Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

ClubIES Digimind Darkweb

Petit retour en image de la conférence "Darkweb : êtes-vous à l'abri du risque ?" animée par Nicolas Hernandez. Cette conférence, tenue le jeudi 28 mars 2019 à 19H30, était organisée par le Club IES de l’IAE de Paris Alumni et le réseau Inter-Ligere, en partenariat avec Digimind.

Nicolas Hernandez, fondateur de la société Aleph Networks , a présenté en détail les risques auxquels vous ou votre société pouvez être confrontés, les bonnes pratiques pour se protéger, et les outils disponibles pour surveiller ce réseau parallèle.

Comme j'ai eu l'occasion de l'évoquer lors de la conférence, il me semble essentiel d'investir ce que l'on appelle improprement le darkweb. Cet espace est le dernier bastion d'anonymat sur le web, et plutôt que Dark, on aurait pu l'appeler Freeweb. La présence d'actions illégales ne doit pas masquer les bénéfices de cet anonymat. Ce qui n'empêche pas évidemment que ce qui est répréhensible par la loi soit très fermement combattu. Dans tous les cas il est essentiel pour les entreprises de savoir rechercher et veiller dans cet espace ! D'où l'intérêt de cette présentation qui a mis en lumière le partenariat entre Aleph Network et Digimind.

Merci à Aurélien Blaha, Chief Marketing Officer, et Marie Jung, Directrice commerciale de Digimind pour leur investissement pour ce bel événement (148eme conférence du Club IES) qui a recueilli une centaine d'inscriptions.

Jérôme Bondu
-------
Sur le même sujet :
- Dark Web Map … belle cartographie du darkweb Dark Web Map … belle cartographie du darkweb.    
- A lire : "LA FACE CACHEE D'INTERNET : HACKERS, DARKWEB, TOR, ANONYMOUS, ..." de Rayna Stamboliyska.
- A lire : Darknet, mythes et réalités de Jean-Philippe Rennard.



Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Inforum2019 banner site FR

Je vais avoir le plaisir d'intervenir au colloque "Inforum 2019" intitulé "Stronger together : les pratiques collaboratives en Information & Documentation". Le colloque est organisé par l'ABD Association Belge de Documentation le 9 mai à Bruxelles.

Ma présentation portera sur la Place des outils et des pratiques collaboratives dans la veille.
En quelques lignes :
On serait tenté de dire que faire de la veille et travailler en mode collaboratif sont tellement imbriqués l’un dans l’autre que parler de « veille collaborative » serait presque un pléonasme. En effet, que ce soit durant la phase d’analyse des besoins, de traitement des informations ou de partage des résultats, la dimension collaborative est partout présente. Mais force est de constater que faire du collaboratif est souvent plus un désir qu’une réalité.
Durant cette présentation nous allons tenter de répondre à quatre questions. Pourquoi le collaboratif est une nécessité ? Quels sont les freins ? Quelle méthodologie suivre ? Et finalement quels outils utiliser ?

Au plaisir de vous y retrouver !

Jérôme Bondu

Sur le même sujet, on peut lire :
- La liste des formations que j'assure sur les sujets de la veille et de l'intelligence économique.
- Un article écrit pour I2D "Une veille collaborative… ou rien".
- Un commentaire très sympa d'une personne qui a suivi une de mes formations sur la veille collaborative

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

autopartage 1
Lors de ma dernière formation en veille et intelligence économique il était prévu un atelier cartographie. Le choix des stagiaires s’est porté sur le secteur de l’autopartage. Il a été décidé de mesurer la visibilité des différents acteurs dans la presse.

Nous avons interrogé G. Actu, avec la détection des articles qui mentionnaient un des acteurs dans le titre des articles, et sur les 12 derniers mois. Après un traitement des résultats dans excel, et grâce à Gephi nous avons pu générer la belle carte ci-dessus.

J'ai produit pas mal d’autres articles sur le même sujet :
- Quelles entreprises font le plus d’Intelligence Economique ?
- Comment reconstituer une partie de l’Etat-Major d’une entreprise ? Cas d’étude avec XPO Logistics.
- La presse parle de Liberté et d’Egalité … mais pas de Fraternité !
- Professionnels de l'Intelligence Economique : Trouverez-vous votre profil Linkedin sur Google ou Bing ?


Jérôme Bondu




Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

mini mooc veille serda 2

Je vous recommande le mini-mooc veille édité par la Serda. J’ai une bonne raison pour cela, puisque j’ai eu le plaisir d’y participer avec Christophe Deschamps ;-)

Vous y trouverez trois sessions :
- Session 1 : Sourcing et collecte de l'information : le socle d'une veille efficace.
- Session 2 : Les autres sources à ne pas négliger : data, médias sociaux, vidéos…
- Session 3 : La veille collaborative : commenter augmenter et capitaliser sur sa veille ?

Le mini-Mooc répond à plusieurs objectifs :
- Découvrir le cycle de veille à travers l'histoire d'une veilleuse professionnelle.
- Aborder les méthodes et bonnes pratiques à mettre en place.
- Découvrir les outils à disposition du veilleur.
- Découvrir les différentes sources et les tendances actuelles.
- Intégrer une démarche collaborative pour augmenter et capitaliser sur sa veille.

Belle initiative de la part de la Serda. Cela manquait dans le paysage de la veille et de l’intelligence économique.

Jérôme Bondu

Lien pour l’inscription.
Voir le communiqué de presse.




Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

France interJ’ai eu le plaisir de passer quelques minutes dans l’émission « Secrets d’info » sur France Inter. Secrets d’info est une émission de Jacques Monin de la Cellule investigation de Radio France. Le thème de l’émission est : «Campagne des européennes : les craintes d'une nouvelle cyberattaque russe».

L’interview a eu lieu le 15 février. Philippe Reltien, qui m’a interviewé, voulait des informations sur l’ingérence Russe dans le phénomène des Gilets Jaunes.

Je me suis basé notamment sur le travail de François-Bernard Huygues « Dans la tête des gilets jaunes » (livre que je recommande au passage) pour minimiser l’idée selon laquelle les quelques 200 comptes trolls pilotés par des Russes auraient eu un rôle significatif dans le mouvement. François-Bernard Huygues passe d’ailleurs aussi plusieurs fois dans l’émission.

J’ai ensuite rappelé que le principal danger ne réside pas dans ces comptes troll mais dans la mauvaise compréhension par le grand public des enjeux du numérique :
- L’absence de maitrise dans la collecte, la veille, l’analyse, l’influence et la sécurité informationnelle.
- La non compréhension du niveau de captation des données des GAFAM. Le fait que nous ne soyons pas les clients de ces outils mais les fournisseurs de données.
- Notre dépendance informationnelle est totale, et notre impossibilité à comprendre l’impact des algorithmes de classement des outils que nous utilisons est dangereuse.
- Le trollisme russe me semble bien moins dangereux que la dépendance aux plateformes d’informations américaines. L'ingérence informationnelle Russe est artisanale, celle des américains est industrielle parce qu'algorithmique.
- Il faut savoir où se trouve le danger réel (et non fantasmé) et où se situe notre intérêt !

Et j’ai conclu sur l’importance d’une indépendance informationnelle (ou souveraineté informationnelle) sans quoi l’Europe n’aura pas les moyens de faire valoir sa vision du monde, sa culture et son modèle de société

L’interview a duré environ 45 minutes. C’était sportif. Les deux passages retenus par Philippe Reltien illustrent bien mon propos ;-)

Juste après le thème des gilets jaunes, Ali Laïdi présente son dernier livre sur lequel je prépare un futur billet.

Jérôme Bondu