Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La face cachee d InternetJ'ai lu et beaucoup apprécié LA FACE CACHEE D'INTERNET : HACKERS, DARKWEB, TOR, ANONYMOUS, ... de Rayna Stamboliyska.

Je l'ai découverte (si je puis dire) via l'excellente chaine ThinkerView.

Il y a pas mal de louages sur le oueb ... alors plutôt que d'écrire mon petit avis, j'ai fait quelques copiés-collés de gens qui s'y connaissent bien mieux que moi.

- Le site linux.org fait une très bonne critique du livre, et je suis tout à fait en en phase avec la conclusion :
"Le livre de Rayna Stamboliyska est bien fait, décrit assez simplement tout un tas de concepts et une histoire qui, si elle n’est pas forcément « cachée », est néanmoins fastidieuse à retrouver. Le style permet d’aborder la plupart des sujets, parfois avec humour, et les analogies et métaphores sont bien pensées."

- J'ai repris aussi de Framablog ce petit extrait :
"C’est pourquoi la parution récente du livre de Rayna Stamboliyska « La face cachée d’Internet » nous apparaît comme une excellente nouvelle : son livre est celui d’une spécialiste qui s’efforce de mettre à notre portée des éléments parfois épineux à comprendre."
Sur ce lien on pourra aussi lire une belle interview de l'auteure.

- Son préfacier, Stéphane Bortzmeyer, écrit quant à lui : "On trouve très peu de livres ayant un cahier des charges analogue. Soit on fait du purement technique, pour informaticiens, soit on fait du Paris Match. C'est ce que j'apprécie le plus dans le travail de Rayna Stamboliyska, l'effort pour être claire et pédagogue, sans être approximative et baratineuse."


- Il faut dire que l'auteur a un beau parcours : Elle est titulaire d'une thèse en génétique et bio-informatique et d'un master spécialisé en « défense, sécurité et gestion de crise ». Polyglotte, et comme son nom le laisse sous-entendre, multi culturelle.

- Voici pour finir la présentation de l'éditeur :
"Hackers, bitcoins, piratage, Wikileaks, Anonymous, darkweb, Tor, vote électronique, chiffrement…
Internet, et globalement le numérique, est un des acteurs majeurs du monde dans lequel nous vivons. Pour autant, les menaces qu’il porte semblent s’intensifier. Mais de quoi parle-t-on lorsqu’on dit piratage, diffusion de malwares, surveillance des États, vol de données personnelles  ?
Qui a réellement intérêt à pirater les sites de rencontres ou votre profil Facebook  ? Pourquoi et comment voler vos données  ? Les hackers qui visaient les messages d’Hillary Clinton étaient-ils russes  ? Comment ces choses arrivent-elles  ? Qui sont les lanceurs d’alerte  ? Et qu’est-ce que le darkweb où nous pouvons acheter, entre autres, des bitcoins  ? Est-il si terrifiant – et dangereux – qu’on le dit  ?
Ce livre cartographie et clarifie avec nuance les actions et les acteurs de cet espace virtuel et pourtant si réel qu’est l’Internet. Il en révèle les dessous, les démystifie, en des termes clairs et à travers des éclairages de spécialistes du sujet. Il nous invite et nous aide à comprendre ce que ce monde en soi «  cache  », ses enjeux principaux, ses dangers réels. Pour moins en avoir peur, pour mieux le maîtriser, être plus autonome dans nos usages, plus libre en somme."
 
Bref : c'est à lire, pour qui veut connaître la face cachée du web !

Jérôme Bondu


Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

101astucespenserJ’ai lu le dernier livre de Xavier DELENGAIGNE : « 101 astuces pour mieux penser ».

J’ai apprécié le format sous forme de fiche, que l’on peut consulter en « saute-mouton ». La table des matières détaillée permet d’aller directement sur les fiches qui nous intéressent.
On retrouve les spécialités de Xavier, notamment le Mind Mapping, mais aussi des informations sur les sciences cognitives, les formes d'intelligence, le développement des sens, des outils de mémorisation (méthode des loci), de pensée « hors cadre », …

C’est une lecture rafraîchissante qui permet de s’aérer l’esprit en piochant dans une boite à outils très complète. Je recommande.

Pour compléter ce petit billet, voici la présentation de l’éditeur :
"En 101 astuces, découvrez les extraordinaires pouvoirs de votre cerveau et améliorer vos capacités mentales et cognitives !

Etayé de nombreuses recherches scientifiques, de cas, de points de vocabulaire et de chiffres clés pour mieux comprendre le fonctionnement de cette merveilleuse machine, cet ouvrage offre un programme d'entraînement complet pour mobiliser vos ressources et désencombrer votre mental.

Chaque astuce formule des conseils simples et des propositions d'exercices faciles à mettre en oeuvre qui permettront de développer votre mémoire, vos sens, votre concentration, votre créativité, bref, de mieux penser !"

A lire !

Jérôme Bondu

 

 

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

oney

Belle annonce près de Lille !
---------------------------------------------------------------------------------

Type de contrat: CDI
Rémunération: fixe sur 13 mois + bonus sur objectifs + Intéressement et Participation.
Site: Lille (Croix).

Mission : Etre Chargé de veille Stratégique h/f chez Oney

Plus qu’un poste…une mission pour vous !
Et quelle mission ! Acteur indispensable de l’équipe Etudes et prospectives, nous vous proposons de co-construire la stratégie de veille Oney, de la manager et de la faire rayonner.

Vos missions

=> Manager la veille marché sur nos secteurs d’activité : administrer, paramétrer et utiliser des outils de veille (type sindup ou digimind), mener des études de marché, organiser notre présence aux différents évènements liés aux nouvelles tendances ou encore centraliser les retours d’expérience (salon, conférences…)
=> Participer à la réflexion stratégique des équipes qui construisent les offres : rédiger et diffuser des notes d’informations, des cahiers de tendances et mettre en perspective les tendances constatées avec les enjeux et axes stratégiques de l’entreprise
=> Faire vivre la veille en interne : animer une communauté de veilleurs en transverse, utiliser et faire évoluer les outils de communication de la veille…

Profil

Ce qui nous plaira le plus chez vous :
C’est vous-même ! Alors bien évidemment on vous préférera curieux, organisé, ouvert d’esprit et doté d’une aisance relationnelle, car c’est ce qui vous permettra de mener au mieux votre mission. Dans votre bagage, on aimerait y trouver une expérience réussie en veille stratégique, une connaissance de la méthodologie et des outils de veille (Type Sindup, Digimind…) et une bonne capacité à animer en Transverse.
Et bien sûre une forte envie de vous investir avec nous.

Ce qui vous plaira le plus chez nous

=> Oney innove pour ses clients depuis plusieurs années…et ça marche !
=> La culture Start-up n’est pas qu’un simple mot…c’est notre état d’esprit !
=> Chez Oney, nous pensons que le succès se partage…et vous ?
=> Nous avons plein d’ambition pour nous …et donc pour vous !

 

Lien : http://www.oney.com/rejoignez-nous/ 

 

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Je continue mes analyses sur le petit monde de l’Intelligence économique. 

- Après un billet sur le rôle d’ensemblier de l’information pour les professionnels de l’IE
- Une réflexion sur les faillites de notre mission
- Et une analyse sur la visibilité du domaine de l’IE
je traite dans ce billet du référencement des profils en IE sur Google et Bing.

Car voila, si tout le monde ne jure que par Google (ce qui est en soit un acte d’un conformisme irresponsable / voir ma position sur cette vidéo) cette petite réflexion va apporter quelques éléments contradictoires.

Objectif

Prouver qu’utiliser uniquement Google pour ses recherches est un non-sens.
Avec une question à la clé : Est-ce que Bing référence mieux que Google les professionnels de l’Intelligence Economique ?

Analyse cartographique 

Pour répondre à cette question j'ai cartographié les réponses de Google et de Bing à une même requête. Il s’agissait en l’occurrence de rechercher des profils sur Linkedin qui mentionnent l’expression « intelligence économique » (voir la méthode plus bas).


google bing 1
Et là très grosse surprise … Sur 1000 profils collectés … seuls, 65 apparaissent en commun !! Ils sont matérialisés par les points rouges sur la carte. Je ne m’attendais pas à un tel écart.
C’est-à-dire que 435 n’ont été trouvés que sur Google (dans les 500 premiers résultats).
Et autant (c’est-à-dire 435 pour ceux qui sont fâchés avec les math ;-) n’ont été trouvés que sur Bing (dans les 500 premiers résultats).
C’est hallucinant !!!

Cela me rappelle les résultats trouvés avec un outil de comparaison de moteurs. Cet outil a disparu (en tout cas je ne l’ai pas retrouvé). J’avais fait cette capture en 2004 pour illustrer un cours sur les différences entre les moteurs de recherche. Et on voit bien ci-dessous qu’entre Google et Yahoo (qui utilise Bing) il n’y avait qu’un résultat en commun (matérialisé par le lien en bleu). Les 59 autres résultats entre ces deux moteurs et pour la même requête ["intelligence économique"] étaient différents.

google bing 8


Mais revenons à nos moutons … ou plutôt à nos professionnels de l’IE ;-)


Parmi les 65 profils trouvés sur les deux moteurs, on trouvera notamment Thibaud Renard, Bernard Besson, Olivier Hassid, Serge Courrier, Charles Pahlawan, Arnaud Pelletier, Thibaud du Manoir, Bernard Carayon, Eric Delbecque, … et le modeste auteur de ce billet.

google bing 2

Bien sûr, ce n’est pas parce qu’un profil apparait dans la cartographie comme étant indexé par un seul moteur de recherche, qu’il n’est pas référencé par l’autre. Ainsi Eric Debonne n’est trouvé qu’avec Bing.

google bing 3

Alors qu’il est bien référencé chez Google comme la capture d’écran ci-dessous le montre. J’ai forcé la détection d’Eric avec une nouvelle requête.
[ "Eric Debonne" site:https://fr.linkedin.com/in "intelligence économique" -intitle:ecole -intitle:mastère -intitle:"intelligence économique" ]

google bing 4

Problème équivalent pour Nicolas Moinet qui ne se retrouve que du « côté obscur de la Force » Google ;-) Il est lui aussi bel et bien référencé chez Bing, mais … au-delà des 500 que j’ai récupérés.

google bing 5

Conclusion

Cette petite étude ne vise qu’une chose. Rappeler l’importance de varier les moteurs de recherche. Car selon celui que vous allez utiliser, les résultats ne seront pas classés de la même manière.
Les échanges que je peux avoir sur ce point tournent toujours de la même manière : Mes interlocuteurs pensent que n’utiliser qu’un moteur suffit et que Google écrase tout de sa magnificence. La réalité est plus complexe.
Pour répondre maintenant à la question posée en introduction : « Non ! Bing ne référence pas mieux que Google les professionnels de l’IE ». Il référence différemment. Et c’est cette différence qu’il faut à tout prix préserver. Contribuer à créer une monopolisation de la recherche par Google équivaut à un suicide cognitif collectif !

 

Précisions sur la méthode

J’ai testé une même requête sur Google et Bing.
Il s’agissait en l’occurrence de rechercher des profils sur Linkedin qui mentionnent l’expression « intelligence économique » :
site:https://fr.linkedin.com/in "intelligence économique" -intitle:ecole -intitle:mastère -intitle:"intelligence économique"
(voir les techniques de recherche avancées ici et la)

J’ai récolté les 500 premiers résultats de Google et Bing.
Je les ai travaillées dans excel, puis importés dans Gephi pour voir ce que cela donnait.

Critique de la méthode

Comme pour mes précédentes études, il convient de détecter les biais méthodologiques. En l’occurrence :
- Google affiche 26000 résultats et Bing 14000, mais je me suis restreint aux 500 premiers.
- La requête peut bien sûr être améliorée.
- Je n’ai pas validé la pertinence des résultats, et il peut y avoir du bruit. On peut imaginer le cas extrême où un profil indiquerait dans sa page Linkedin « je ne fais pas d’intelligence économique » … il serait quand même collecté dans mon graphe.
- Google ou Bing n’indexent pas forcément bien les profils.
- J’ai fait la collecte à partir de Google Chrome avec un risque (réduit, mais néanmoins réel) de « bulle informationnelle ».
- …

NB :
1- Je tiens à votre disposition le tableau excel avec les 1000 noms et la carto Gephi (il faudra télécharger le logiciel). Je place ci-dessous les 20 premiers noms. Les noms en rouge sont trouvés par les deux moteurs de recherche.
2- Quelques heures après mon étude j’ai refait la même recherche dans Google et Bing et les résultats était légèrement différents. Mais cela ne change pas les conclusions.

Jérôme Bondu

google bing 6

 

 

 

 

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

archimag


Michel REMIZE, rédacteur en Chef d’ARCHIMAG a mis en ligne un questionnaire pour participer au prochain guide pratique sur la veille.
N’hésitez pas à y répondre !