socialterJ’ai lu les presque 100 pages du hors-série n°5 de Socialter Et si tout s’effondrait ? paru en décembre-janvier 2019. C’est un document très intéressant et qui donne une lumière crue sur un avenir probable de notre planète.

Les signaux

La partie 1 évoque « l’effondrement » et égrène les signaux inquiétants :
- Chute de la biodiversité
- Dégradation des sols
- Changement climatique
- Fin des énergies fossiles
- Bombe démographique
- Crise économique
Les articles notamment de Pablo Servigne ou de Gael Giraud … sont très éclairants.

C'est déjà arrivé

La partie 2 s’intitule « Histoires d’effondrements ». Antoine Louvard rappelle dans une vision historique qu’il y a déjà eu plusieurs effondrements. Si l’on pense automatiquement à l’empire romain, on pense moins facilement au 12ème siècle avant notre ère durant lequel de mystérieux « peuples de la mer » ont participé à la disparition d’empires séculaires.

La vie après ...

La partie 3 « La vie après l’effondrement », présente notamment les survivalistes, ses règles, ses codes…
Un article très intéressant de Pauline Porro estime que la coopération sera la meilleure manière de subvenir dans le chaos prévisible. Elle explique que cette idée est totalement bio-inspirée, car dans la nature les mécanismes de coopération sont très présents.
J’ai été très étonné de la très faible place accordée aux animaux dans les discours des survivalistes. Bien sûr ils en parlent pour souligner la catastrophe de leur disparition. Mais dans les articles consacrés à la vie après l’effondrement, très peu. La vision du monde est totalement centrée sur l’Homme : Comment faire du feu en forêt, comment recréer du lien, comment se protéger ? Je suis étonné qu’il n’y ait pas plus de place à des articles sur l’élevage des poules, des moutons ou un cheval pour les labours. Cela ne me semble pas du tout anecdotique. Cela révèle à mes yeux que l’anthropocentrisme qui est la cause de cette impasse semble persister après la chute probable de cette civilisation. Comme si la leçon n’avait pas été comprise.

Enfin une belle cartographie finale présente les acteurs les plus importants de cette discipline. En voici les principaux liens :
S’informer :
- Institut Momentum https://www.institutmomentum.org/
- The shift project https://theshiftproject.org
- Next de Pablo Servigne https://pabloservigne.com/
- Présages d’Alexa Soyeux
Se relier :
- Réseau des écovillages http://www.rama.1901.org/ev/reseau.html
- Mycélium http://reseaumycelium.org/
- Transition 2019
Agir :
- #onestpret https://onestpret.fr/
- Ca commence par moi https://www.cacommenceparmoi.org/
- SOS Maires https://sosmaires.org/
- Sorry Children
Réinventer :
- Low-tech lab http://lowtechlab.org/wiki/Accueil
- Sismique http://podcast.sismique.fr/
- Effondrement, l’atelier du storytelling
- Réseau des monnaies locales complémentaires citoyennes

Si le début du hors-série est réellement anxiogène, il faut avancer dans la lecture pour trouver des clés d’action et faire baisser la pression. Le pire étant de faire l’autruche et de continuer comme si de rien n’était. Faire « comme d’habitude » (« business as usual ») était d’ailleurs le nom d’un des scénarios évoqués par le rapport Meadows
 pour le Club de Rome qui a été le premier à tirer la sonnette d’alarme il y a presque 50 ans. Au final, un dossier à lire.


Pour en savoir plus :
- Voir notamment le site de Jancovici.
- Mon dernier billet sur le biomimétisme.
- Cartographie des acteurs de la collapsologie / effondrement sur Twitter.

Jérôme Bondu