Print

carto ouvrages veille 3



Voici une sélection des lectures qui m’ont permis d’acquérir une bonne culture numérique. Cette sélection est bien sûr subjective, et je ne prétends pas que ce soient les meilleurs ouvrages « en valeur absolue ». Cette sélection est issue de mes 200 lectures professionnelles sur les 20 dernières années (voir la liste des 200 livres).

Vous pouvez aussi consulter la cartographie des livres en intelligence économique.

Légende de la cartographie :
-    L’axe horizontal : date de publication.
-    L’axe vertical : des apports techniques vers les apports stratégiques.
-    Taille de la bulle : influence.


On peut commencer par le livre de Pascal Caillerez qui est généraliste, bien fait, concis et complet. Il offre un panorama global des SI.

David Fayon a écrit plusieurs livres sur le numérique (dont "Web 2.0 et au-delà", "Géopolitique d’Internet", "Made un Silicon Valley - Du numérique en Amérique") qui sont autant de bons ouvrages pour s'initier au web 2.0.

Dominique Cardon est le sociologue incontournable sur les aspects numériques.

Guillaume Sire (déjà cité dans la cartographie sur l’intelligence économique) est un spécialiste des moteurs de recherche. Son analyse est précieuse. Le livre est à lire car il propose une très bonne grille de compréhension de ce qu'est un moteur de recherche, de son fonctionnement technique, et de sa place dans la société.

Seth Stephens-Davidovitz m’a confirmé dans l’idée que l’utilisation du moteur de recherche Google donnait à Alphabet (la maison mère) une puissance considérable. Cela lui permettait de savoir ce qu’avaient en tête 90% des internautes du monde entier !

Luc de Brabandere casse les idées reçues sur l’informatique et internet. Rafraichissant.

Le livre de Nicholas Carr « Internet rend-il bête ? » est devenu une référence. Il a été un des premiers à populariser les effets induits négatifs d’internet.

L’ouvrage de Benjamin Loveluck n’est pas facile à lire, mais est passionnant. Il présente la genèse d’internet et ses évolutions, jusqu’à tracer trois grands systèmes d’organisation et de contrôle : centralisation (Google, Facebook), dissémination (Perr-to-peer, Wikileaks) ou auto-organisation (Logiciels libres, Wikipedia).

Bruno Patino. Ce petit traité sur le marché de l’attention présente un miroir de notre utilisation d’internet.

Nikos Smyrnaios a fait une analyse des modèles économique des GAFAM qui permet de comprendre le dessous des cartes. Sa démonstration est claire : il y a une prise de conscience collective que la direction prise par l’internet n’est pas la bonne : marchandisation accrue, concentration des ressources, surveillance omniprésente.

Jean-Philippe Rennard figure dans cette cartographie pour son éclairage sur le dark web et les dark net. A lire pour ceux qui s'interrogent sur cette face cachée du net, et qui voient dans la marchandisation du web un danger au moins aussi redoutable que son utilisation à des fins illégales.
Patrick Engbretson a sa place dans cette liste pour son livre « Les bases du hacking ». Même si l’ouvrage présente des éléments techniques bien au-delà de mes compétences, sa lecture a été très enrichissante.

Luc Julia est un expert en intelligence artificielle. Il bat en brèche des idées reçues sur l’intelligence artificielle. Il rassure, aussi, sur un futur qui peut paraitre parfois anxiogène.

Et pour finir, Joel de Rosnay est un visionnaire qui très tôt avait parlé de "pronétaire". Son livre porte sur l’épigénétique de l’internet ! J’ai été très intéressé par le parallèle imaginé par l’auteur entre ADN biologique et ADN numérique.

Si je ne devais qu’en conseiller un, ce serait peut-être Dominique Cardon… mais le choix est rude tant ces auteurs sont tous excellents !!

Dans le prochain billet, je vous présenterai une sélection de livres spécifiquement sur les GAFAM  !

Jérôme Bondu