carto ouvrages veille TOP 20

Pour finir ce panorama en 5 billets voici la cartographie des ouvrages qui m’ont le plus marqué sur les 20 dernières années. Je précise que ces sont des lectures professionnelles dans le domaine de la gestion des informations. Je précise aussi que cette sélection est totalement subjective car correspondant à mes besoins. Vous pouvez aussi consulter la liste de mes 200 dernières lectures, une cartographie des ouvrages en intelligence économique, une cartographie sur le numérique, et une cartographie sur les GAFAM.

Légende de la cartographie :
-    L’axe horizontal : date de publication.
-    L’axe vertical : des apports techniques vers les apports stratégiques.
-    Taille de la bulle : influence.
-    Couleur : regroupement par domaine
     Blanc : sociologie / divers.
     Orange : gestion des informations / numérique / souveraineté numérique.
     Rouge : intelligence économique / guerre économique.
     Vert : humanismes.


Sociologie / divers


Dans cette catégorie j’ai sélectionné Gérald Bronner et notamment son livre « La démocratie des crédules ». Son ouvrage m’a tellement intéressé que je l’ai résumé en trois billets
1- Les biais d’Internet 
2- Les biais démocratiques et médiatiques
3- Les biais cognitifs

Plus ancien (dans sa première édition) le très célèbre « Petit traité de manipulation » de Joules et Beauvois. Il a été réédité en 2014. Cet ouvrage m’a littéralement fait découvrir l’importance de la psychosociologie.

Les livres d’Olivier Charbonnier et de Sandra Enlart répondent à des questions fondamentales « Faut-il encore apprendre ? » Et quelles sont les compétences pour demain ?

Le Manuel d’autodéfense intellectuelle de Sophie Mazé est très bien. Ce petit ouvrage se lit vite et est très abordable. Il m’a fait penser au Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens de Joule et Beauvois. Ces deux ouvrages ont le mérite d’apporter au grand public des outils de compréhension des mécaniques de manipulation.

Mme Stéphane Horel a fait un pamphlet contre les lobbies. Son livre « Lobbytomie » est un réquisitoire important à lire, notamment contre les cigarettiers. Si le style laisse à désirer le fond est passionnant.

Michel Desmurget s’est fait connaitre par deux ouvrages « TV Lobotomie » en 2013 et « La fabrique du crétin digital » en 2019. Le contenu est très intéressant, mais malheureusement noyé dans un style d’écriture un peu difficile. L’auteur est revanchard, dans le sens où il a le sentiment que la réalité scientifique a du mal à se frayer un chemin vers le grand public.

J’ai lu trois ouvrages de Bernard Sablonnière : Les nouveaux territoires du cerveau, Le cerveau, La chimie des sentiments. Tous sont intéressants et permettent de mieux comprendre les ressorts chimiques du comportement. Bien qu’il ne figure pas dans cette liste, on peut aussi lire « Tout est chimie dans notre vie ».

Gestion des informations / numérique / souveraineté numérique

Le livre de Nicholas Carr « Internet rend-il bête ? » est devenu une référence. Il a été un des premiers à populariser les effets induits négatifs d’internet.

Pascal Perri, a écrit un très bon livre « Google un ami qui ne vous veut pas que du bien ». L’auteur est journaliste, bien renseigné, et décrypte les manipulations économiques et fiscales du géant.

Dugain & Labbé ont écrit « l’Homme nu ». On peut lire en 4ème de couverture « la révolution numérique a enclenché un processus de mise à nu de l'individu au profit d'une poignée de multinationales, américaines pour la plupart, les fameux big data. » Tout est dit.

Seth Stephens-Davidovitz, avec "Tout le monde ment", m’a confirmé dans l’idée que l’utilisation du moteur de recherche Google donnait à Alphabet (la maison mère) une puissance considérable. Cela lui permettait de savoir ce qu’avait en tête 90% des internautes du monde entier !

Dominique Cardon est le sociologue incontournable sur les aspects numériques.

Bruno Patino a écrit un très bon petit traité sur le marché de l’attention qui présente un miroir de notre utilisation d’internet.

Pierre Bellanger a écrit le livre de référence, qui a fait date « La souveraineté numérique ». Incontournable

Enfin Edward Snowden s'est expliqué dans « Mémoires Vives ». Il n’a pas été lanceur d’alerte pour le plaisir, mais parce que le système mise en place aux Etats-Unis viole délibérément la constitution américaine.


Intelligence économique / guerre économique


« La guerre des métaux rares » de Guillaume Pitron se lit comme un roman, même si le sujet est essentiel. La gestion des métaux rares fait partie des éléments essentiel d’une souveraineté numérique, avec la maitrise de l’intelligence artificielle ou la la blockchain.

Ali Laidi a écrit deux ouvrages passionnants « Histoire de la guerre économique » et « Le droit, nouvelle arme de guerre »

« Le piège américain » de Frédéric Pierucci est un livre incontournable pour comprendre les rouages de la guerre économique. http://www.inter-ligere.fr/index.php/fr/geopolitique/1437-a-lire-le-piege-americain-de-frederic-pierucci-livre-incontournable?

Humanismes


Deux livres pour finir qui sont comme une bouffé d’air pur.
Peter Wohlleben a écrit le très beau livre « Le réseau secret de la nature » qui rappelle que les arbres sont aussi en réseau !

Enfin, la meilleure lecture est sans conteste Sapiens de Yuval Noah Harari. Il retrace toute l’histoire de l’humanité, depuis l’évolution de l’Homo Sapiens à l’Âge de pierre jusqu’aux révolutions politiques et technologiques actuelles. Si cet objectif est ambitieux, il a néanmoins été parfaitement atteint.

Bonnes lectures !!!

Jérôme Bondu