Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

delecourtLe mardi 12 mars 2019 à 19H30
Le Club des professionnels de la Veille de Lille / Inter-Ligere
En partenariat avec SKEMA Lille
Vous invite à sa 32ème conférence-débat sur le thème :

Réseaux Sociaux, Social Selling et Ereputation : enjeux et perspectives
Par Miguel Delecourt

________________________________
THEME :
Durant cette conférence, Miguel Delecourt nous fera part de son expertise sur les médias sociaux. Il montrera comment utiliser aux mieux ces outils, comment se forger une notoriété tout en évitant les principaux écueils.

________________________________
INTERVENANT :
Miguel Delecourt est conférencier, formateur, coach, consultant Réseaux Sociaux et Ereputation.
Il a formé plus de 3500 professionnels formés dans 8 pays

________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
19h15 - 19h30 : Accueil des participants par Jérôme Bondu
19h30 - 20h15 : Intervention de Miguel Delecourt
20h15 - 20h30 : Débat
_______________________________
LIEU :
Skema Lille
______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE :
Entrée gratuite sur préinscription obligatoire !

Cette conférence est organisée par le Club des professionnels de la Veille du Grand Lille, en partenariat avec Inter-Ligere.fr .    


Cordialement,
Jérôme Bondu







Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

favreLe jeudi 28 février 2019 à 19H30
Le Club IES de l’IAE de Paris Alumni
Et le réseau Inter-Ligere Paris
Vous invitent à la 147ème conférence-débat sur le thème :


L'intelligence artificielle à usage militaire : robots tueurs et cyberguerre… Quelle place pour l'élément humain ?

Par Eric Martel

________________________________
THEME :
L’intelligence artificielle s’invite dans tous les secteurs, depuis le secteur automobile, jusqu’à la médecine. Durant cette conférence Eric Martel dépassera le cadre marchand et analysera l’impact de l’IA dans le domaine militaire ! Il évoquera l'assistance à la décision au niveau tactique et stratégique, les systèmes d'armes autonomes (robots tueurs) et la cyberguerre. La question sous-jacente à cette conférence sera celle du rôle respectif des « combattants humains » et « non humains » et quelles seront les interactions entre ces deux types d'entités…

________________________________
INTERVENANT :
Eric MARTEL est enseignant à l’IESEG et chercheur associé au LIRSA, le centre de recherche en gestion du CNAM. Docteur en sciences de gestion et ancien étudiant de l’IAE, il s’intéresse aux effets sociaux et organisationnels des nouvelles technologies. Dans ce cadre, il s’interroge sur une éventuelle corrélation entre l’automatisation du champ de bataille et la désubjectivation des combattants. Il est l’auteur de "Robots Tueurs. La guerre déshumanisée, les robots et drones autonomes visent zéro mort". (2018) Éditions Favre.
________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
19h15 - 19h30 : Accueil des participants par Jérôme Bondu
19h30 - 20h15 : Intervention d’Eric Martel
20h15 - 21h00 : Débat avec la salle
21h00 – 21h45 : Cocktail dînatoire

_______________________________
LIEU :
IAE de Paris

______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE :
Inscription en ligne ou par chèque.
-    6€ pour les membres de l’AAE IAE.
-    16€ pour les non membres, dont 10 € remboursés aux IAE en cas de cotisation payée sur place ou dans la semaine qui suit l'événement.

Jérôme Bondu





Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

deep web 1103706 640Le jeudi 28 mars 2019 à 19H30
Le Club IES de l’IAE de Paris Alumni et le réseau Inter-Ligere
En partenariat avec Digimind
Vous invitent à la 148ème conférence-débat sur le thème :


Darkweb : êtes-vous à l'abri du risque ?

Par Nicolas Hernandez

________________________________
THEME :
Le darkweb est la partie du web qui n'est pas référencée par les moteurs de recherche classiques. On y trouve des informations en tout genre : anodines, illicites, stratégiques pour les organisations. Ce sera sur le darkweb que les données volées de votre entreprise pourront être vendues, négociées, achetées...
Durant cette conférence, Nicolas Hernandez vous présentera en détail les risques auxquels vous ou votre société pouvez être confrontés, les bonnes pratiques pour se protéger, et les outils disponibles pour surveiller ce réseau parallèle.

________________________________
INTERVENANT :
Nicolas Hernandez a créé Aleph Networks pour aider les entreprises dans la maîtrise de leurs informations stratégiques. Il a développé une expertise dans la collecte, l’analyse et la veille dans le deep web, hidden web, dark web. Il est titulaire de trois mastères, en mathématique, en épistémologie, et en éthique médicale.

________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
19h15 - 19h30 : Accueil des participants
19h30 - 20h15 : Conférence
20h15 - 21h00 : Débat avec la salle
21h00 – 21h45 : Cocktail dînatoire

_______________________________
LIEU :
La conférence aura lieu dans les locaux de Digimind
116B Av. des Champs-Élysées 75008 Paris

______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE :
L’entrée est gratuite sous réserve d’inscription préalable et de validation de l'inscription par les partenaires (lien d'inscription).

Jérôme Bondu

-------
Sur le même sujet :

Dark Web Map … belle cartographie du darkweb Dark Web Map … belle cartographie du darkweb    
A lire : "LA FACE CACHEE D'INTERNET : HACKERS, DARKWEB, TOR, ANONYMOUS, ..." de Rayna Stamboliyska
A lire : Darknet, mythes et réalités de Jean-Philippe Rennard




Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives




fayon

J’ai eu le plaisir d’être interviewé par David Fayon.
Il m’a posé trois questions :
- 1. Les Français ont-ils conscience de la dépendance aux GAFAM ? Quelles sont les opportunités au quotidien et les risques (vie privée, sécurité, etc.)?
- 2. Quelles sont selon vous les clés d’une souveraineté numérique pour la France d’une part et pour l’Europe de l’autre ? Ne serait-il pas plus pertinent de mettre l’accélérateur sur les domaines numériques où la France est bien positionnée ?
- 3. Enfin quelles sont les articulations entre numérique et intelligence économique ? Et comment grâce au numérique, l’IE évolue-t-elle ? Et quid de l’évolution de l’IE avec l’apport de l’IA ?

J’ai développé les idées suivantes :
Si les GAFM nous apportent des services indéniables, nous ne prenons pas en compte les externalités négatives. Et les effets induits de nos choix paresseux porteront malheureusement sur les prochaines générations. En fait, nous vivons à crédit numérique ! Nous risquons d’avoir des enfants en liberté surveillée, à l’image du système de crédit social en Chine.

À mes yeux le rebond viendra d’une population suffisamment informée des risques et chances du numérique. Si tout le monde avait un bon niveau d’information, le grand public utiliserait forcément Firefox, Qwant, Signal, Protonmail, un VPN et d’autres éléments pour se protéger. La situation actuelle résulte d’un manque de connaissances. Nous sommes dans le Moyen-Age du numérique avec des seigneurs qui se sont accaparés le pouvoir. Mais cela ne va pas durer éternellement. Après la royauté et ses abus, la démocratie. Mon livre « Maîtrisez internet … avant qu’internet ne vous maîtrise » est un appel à la prise de la Bastille des GAFAM et à la séparation des pouvoirs numériques.

Nous allons sans conteste connaître dans les années à venir des Diderot et Montesquieu du Net. Pour filer la métaphore révolutionnaire, il se peut aussi que nous connaissions à un moment une forme de Terreur et Robespierre. Si vous pensez que je vais trop loin, pensez au pouvoir de propagande que Facebook a déjà acquis, et qui a contribué à faire passer le Brexit et Trump ! Peut-être que dans les années à venir, il y a aura un nouveau scandale du type Cambridge Analytica quand nous apprendrons effarés que Facebook a contribué à développer le mouvement des Gilets Jaunes en France …

A lire sur http://davidfayon.fr/2019/01/jerome-bondu/
Jerome Bondu



Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

facebook cymesEn tant que veilleur, passionné par la révolution numérique, enseignant en techniques d’influence, ingénierie sociale, soft power et autres joyeusetés … je me sens assez fort pour ne pas me laisser prendre par le petit jeu de Facebook.
- Je sais par exemple que Facebook a 100 000 critères d’analyse de notre personnalité. J’ai testé Data Selfie et me suis rendu compte que l’outil pouvait déterminer facilement mes opinions politiques, ma religion, mon niveau de vie, … Je sais aussi que Facebook peut aller dans le très intime. Il a par exemple la capacité de déterminer quand vous « couchez avec quelqu’un » uniquement par l’analyse de la fréquence des échanges sur Messenger.
- Je sais enfin que les médias sociaux cherchent à exacerber notre engagement, et pour ce faire, jouent facilement sur la corde de la colère qui est sans doute le plus puissant moteur de l’engagement.
Tout ceci pour dire que quand je jette un œil sur mon profil Facebook pour détecter les notifications de mon réseau, je le fais avec un regard très critique. En un mot comme en cent, je pense maîtrisez la bête.

Et il y a eu la semaine dernière.

Alors que je regardais rapidement mon fil d’actualité, je suis tombé sur la vidéo de Michel Cymes sur la déportation de son grand père. J’ai hésité, flairant le piège émotionnel, et finalement je l’ai regardé. Ce témoignage était effectivement très émouvant. Après le visionnage, j’ai déroulé mécaniquement le fil pour trouver une autre info un peu plus réjouissante. Et justement il y avait une vidéo des Simon & Garfunkel jouant « The Sound of silence ». Magnifique morceau interprété par les deux complices devenus vieux. Beau duo qui redonne foi en l’humanité.

Et j’ai fermé Facebook pensant avoir bien géré mon temps…

facebook simon

Et puis …

Et puis j’ai opéré à postériori un recul critique. Je me suis appliqué ce que j’enseigne. Voyons voir. A bien y réfléchir, j’avais il y a quelque mois déjà fait suivre le témoignage d’une déportée. Et il y a environ un an, j’avais liké une vidéo de Simon & Garfunkel jeunes jouant le même morceau "The Sound of silence".
J’ai été attrapé par une première séquence émouvante. Puis une seconde qui m’a remis du baume au cœur. Comme si Facebook avait su jouer avec mes émotions. La descente et la remontée. L’adrénaline puis la sérotonine. L’infusion parfaite... Hummm. Et j’ai eu un doute. Est-ce que l’algorithme n’a pas joué avec moi comme un chat avec une souris ? Cela parait évident avec le recul. Et j’ai marché comme un bleu. Si je n’avais pas l’esprit tordu, je n’y aurais vu que du feu. Ce fil d’actualité m’a scotché à l’écran et m’a bien piégé.

Bien sûr certains pourront se réjouir d’avoir un si bon ami nommé Facebook qui vous connait par cœur, et vous apporte ce qu’il vous faut d’émotion. Mais cette amitié factice est unidirectionnelle. Vous aimez Facebook, mais Facebook ne vous aime pas. Il vous utilise. Elie Pariser a créé le concept de la « bulle informationnelle ». Je me permets très modestement d’introduire ici le concept de « bulle émotionnelle » qui en serait le prolongement.

Quel recul critique peuvent avoir les plus jeunes ? Comment pourront-ils ne pas se laisser capturer par cette toile d’araignée géante ? Et j’ai eu peur … pas pour moi, mais pour eux !

Jérôme Bondu

Auteur du livre « Maîtrisez internet … avant qu’internet ne vous maîtrise ».