damien bancalLe jeudi 12 novembre 2015 à 19H30
Le Club des professionnels de la Veille - Grand Lille (CVL)
En partenariat avec Euratechnologies
Vous invite à sa 12ème conférence-débat sur le thème :

 


Cyber sécurité : Ce que les pirates font de vos données dans le blackmarket

 

Par Damien Bancal


________________________________
THEME :
Durant cette conférence, Damien Bancal traitera de cyber-sécurité, et notamment du commerce de données dans le blackmarket.
- Il présentera par exemple comment une base de données de numéros de téléphone peut être exploitée par des pirates informatiques.
- Il donnera des conseils opérationnels pour analyser ses vulnérabilités et se protéger.
________________________________
INTERVENANT :
Damien Bancal est un journaliste français spécialisé dans les nouvelles technologies et la délinquance informatique.
Il anime une cinquantaine de conférences internationales par an sur ces sujets et intervient à l’université de Valenciennes-Maubeuge. Il est l’auteur du site Zataz Magazine qui a fêté ses 18 ans en 2015.
________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE :
19h15 - 19h30 : Accueil des participants par Jérôme Bondu
19h30 - 20h15 : Intervention de Damien Bancal
20h15 - 20h30 : Débat
_______________________________
LIEU :
165 avenue de Bretagne 59000 Lille
http://www.euratechnologies.com/

______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE :
INSCRIPTION OBLIGATOIRE (entrée gratuite)
A partir du groupe MeetUp  
Ou de la page Facebook 

 

Cette conférence est organisée par le Club des professionnels de la Veille du Grand Lille, en partenariat avec Euratechnologies, et le pôle Ubiquitaire

logo euratech

 

LOGO POLE Ubiquitaire2

 

planete des hommes

J’ai lu « La planète des hommes – réenchanter le risque » de Gérald Bronner. J’avais énormément apprécié son précédent ouvrage que j’avais synthétisé avec application. Dans la foulée je l’avais d’ailleurs invité au Club IES 


« La planète des hommes » est un plaidoyer pour l’action, l’innovation, la prise de risque, et en un mot l’avenir. C’est cette perspective qui m’a donné envie de me plonger dans sa prose.
Mais rapidement, j’ai été étonné par la démonstration de l’auteur. Il se base uniquement sur une critique des militants écologistes extrémistes. Et l’auteur de leur reprocher leur interminable invocation du principe de précaution pour freiner toutes innovations technologiques.


Si en effet on peut critiquer les militants extrémistes dans leur promotion univoque d’une décroissance, fallait-il river la démonstration uniquement sur cet aspect ? Je me suis demandé en milieu d’ouvrage si le véritable but du livre était l’éloge du risque ou la critique du militantisme écologique extrémiste. En fin de lecture, j’ai opté pour la seconde option. Et l’écologiste (modéré) que je suis en a été quelque peu troublé.

Pour autant l’ouvrage est intéressant. L’auteur maitrise en maître (ok c’est un pléonasme ;-) les techniques de manipulations (au sens psychosociologique) et autres biais cognitifs qu’il traque chez ceux qu’il décrit. Et c’est ce qui rend quand même cette lecture intéressante.


Jérôme Bondu

Voir une interview sur France Culture sur le thème de la rumeur.

 

 

veilleurs lilleLa 6eme réunion du réseau "Professionnels de l'intelligence économique à Lille" aura lieu le 19/11/2014 à 19h30 et aura pour thème "la protection de l'information stratégique".

Nous aurons le plaisir d'écouter Fabian RODES qui évoquera les tenants et les aboutissants de ce vaste sujet. Suivra un débat.

 

Les inscription se font sur la page Facebook du Club.

 

Le lieu sera annoncé directement sur la page. 

 

Jérôme Bondu

 

 

deCloquementJ'ai eu le plaisir d'interviewer Franck deCloquement sur le thème des "attaques subversives". Une attaque subversive est une attaque non conventionnelle, que l'on pourrait qualifier si le terme n'était pas trop péjoratif "d'insidieuse".

 

Pour en parler : Franck deCloquement, qui est expert en intelligence économique au sein du groupe KER-MEUR, et enseignant à l’IRIS.

Franck est l'auteur d'un livre dont j'avais déjà parlé sur ce blog : "Petit traité d'attaques subversives contre les entreprises". Et il est intervenu au Club IES sur le thème "INFLUENCE, MANIPULATION ET ACTIVISME". 

 

Pour se protéger, il est essentiel d’avoir une bonne connaissance du terrain. Dans le cadre des missions que l’on m’a confié (au sein d'Inter-Ligere), il a des réalisations de cartographies relationnelles, l’analyse de rumeurs, la détection d’influenceurs, la compréhension des liens et mécanismes entre primo-diffuseurs (d’un message) et relayeurs. Autant d’opérations essentielles pour analyser une situation avec l’ensemble des données utiles.

La maîtrise des « attaques subversives » passe aussi par la tactique. On se retrouve alors comme face à un jeu d’échec (ou de Go) et l’on doit analyser la stratégie adverse et construire la sienne.

Autant de choses qui rendent cette interview des « attaques subversives » passionnante.

 

Jérôme Bondu 

 

 

 

google danger

Je vous recommande ce reportage qui explique bien la dimension tentaculaire qu'a pris Google, et les dangers que cela pose en terme de confidentialité des informations. 

 

Seul bémol, la présentation des solutions alternatives est faible :

- Le journaliste ne présente qu'Ixquick comme moteur de recherche "confidentiel". Il aurait pu aussi présenter Startpage ou Duckduckgo.

- Au chapitre des outils français il cite Qwant mais il aurait aussi pu présenter Exalead qui a été racheté par Dassault Systèmes. 

Quant à juger ces outils "pas du tout pertinents" c'est un peu rapide. Je reviendrais sur ce point dans de prochains articles.

 

Jérôme Bondu

 

Institut Sage2 J'ai été interviewé récemment par l'Institut Sage sur les problèmes de sûreté informationnelle. L'angle de l'article est de prévenir les patrons de TPE qu'ils ne sont pas à l'abri, et que tout savoir-faire a une valeur... Je copie-colle ci-dessous les deux premières questions et réponses. Le reste est à lire ici

 

--------------

 

Institut Sage : Dans les médias, les affaires d'espionnage économique concernent essentiellement de grands groupes ou bien de jeunes entreprises à la pointe de l'innovation. Est-ce à dire Jérôme Bondu, comme spécialiste dans la veille et l'intelligence économique, qu'artisans, TPE et PME sont à l'abri à cause de leur taille et de leurs activités ?

 

Jérôme Bondu : Aucune entreprise n'est à l'abri quelle que soit sa taille ou la nature et la géographie de son activité. Beaucoup de pays émergents, par exemple, désirent faire monter en gamme leurs économies pour satisfaire une forte demande intérieure de leur classe moyenne en expansion rapide ou se positionner sur les marchés mondiaux en misant sur davantage de valeur ajoutée. Les savoir-faire des entreprises françaises intéressent sans besoin d’aller dans les domaines pointus. Des exemples de collecte ou de vols d’informations existent dans les domaines de la boulangerie, de la haute-couture, du textile ou encore de l'horticulture. Dans ce dernier secteur, un exploitant français a affirmé s'être fait dérober des éléments servant à fabriquer des roses et a intenté une action en justice pour contrefaçon. Dans le domaine de la haute-couture, un professeur a remarqué que ses cours étaient essentiellement suivis par des étudiantes chinoises. Quant à la confection textile, une PME auvergnate a failli disparaître suite à une affaire d'espionnage industriel au profit de sociétés asiatiques. Quel que soit le domaine, il y aura toujours des structures intéressées à capturer un savoir faire.

 

Institut Sage : La France est-elle particulièrement attractive, donc visée ?

Jérôme Bondu : Notre pays possède dans de nombreux domaines, par exemple en matière culinaire, un savoir-faire séculaire et internationalement reconnu. Mais ce savoir nous semble si naturel, véritablement inscrit dans nos gênes, que nous avons parfois du mal à l'identifier, à le valoriser, à le protéger. En revanche, les étrangers percoivent très bien tout le parti qu'ils pourraient tirer de ces savoirs. Cité souvent comme un des meilleurs boulangers de France, un artisan s'est ainsi vu proposer par des investisseurs étrangers de développer un système de boulangerie haut-de-gamme dans leur pays. Il s’agit ici de la version positive de l’histoire. Il faut ensuite être en mesure de mener la négociation à bien face à des partenaires qui disposent de forts moyens financiers et juridiques. Dans ce contexte la valorisation du savoir-faire du boulanger est essentielle. La version négative de l’histoire aurait pu prendre la forme d'une demande de stage par un vrai-faux apprenti qui va ramener le savoir-faire appris au bénéfice d'une entreprise de son pays, mais au détriment de notre boulanger.

 

 

 

franck decloquement2Le 12 décembre, le Club IES vous invite à sa 107ème conférence sur le thème « influence, manipulation et activisme ». Durant cette conférence, Franck deCloquement démontrera comment des associations peuvent être instrumentalisées et utilisées comme des outils d’influence pour faire pression sur des tiers, dès lors que des intérêts économiques ou stratégiques sont en jeux.

 

Dans la vidéo ci-jointe il présente "réputation war" qui a eu lieu début 2013 à Paris. 

 

- Lire l'annonce complète de la conférence.

S'incrire 

 

Jérôme Bondu 

 

 

benjamin pelletierLe 20 juin 2013 à 19H30
Le Club IES de l’IAE de Paris Alumni
Vous invite à sa 104ème conférence-débat sur le thème :

LA DIMENSION STRATEGIQUE DES ENJEUX INTERCULTURELS
Animé par Benjamin Pelletier

 

Inscription en ligne.
________________________________
THEME
Durant cette conférence, Benjamin Pelletier :
- démontrera que la mondialisation, loin d’uniformiser les mentalités, a provoqué un regain de fierté culturelle de la part de nombreux pays et communautés, d’où une complexification des interactions culturelles dans le monde des affaires.
- développera une typologie des risques interculturels : expatriation, fidélisation des talents, marketing, stratégie, sécurité.
- présentera la complémentarité entre « intelligence culturelle » et « intelligence économique ».

________________________________
INTERVENANT
Benjamin Pelletier est formateur et consultant en management interculturel pour de grands groupes français et étrangers. Il développe une approche du management interculturel sous l'angle de la gestion des risques.
Il est titulaire d'une maîtrise de philosophie et du master de l'Ecole de Guerre Economique (EGE). Il a effectué plusieurs séjours d'expatriation en Arabie Saoudite et Corée du Sud. Il est chargé de cours dans de grandes écoles (Centrale, Mines, Ponts), à l’EGE et à l'INHESJ. Egalement écrivain, il a publié deux romans aux éditions de L'Olivier. Il est rédacteur du blog gestion-des-risques-interculturels.com.
___________________________________
DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE
19h15 - 19h30 : Accueil des participants par Jérôme Bondu
19h30 - 20h15 : Intervention de Benjamin Pelletier
20h15 - 21h00 : Débat avec la salle
21h00 – 21h45 : Cocktail dînatoire
_______________________________
LIEU
Salle du conseil de l’IAE de Paris - 21 rue Broca - Paris 5ème
______________________________
INSCRIPTION OBLIGATOIRE
Inscription en ligne.
- 7€ pour les membres de l’AAE IAE.
- 14€ pour les non membres

Jérôme Bondu

{youtube}abPgeyMts-4{/youtube}

Qu’est-ce qu’une crise ?

Faisons un détour par l’étymologie : Étymologiquement parlant, le mot crise associait les sens de « décision » et « jugement » ; En grec, « κρισισ », la crise, est une décision, entre deux choix possibles. Une crise suppose donc une prise de décision, une action pour s’en sortir. 

Méthode

Didier Heiderich est président de l’Observatoire International des Crises et directeur de la publication du Magazine de la Communication de crise et sensible.

Didier Heiderich nous rappelle qu’une crise peut être caractérisée par trois phases possibles : situation sensible, situation de crise et situation extrême.
Il avance que très souvent c’est un regard externe qui indique au chef d’entreprise qu’il se trouve en situation de crise, car lui-même ne s’en rend pas (ou mal) compte. C’est le propre de la crise que de changer la manière de voir sur l’extérieur, de modifier les perceptions, de réduire la capacité d’analyse.
Il explique la méthodologie de gestion de crise : comprendre la sociologie des lieux, faire participer les employés, faire naitre une cohésion au sein de l’entreprise, communiquer vers l’extérieur… Il est nécessaire de s’éloigner des émotions qui entraînent un manque de discernement et c’est pourquoi l’intervention de tiers est souvent souhaitable.

 

On pourra lire aussi le compte rendu d’une conférence au Club IES: Le conflit, source d'informations et de compétitivité.

Jeome Bondu

 

Logo-ActuEntreprise-V2-entête-site-125x38-e1328701192119

 

Invité : Didier Heiderich, président de l’Observatoire International des Crises
Animateur Stratégie & Intelligence économique : Jérôme Bondu, dirigeant d’Inter-Ligère.
Production & Réalisation : Bernard Berge (Yodise TV)
Rédaction : Franck Herbault

 

 

{youtube}E8pYINlKj5c{/youtube}

Avocat à la Cour d’appel de Paris, Eric Barbry est directeur du pôle Droit numérique du cabinet Alain Bensoussan depuis 2006. Il anime le blog Droit des Technologies Avancées du Figaro. Enfin, il a été désigné « Lawyer » de l’année 2012 dans la catégorie Technologies de l’information par la revue juridique américaine « Best Lawyers».

Compte tenu de la complexité du web 2.0, du web participatif, le chef d’entreprise peut avoir du mal à se repérer entre les attaques potentielles et les moyens de se défendre. Dans cette vidéo, maître Eric Barbry, spécialiste du droit de l’internet présente les éléments à protéger (par exemple la réputation de l’entreprise) et les moyens pour se défendre. Parmi les actions indispensables, on notera :
- Identification de ce qui est à protéger (marque, raison sociale, nom …), 
- Veille et détection de contenu illégal ou anormal, 
- Protection de sa marque à l’INPI 
- Recours à un avocat spécialisé.

Inutile de souligner que le droit de l’internet est en construction, qu’il suit les évolutions du web 2.0, et qu’il n’est en rien figé. D’où l’importance de se tenir au courant des évolutions législatives et de faire appels à des avocats spécialisés.

Vous pourrez lire aussi le compte rendu de la conférence donnée par Eric Barbry au Club IES surle thème : Le droit de l'Internet et l'Intelligence Economique. On pourra voir aussi l’intervention de maître Barbry au Sénat dans le cadre du Groupe d'études Médias et nouvelles technologies sur le thème "Les effets sociétaux de la révolution numérique" (il intervient à 5min40). 

Jérôme Bondu

Logo-ActuEntreprise-V2-entête-site-125x38-e1328701192119

Invité : Eric Barbry, Avocat à la Cour d’Appel de Paris, spécialiste du droit Internet et nouvelles communications 
Animateur Stratégie & Intelligence économique : Jérôme Bondu, dirigeant d’Inter-Ligere.
Production & Réalisation : Bernard Berge (Yodise TV)
Rédaction : Franck Herbault