Print

Ce week end, alors que je me baladais, j'ai vu dans une poubelle une jardinière remplie de terre. Le pot était plein d'un bon terreau bien noir, au beau milieu de déchets, boites de conserves, verres, et autres plastiques ? Dix mètres plus loin, un bosquet aurait pu recevoir cette belle terre.

 

Quel peut être le portrait robot de ce « jeteur de terre » ?

- Déjà, il ne fait pas la différence entre un déchet et de la terre.

- Il s'imagine peut être que la terre est un produit industriel.

- Il ne connaît en tout cas pas le circuit de gestion des déchets. Ramassage, tri, récupération, crémation, ? Il n'a pas idée du coût important de la gestion des déchets qui pèse sur les municipalités, donc sur les citoyens. La terre qu'il a jetée va inutilement alourdir la poubelle, donc la benne, et comme elle va s'effriter dans le camion, aucun tri ne sera possible. Elle finira brulée !

 

Ce geste anodin, est un bel exemple d'inculture écologique.


Source image : Ecrins.org