Print

Voici une synthèse d'un ensemble d'échanges sur ICC :

- Sur le salon, le constat est fait d'un moins grand nombre de stands, mais de conférences de plus grande qualité.

- Les blogs prennent de l'importance, et commencent à avoir leurs lettres de noblesse. On peut imaginer que tôt au tard, les services de communication délivrent des « communiqués de presse » accompagné de ? « communiqués de blog ».

- L'accent est mis sur le partenariat public-privé. Alain Juillet en a parlé mardi matin, et ce message a été relayé au travers de différentes conférences, notamment celle de l'ADIT ! Leur conférence a été jugée plus opérationnelle, qu'auparavant.

- En matière de réseaux, la tendance est à la professionnalisation et à l'opérationnalisation. Il ne s'agit pas d'instrumentaliser les réseaux (sous l'angle négatif), il s'agit de lui donner une finalité pratique, une réalité opérationnelle. Cela allant jusqu'à un « mélange » voulu par l'entreprise entre les contacts professionnels et personnels des collaborateurs.

- Le sort de la FEPIE occupe les esprits. Beaucoup de professionnels rencontrés s'interrogent sur l'intérêt de rejoindre la fédération.
Parmi les questionnements les plus récurrents, se trouvent :
* l'intérêt d'une cooptation par deux administrateurs pour être membre,
* le fait que la FEPIE se propose de trancher les litiges en cas de différents entre deux prestataires,
* la pérennité de la structure sachant que le nombre d'adhésion semble être relativement bas,
* les dissensions entre administrateurs.
Il serait bon que les professionnels s'investissent dans cette structure dont le rôle est de les représenter et de les défendre.

Jérôme Bondu