien au travers des services suivants : mobiliers urbains, affichage grand format, publicité dans les aéroports, vélos en libre-service, connectivité et data.

Descriptif du poste

Pour la cinquième année consécutive, JCDecaux a obtenu le label Happy Trainees qui met en avant la qualité d’accueil, du management et de l’accompagnement de nos étudiants en stage et en alternance. Nous sommes fiers de proposer, chaque année à nos 120 stagiaires et alternants du Bac Pro au Bac +5, des missions formatrices et responsabilisantes.

Mission :

Au sein de la Direction Générale Stratégie et Nouveaux Usages, en lien direct avec la Directrice de projets innovation et le chef de projets Veille et Prospective, vous participerez à la mise en place du dispositif de veille stratégique pour le groupe.

Pour ce faire, vos principales missions seront de contribuer, au sein de l’équipe projet (4 personnes) et avec le prestataire, au déploiement du dispositif de veille :

- administration de l’outil de veille (formation à l’outil prévue) et élaboration des plans de veille, des axes de surveillance et des requêtes
- animation du projet pour un onboarding réussi
- accompagnement des métiers concernés dans l’acculturation à la veille, la formulation de leurs besoins et la prise en main de l’outil
- production de livrables en lien avec le déploiement du dispositif : guides, fiches, tutos…
- production de livrables de veille : études, revues de presse, newsletters, notes…

Profil recherché

Compétences attendues :

- De Bac + 4 à Bac + 5, vous êtes en cours de formation supérieure en Intelligence Economique
- Maîtrise des outils de recherche d’information sur Internet et des suites bureautiques ainsi que les outils de représentation visuelle de l’information
- Maîtrise des techniques de recherche et de veille
- Si possible, savoir utiliser un ou des logiciels de veille

Qualités requises :

- Curieux(se) et impliqué(e), vous avez un fort intérêt pour l’intelligence économique et la veille, doté d’un esprit d’analyse et de synthèse.
- Réactif, vous avez le goût pour le travail en équipe et pouvez être force de propositions
- Vous avez de réelles capacités relationnelles et de communication, d’animation de projets et de réunions
- Vous avez le sens de la pédagogie, de l’écoute et de la confidentialité
- Vous avez une parfaite maîtrise du français écrit et oral
- Vous êtes très à l’aise en anglais, à l’écrit et à l’oral

Ce poste est basé à Neuilly sur Seine (92). Le site est accessible via le métro L1, arrêt Pont de Neuilly.

Postulez !




noledge image
Jérôme PERE, Founder & CEO de Noledge, organise le 10 octobre en soirée un bel événement sur L'INTELLIGENCE COMMERCIALE. Avec son accord je diffuse l'annonce. Notez que les inscriptions sont soumises à validation (voir plus bas). Mais n'hésitez pas en indiquant que vous avez lu l'annonce sur Inter-Ligere ;-) J'aurai l'honneur d'y faire une conférence sur l'intelligence économique au service de l'action commerciale.


Voici l'annonce complète :
-------------------------------------------------------------------

Le temps d'un moment convivial, la Communauté du Club Utilisateurs de Noledge se rassemble le 10 octobre prochain à Paris. Au cours de cet évènement, vous pourrez découvrir, en avant-première, les dernières innovations IT destinées aux professionnels mobiles .

Le thème de notre soirée sera : "L'INTELLIGENCE COMMERCIALE"

Nombre de places limité. Inscrivez-vous vite en cliquant sur le lien.

Au programme :

17h00 - Accueil. Networking / Démo des dernières innovations IT destinées aux professionnels mobiles autour d'un cocktail de bienvenue.

17h55 - Bienvenue. Intervenants: INMAC WSTORE, NOLEDGE

18h00 - Conférence de Jérôme BONDU, Expert en Intelligence Economique et Intervenant IHEDN, sur le thème de l'Intelligence Commerciale Opérationnelle.

18h45 - L'Intelligence Commerciale Enrichie. Retours d'Expériences Clients.
- Le parcours de professionnalisation du Commercial. Intervenants: SILL, ENTREMONT, NOLEDGE.
- L'agilité tactique Terrain. Intervenants: ANDROS, JACOB DOUVE EGBERTS.
- L'analyse stratégique et l'ordonnancement Terrain. Intervenants: SARAWAK, WR DISTRIBUTION, WERNER & MERTZ.

19h45 - Perspectives et évolutions. Intervenants: NOLEDGE.

20h30 - Networking / Démo des dernières innovations IT destinées aux professionnels mobiles autour d'un cocktail de dînatoire.

21h30 Clôture de la soirée.

Nombre de places limité. Inscrivez-vous en cliquant sur le lien.

NB : Les invités hors Communauté Utilisateurs Noledge sont acceptés uniquement sur Demande.
Le lieu de la réunion (dans Paris) sera communiqué uniquement aux participants inscrits.

Jérôme Bondu





club iesPour cette 150ème conférence du Club IES, nous allons convier quatre intervenants, experts en intelligence économique reconnus pour leur investissement dans le domaine.
Ils partageront avec vous leur vision de l’IE, les progrès, les perspectives.
Leur intervention se poursuivra par un débat avec la salle, puis un cocktail dînatoire.

Avec une moyenne de 40 inscrits par conférence, le Club a drainé plus de 6000 inscrits sur les 20 dernières années.

Inscrivez-vous dès maintenant en ligne !

INTERVENANTS

Philippe Clerc  - Conseiller expert en intelligence économique internationale à CCI France. Président de l’Association internationale francophone d’intelligence économique, il préside depuis 2013 le comité d’orientation sur l’intelligence économique de l’ITC (Centre du Commerce International, ONU/OMC) à Genève. Il est par ailleurs conseiller du secrétaire général de la Conférence permanente des chambres de commerce francophones africaines (CPCCAF. Il est membre de l’Académie de l’intelligence économique.
 

Alain Garnier - Multi-entrepreneur, co-fondateur de Jamespot et de Captain DPO (pour la mise en conformité RGPD), expert en réseaux sociaux et conférencier sur le domaine du numérique. Ingénieur et homme de lettres, il est l'auteur de "Le réseau social d'entreprise" et de "L’information non structurée dans les entreprises : Usages et outils" publiés aux éditions Hermès-Lavoisier. Il est président d’EFEL (Entreprendre en France pour l’Édition Logicielle).

Siham Harroussi    - Directrice veille, prospective et culture innovation - Malakoff Médéric Humanis. Docteur en Veille et Intelligence Economique, passionnée de nouvelles technologies et d’innovation. Activités qu’elle pratique depuis près de vingt ans, d’abord dans le conseil stratégique et ensuite dans l’industrie avant de rejoindre le secteur des assurances il y a dix ans. Elle œuvre à travers différentes organisations pour la promotion du modèle collaboratif des systèmes d’intelligence économique et d’innovation.
            

Mickaël Réault -  Fondateur de la plateforme de veille stratégique Sindup. Face à la surinformation, l’accélération et la complexité des marchés, la mission de Sindup est d’aider les entreprises à détecter les signaux faibles et les événements importants, qu’il s’agisse de risques ou d’opportunités.

INSCRIPTION

Rendez-vous le 26 septembre à 19h30 (inscription)
LE LOUNGE - 4ème étage
11 Rue Watt
75013 PARIS
Adhérents IAE Paris Alumni : 10 €
Non adhérents et Extérieurs : 20 €

 

Au plaisir de vous y retrouver,

Jérôme Bondu
Président du Club IES
Directeur d'Inter-Ligere.fr



searchday

Je serai comme (pratiquement) chaque année sur Search-Day, salon organisé par veillemag. Ce sera sa 12ème édition !
Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est le salon spécialisé sur la recherche en information stratégique et la maîtrise des environnements complexes. Le salon est en accès gratuit.

Rendez-vous le mardi 10 septembre 2019 (de 8h30 à 18h00) au MBA ESG 35 avenue Philippe-Auguste 75011 Paris, Métro Nation.

Ce sera l'occasion de faire le point sur l'innovation dans les domaines de l'information professionnelle :
• Veille stratétique et collaborative, Knowledge Management, Aide à la décision
• Discovery search, data intelligence, datavisualisation, mobilité, social monitoring
• Confiance numérique, RGPD, intelligence normative.
• Protection du patrimoine : PI,  Data Asset Management, R&D, Brevets
• Web mining, ,Analyse sémantique, Intelligence artificielle

Pour plus d'informations.

Télécharger le programme Search-Day.

Inscrivez-vous (gratuit).


Jérôme Bondu





club ies jerome bonduJ'ai le plaisir de vous annoncer que le 26 septembre j'organiserai la 150ème conférence-débat du Club IES.

Pour cette soirée très spéciale, nous allons convier quatre intervenants, experts en intelligence économique reconnus pour leur investissement dans le domaine.
Ils partageront avec vous leur vision de l’IE, les progrès, les perspectives.
Leur intervention se poursuivra par un débat avec la salle, puis un cocktail dînatoire.

Avec une moyenne de 40 inscrits par conférence, le Club a drainé plus de 6000 inscrits sur les 20 dernières années.

Inscrivez-vous dès maintenant en ligne !
Le 26 septembre à 19h30
LE LOUNGE - 4ème étage
11 Rue Watt
75013 PARIS
Adhérents IAE Paris Alumni : 10 €
Non adhérents et Extérieurs : 20 €

Au plaisir de vous y retrouver,

Jérôme Bondu
Président du Club IES
Directeur d'Inter-Ligere.fr





EPGE

Je serai à la soirée de levée de fond pour l’Ecole de Pensée sur la guerre économique et j’espère vous y retrouver… L’annonce avait été faite lors de la conférence du 8 mars 2018 (lire le compte rendu).

On peut saluer cette initiative. Je reprends ci-dessous quelques extraits du manifeste :
----------------

« La guerre économique est un sujet resté longtemps ignoré par le monde académique. En 2018, il est devenu difficile de nier l’évidence. Le faire par l’incantation sur la nécessité de la défense du multilatéralisme ou de la défense du libre-échange ne change rien au problème de fond. C’est la raison pour laquelle les auteurs français qui ont écrit depuis un quart de siècle des ouvrages sur la guerre économique ont décidé de créer une école de pensée afin de sortir d’une nouvelle forme de somnambulisme, fortement pénalisante en termes d’approche des multiples qui fragilisent les relations internationales. Pour contenir les excès de la guerre économique et analyser avec lucidité les rapports de force économique, il est devenu nécessaire de penser autrement et de sortir du confort de pensée dans lequel nous nous sommes habitués à analyser l’évolution du monde depuis des décennies.

La volonté de créer une école de pensé sur la guerre économique est née d’une convergence d’idées entre cinq auteurs qui échangent sur ce sujet depuis de nombreuses années.
- Christian Harbulot
- Nicolas Moinet
- Ali Laïdi
- Eric Delbecque
- Olivier De Maison Rouge

Cette école de pensée de de la guerre économique a pour objectif de nourrir la problématique et de l’enrichir par des apports conceptuels ainsi que par la formalisation de nouvelles de grilles de lectures destinées aux différents publics qui ont besoin de comprendre et d’analyser la nature des affrontements économiques. Ses membres ne prônent pas la guerre économique. Ils souhaitent apporter un éclairage sur les questions qui enveniment de manière croissante les relations internationales. »
----------------

Pour venir :
- Présentation de la soirée
- Inscription à la soirée (gratuite)
- Participer à la levée de fond

Jérôme Bondu

NB : Je me permets juste deux idées (il n’est pas d’éloge flatteur sans liberté de blâmer :-) :
- L’EGE pourrait quand même utiliser Framaform pour leur inscription en ligne ! Franchement, cela fait quand même mal de devoir s’inscrire avec Google.
- Je suis étonné que la conférence soit si mal référencée. Le fait que l’annonce soit sous forme d’image n’aide pas à son référencement. D’ailleurs, la requête « EPGE vous invite à sa soirée levée de fond » ne ramène la bonne page ni par Google ni par Qwant ...


Sur le même sujet :
- Compte rendu de la conférence : Le droit nouvelle arme de guerre économique.





CE souveraineté numérique

Je vous recommande l'écoute de l'audition plénière "Commission d'enquête sur la souveraineté numérique" du jeudi 23 mai 2019.

Vous pourrez notamment écouter Christian HARBULOT. Un des points importants est abordé vers 14:54 quand il explique que jouer la Chine contre les Etats-Unis est une politique à courte vue. La seule qui vaille à long terme est de développer une force de frappe européenne.

Durant cette commission d'enquête vous pourrez écouter Julien NOCETTI, Christian HARBULOT et Nicolas MAZZUCCHI.
En face, vous avez notamment Gérard LONGUET et Catherine MORIN-DESAILLY.

Jérôme Bondu


Culture numerique cardonJe recommande l’excellent livre « Culture numérique » de Dominique Cardon. Dominique Cardon est intervenu au Club IES en 2016. Il est sociologue et directeur du MédiaLab à Science Po.

Voici un petit compte rendu informel…

- J’ai particulièrement aimé la partie historique « Généalogie d’internet », même si je regrette la sous-pondération de la dimension européenne de l’invention d’internet (Louis Pouzin, le Minitel, le web…). Ce n’est pas parce que l’option technique prise à l’époque pour le Minitel s’est révélée la mauvaise que le travail de ces précurseurs européens du numérique devrait être passé sous silence. Il rappelle les différences entre un réseau centralisé et décentralisé. Le réseau centralisé (type Minitel) :
   * Permet un acheminement des informations plus sûr.
   * Permet une gestion nationale.
   * Permet une monétisation des communications.
Et bien sûr pour le réseau décentralisé, ... c'est l'inverse.

- La seconde partie « Le web, un bien commun » fait un beau panorama sur le mouvement du libre, des communs, de wikipedia, … Il explique notamment que le web est une fabrique d’externalités positives, de création d’intelligence collective et au final de valeur. Une des questions fondamentales d’internet va être de savoir si cette création de valeur va être confisquée ou non. Le sujet sera retraité plus loin dans la dernière partie.

- La partie « Culture participative et réseaux sociaux » m’a un peu moins intéressé sans doute parce que l’on baigne dedans, et qu’une présentation de ces éléments est moins nécessaire. Néanmoins, le dernier paragraphe « Enjeux de régulation » est à contrario nécessaire et très instructif.

- La quatrième partie « L’espace public numérique » est passionnante. On y parle de démocratie, d’infox et de civic tech.

- « L’économie des plateformes » est la partie qui a le plus attiré mon attention. Même si je trouve personnellement qu’il aurait pu avoir la dent plus dure contre les GAFAM.
- Il rappelle les trois lois de l’économie numérique (que j’avais déjà évoquées dans la note de lecture du livre de Nikos Smyrnaïos) :
   * Loi des rendements croissants.
   * Loi des effets de réseau (plus il y a d’utilisateurs plus ce que je produis a de la valeur) et l’abaissement des couts de transaction.
   * Loi « des vainqueurs emportent tout » (winners take it all).
- Avec plusieurs effets : Tendance à la création de monopoles. Obtention d’une rente par la possession des données.
- La partie sur la publicité en ligne est aussi très intéressante, tout comme le focus sur l’open data et le Digital Labor. Sur ce dernier point Dominique Cardon rappelle que deux visions s’opposent.
   * Ceux qui pensent que les bénéfices individuels des internautes valent de jouer le jeu des plateformes. « Les externalités positives débordent toujours de la possibilité de leur récupération marchande (…) Le travail de cette multitude est toujours plus vif et plus dense que le capitalisme qui essaye de se l’approprier ». (p341)
   * Ceux qui « considèrent que toutes les activités numériques sont une mise au travail généralisée des internautes par les plateformes et qu’il n’existe pas d’échappatoire. (…) Être sur internet c’est participer à ce mécanisme, et c’est donc subir une forme d’exploitation » « Sur internet, rien n’y fait, nous ne sommes que des produits ». (p341). Il présente ensuite le phénomène de tacheronisation ou micro-travail. Je partage cette vision là !

- Dominique Cardon conclut sur l’importance d’une pensée collective. « Il parait nécessaire de cesser de penser individuellement la vie privée, de cesser de la penser comme un arbitrage que chacun serait amené à faire. Nous devons plutôt y réfléchir comme à un droit collectif par lequel, même si nous n’avons rien à cacher, il est aussi dans l’intérêt de tous de vivre dans une société ou certains – journalistes, militants, ONG – puissent avoir des choses à cacher ». Internet va nous obliger à retrouver une réflexion collective. C'est pour moi l'enseignement majeur que j'essaye de faire passer depuis des années. Internet donne une fausse impression de liberté et d'individualité ... c'est tout le contraire qui est en cours.

Pour en savoir plus :
- Présentation de 80 secondes sur France Inter.
- Compte Twitter.
- Pour acheter le livre via la FNAC.

Jérôme Bondu