Le quotidien belge Le Soir, publiait le samedi 08 septembre 2007 "La France victime de cyber-attaques".

Je suis personnellement soulagé. Dans un post du 5 septembre, je m'inquiétais sur le fait que d'autres grandes puissances occidentales (dont les EU) aient fait l'objet d'attaques, ? et pas la France ! 
http://jerome-bondu.over-blog.com/article-12191291.html

N'ayant pas l'impudence de penser que nous ayons de meilleures protections que nos amis américains, cela était dans tous les cas une mauvaise nouvelles pour nous :
- soit que l'Etat ait subi des attaques, et ait choisi de le taire (rétention),
- soit que l'Etat n'ait pas été attaqué, et que cela signifie que nous ne représentions plus de menaces (perte d'influence).
Dans les deux cas, la nouvelle était mauvaise.

Ouf ! Francis Delon, secrétaire général de la défense nationale (SGDN) a annoncé « Nous avons des indications selon lesquelles nos systèmes d'information ont été l'objet d'attaques, comme ceux d'autres pays. (?) Nous avons la preuve qu'il y a un passage par la Chine. Mais je suis prudent. Quand je dis Chine, cela ne veut pas dire gouvernement chinois. Nous n'avons pas non plus d'indication qu'il s'agit de l'Armée populaire chinoise. (?) Nous sommes en train de regarder les choses ».

Ces attaques sont à mettre en relation avec celles signalées aux Etats-Unis et en Allemagne, a ajouté le patron du SGDN. Et pour que les choses soient bien clair, il a ajouté « Nous n'avons pas été épargnés par ce type d'attaques ». Je n'étais visiblement pas le seul inquiet ;-)

Si la France est sortie du bois, avec un temps de retard, c'est certainement parce qu'elle a du s'aligner en terme de communication sur ses alliés. C'est un des effets de l'interconnexion des médias. La communication comme le reste est mondialisée, et le manque de coordination, d'autant plus visible.

Mais maintenant, il va falloir passer aux choses sérieuses, la détection de l'origine de ces attaques. Et on pourrait imaginer, que là aussi, une interconnexion soit bénéfique. Si les différents services impactés travaillent ensemble, cela ira certainement plus vite.

Espérons que la recherche des coupables soit mieux coordonnée entre les différents pays victimes, ? que l'annonce des attaques !!!

Jérôme Bondu

Source : http://www.lesoir.be/la_vie_du_net/actunet/la-france-victime-de-cyber-2007-09-08-548434.shtml (d'après l'AFP)