google readerGoogle va stopper Reader, son service de RSS le 1er juillet. Cette annonce entre dans le cadre d'un "nettoyage de printemps" de différents services. 

Baisse d'utilisation 

Comme l’écrit Macg :  
« Google admet que Reader, lancé en 2005, a encore un nombre important d'amateurs (aucun chiffre n'est donné), mais que son utilisation a progressivement décru au fil des années. Le système du RSS a aussi souffert de sa disparition des principaux navigateurs qui ne gèrent plus les flux en standard comme par le passé. Il faudra donc exporter sa liste de flux depuis l'interface de Google Reader (dans Paramètres > Exporter) ou via Google Takeout) pour l'importer dans un autre logiciel. »


Il faudra se tourner vers d’autres solutions, par exemple :
- Le français Netvibes (en ligne)
- FeedDemon (à installer) 
- Feedly (en ligne) 
Il existe d’autres solutions de lecture de flux RSS comme le présente Presse Citron

Inévitable

De toute façon, à moyen terme, il est probable que le Flux RSS tel que nous le connaissons ne perdurera pas. Personnellement j’avais délaissé depuis quelques temps mon Reader pour Hootsuite. La génération d’informations se faisant de moins en moins à partir de blogs (qui étaient un des principaux promoteurs de flux RSS) et de plus ne plus à partir de profils sociaux (Twitter et Facebook).

La décision de Google est embêtante pour les veilleurs qui installaient des systèmes de veille à partie de flux RSS et de Google Reader (comme je l’ai fait pour des clients TPE / PME). Mais elle invite à repenser son système d’accès aux informations.

 

Jerome Bondu