{youtube}XxFWo4sCzCs{/youtube}

Je réalise pour un client une veille Développement Durable. C’est une veille passionnante, qui mêle business, écologie, ONG, … et bien d'autres composantes encore.

 

Dans ce cadre, j’ai eu à analyser la campagne DETOX. Je vous la résume en deux mots :
C'est un mouvement initié par Greenpeace qui vise à dénoncer l’usage de produits dangereux dans la fabrication de vêtements. Ces produits dangereux polluent les endroits où se trouvent les usines de fabrication (Indonésie, Inde, Chine, …). Mais ces substances dangeureuses restent aussi sur les vêtements… oui, vous avez compris, donc sur nous !

 

Voir notamment l’article de Green & Vert dont voici un extrait :

« L’ONG (Greenpeace) est allée faire du shopping (durant Fashion Week de Paris) et a analysé 141 échantillons de 20 grandes marques de vêtements (présentes dans 29 pays). Verdict : 2/3 des échantillons analysés contenaient des traces résiduelles ou des concentrations assez importantes de produits chimiques ».

 

Quand on sait que le cyanure était utilisé au Moyen-âge pour stabiliser les pigments sur les fibres… et que selon les concentrations cela pouvait provoquer la mort de celui qui portait le vêtement, … on se demande finalement s’il y a eu tant de progrès que cela !