Alain Juillet vient d'inaugurer le salon ICC il y a quelques instants. Dans le cadre de la création du « Blog Café », où sont présents les principaux bloggeurs en IE, je vous propose un premier post.

Le HRIE a été porteur de trois messages :

- Nous sommes, en France, au bout de la première étape. Cette étape a vu le développement des formations en IE, la définition des métiers, et la création d'un cadre législatif. Ce cadre a notamment permis la définition de 12 secteurs stratégiques pour lesquels la protection de technologies clés est importante pour la pérennité de l'activité industrielle. Il a contribué aussi à aider les entreprises françaises au développement international.

- Mais le problème actuel réside dans la mobilisation des PME. Si les grandes entreprises savent faire de l'IE, si les 1500 entreprises de plus de 500 personnes savent ou apprennent à faire, il n'en va pas de même des 189 000 PME qui doivent être aidées. Le vrai problème va être de passer de la théorie à la pratique pour que ces PME soient plus compétitives dans un monde de plus en plus difficile et concurrentiel.

- D'où viendra le salut ? Cette mobilisation des PME ne passera que dans le cadre d'un partenariat public-privé. Il faut travailler comme les Anglo-Saxons, les Chinois ou les Indiens, en partenariat total Etat-Entreprises. Car l'un des deux acteurs ne peut pas se passer de l'autre. D'autant plus que s'ajoute à la concurrence exacerbée, une montée en puissance des organisations criminelles.

Jérôme Bondu